Les indignés de France

Forum des Indignés de France


    L'interview pour le Figaro.fr

    Partagez
    avatar
    herve

    Messages : 53
    Date d'inscription : 21/10/2011
    Age : 52
    Localisation : Montélimar

    L'interview pour le Figaro.fr

    Message par herve le Sam 5 Nov - 8:27

    Voici les réponses a l'interview pour le Figaro.fr transmis par mail:
    Bonsoir,

    Monsieur Sébastian B m'a gentiment demander de répondre au nom des Indignés à quelques questions. Pour faire un peu connaissance je me présente brièvement.
    Je me nomme Hervé Garan, je vis dans la Drôme, j'ai 46 ans divorcé trois enfants, je suis auteur dramatique.
    Je ne suis pas un leader ou un meneur au sein du mouvement des indignés. Nous sommes a politique, sans syndicats. Nous venons d'horizons et de milieux très divers, sans "représentation officielle" au sens établit par nos dirigeants.
    Chacun d'entre nous avons nos raisons pour être un indigné. Mais, la raison principale et celle qui revient le plus dans nos discussions est l'argent. La façon dont on nous ment, nous exploite et brise nos rêves nos vies. En cette période pré électorale, notre but est de fédéré un maximum de monde et de réveiller les consciences. C'est à dire
    , faire prendre conscience aux Français qu'une autre politique et un autre monde sont possible. Qu'il faut cesser d'écouter tous les " baux parleurs " de Droite comme de Gauche qui depuis plus de trente ans nous abreuvent des mêmes promesses, qui nous parlent de la même crise et qui depuis plus de trente ans votent des budgets de plus en plus déficitaires. Ces mêmes personnes qui s'inter changent, tous les cinq ans, qui ont suivi les mêmes cours, qui sortent des mêmes écoles, qui écoutent les mêmes conseillés et qui n'obéissent qu'aux seules règles de la haute finance, du CAC 40 et aux ordres du grand patronat. Sans oublier l'Europe, l'Euro, qui plus que jamais est une source de désespoir pour plus d'un indigné.
    Nos motivations?
    Ho! il y en a quelques unes! Je pars de quelques questions:
    Trouvez vous normal qu'une société coté en bourse faisant des bénéfices , licencie et ferme en France pour partir s'installer dans un autre pays, et ne pas payer d'impôts en France? Pour nous, c'est non et je pense que pour vous c'est pareil...
    Trouvez vous normal qu'une société paie très peu d'impôt et que vous, salarié en payé le double? Pour nous naturellement c'est non ...
    Trouvez vous normal à l'heure actuelle, de nous faire payer cette fameuse dette, à coup de restriction financière? ( Déremboursement de médicament, augmentation des mutuelles, taxes sur les sodas, cigarettes, alcool, essence...) et qu'en même temps, le pouvoir crée des niches fiscales, diminue la TVA pour la restauration? Trouvez vous normal que les Français disent non à un référendum et que le gouvernement le fasse passer de force? Trouvez vous normal que l'on trouve des milliards pour sauver les banques et rien pour sauver la sécurité sociale? Trouvez vous normal qu'une femme pour nourrir ces enfants vole de la viande et fait de la prison alors que des hommes politiques trempent dans de drôles d'affaires?( Françafrique, Bettencourt...)
    Ce ne sont que quelques exemples de notre motivation de nous "battre" de façon pacifique afin de changer tous ce système de corrompu, qui ne pense qu'a leur profit au lieu de penser d'abord à l'humain. Si chacun des Français se posait ces questions, de fait, il rejoindrait le mouvement...
    La Défense.
    Pourquoi l'occuper? C'est un des symboles de l'oligarchie financière, celle qui nous mène par le bout du nez. Celle qui dirige nos politiques au détriment des hommes des femmes qui se lèvent tôt, celle qui crée des demandeurs d'emplois, celle qui crée la misère, la pauvreté...C'est je pense une façon de faire réagir les riverains et le peuple. Une façon de leur envoyer un message assez fort, pour que ces messieurs et ces dames de la bourse sachent que nous n'attendront pas d'être au niveau du peuple Grecque pour agir. L'impact sera certainement très faible, vu que la presse est en majorité détenue par ceux qui sont amis du pouvoir...Nos dirigeants ne veulent surtout pas rendre la démocratie au peuple et ne veulent pas d'un contre pouvoir qu'il ne métrise pas. Autant tuer le ver dans l'œuf... L'impact ne sera pas médiatique. Il se fera par le Net et par le bouche à oreille.
    Ce que l'on attend des gouvernements suite aux mouvements? Mais rien! Ils vont a l'encontre des idées que l'on porte! Il serait plus intéressant pour eux de nous écouter, on a beau dire ce que l'on veut, les Français ont des tas d'idées pour transformer la France! Nous Indignés, avons des tas de propositions toutes crédibles pour rétablir nos valeurs républicaine, Liberté, Egalité, Fraternité! Justice!
    Combien de temps on va rester a la Défense? Bonne question! Le plus longtemps possible...! Quelques mille Indignés ce vendredi soir, et déjà des charges de CRS, des tentes détruites...Si nous partons ce soir, nous reviendront encore plus motivé demain et toujours avec le sourire et des chants en face des matraques... Bien équipé, le froid n'est pas un souci... Si je peux me permettre afin de rassurer les riverains, nous avons des consignes strictes, pas d'alcool, de drogues et nous ramassons nos déchets. Nous "travaillons" en collaboration avec Tous les Indignés de France. A la Défense, nous avons des amis qui remontent de Nice ou ils étaient pour le G20, pour occuper le quartier... Pour nous, la solidarité n'est pas un vain mot...

    Voilà, je pense avoir répondu à vos questions. J'espère avoir été assez clair concernant notre mouvement qui je le souhaite deviendra également le votre...
    H.Garan


    Interview par mail ou telephone sur le lomg terme
    Salut Hervé,

    Es-tu partant pour repondre a des interviews regulieres (2 fois par semaine) pour le figaro.fr?

    Voici les questions du jour et les coordonnees de la journaliste:

    Ravie que le projet vous intéresse.
    J'aimerais commencer pour demain, justement car c'est le début de l'action à la Défense. Je compte suivre environ 5 ou 6 indignés. Certains à Paris, d'autres ailleurs en France. Ca vous va si je vous nomme Sébastien pour garder votre anonymat? Je peut-être mettre un autre prénom sinon.
    Si vous le voulez bien j'ai quelques questions pour le premier article que j'aimerais publier demain. Ca sera un article assez général qui parlera de l'action à la Défense et qui présentera les différents indignés que je suis, leurs motivations etc.
    1/ Pourquoi rejoindre le mouvement des indignés? Quelles sont vos motivations?
    2/ Pourquoi avez-vous décidé d'occuper la Défense? Croyez-vous que cette action aura un impact?
    3/ Qu'attendez-vous des gouvernements suite à votre action
    avatar
    herve

    Messages : 53
    Date d'inscription : 21/10/2011
    Age : 52
    Localisation : Montélimar

    Re: L'interview pour le Figaro.fr

    Message par herve le Mar 8 Nov - 1:05


    From: LOUARN Anne-Diandra
    Sent: Monday, November 07, 2011 4:43 PM
    To: hervé garan
    Subject: RE: Les Indignés


    Bonjour Hervé,



    Merci pour votre email.



    Je ne sais pas si Sébastien vous a expliqué le projet mais notre but est de suivre plusieurs indignés pendant les semaines, voire les mois qui viennent. Quelles actions font-ils au quotidien, leurs projets, leurs objectifs… je vais suivre plusieurs personnes que j’appellerai (on peut aussi faire ça par email), régulièrement. Vous êtes également invité à m’appeler si vous souhaitez parler de quelque chose en particulier.



    Concernant la Défense, comment s’est passé votre week-end ? Combien de temps êtes-vous resté sur place ? Comptez-vous y retourner ? Comment était l’ambiance sur place ?



    Merci par avance,



    Anne-Diandra Louarn
    Journaliste
    14 boulevard Haussmann - 75438 Paris Cedex 09

    --------------------------------------------------------------------------------

    +33 (0)1 56 52 20 55
    adlouarn@lefigaro.fr

    Twitter : @diandralouarn

    Le Figaro in English





    Comme vous me l'avez demandé, voici votre reportage. Vous pouvez me joindre pour des explications ou autres sur mon portable. 06.63.33.08.59

    Bonsoir,

    Je vais tenter de répondre à toutes vos questions .

    Quels sont nos actions?

    A l'heure actuelle et la plus médiatisée au niveau nationale est l'occupation du parvis de la Défense. Pour beaucoup de monde, les indignés sont une bande de jeunes qui ne savent pas quoi faire de leur temps et qu'au lieu de rien faire, ils feraient mieux d'aller travailler .C'est justement l'une des causes d'indignation, le manque de travail, alors que des multi nationales s'enrichissent rien que par la bourse, licencient pour satisfaire des actionnaires de plus en plus cupides, au détriment de ceux qui font marcher l'économie. Alors qu'en parallèle, nos dirigeants veulent nous faire travailler de plus en plus tard et que les jeunes ne trouvent pas de travail...Et cerise sur le gâteau, touchent des subventions d'Etat, sont exonérés de charges et ne paient pas d'impôts en France!

    Là, je ne parle pas des PME/PMI qui elles au contraire, se battent tous les jours pour essayer de survivre. Beaucoup de petits patrons ne comptent pas leurs heures ni les combats pour obtenir un crédit et pour pouvoir se développer et pour pouvoir embaucher. Beaucoup ferment à cause des banques qui leur refusent une aide financière... Alors que quand les banques sont attaquées par les marchés financiers, ce sont tous les politiques qui se plient en quatre pour les sauver...Du même coup, nous trinquons avec...

    Une de nos revendications, est donc de faire valoir l'homme avant l'argent.

    D'ou l'intérêt d'occuper la Défense, lieu représentatif des marchés financiers...

    D'autres actions sont menés un peu partout en France, en Rhône Alpes, PACA, Poitou Charentes, Picardie, Pays de Loire, Normandie, Nord Pas de Calais, Midi Pyrénée, Alsace Aquitaine...etc. La liste des régions touchées ainsi que la liste des villes ou quelque chose se passent est franchement longue...

    Les Indignés de Grenoble ont occupés une agence du Crédit Lyonnais, le 4/11

    Le 8/11, en Avignon, une assemblée Populaire,

    le 1/11 Assemblée Populaire à St Raphael,

    le 11/11/2011, de nombreuses villes vont se retrouver envahit d'indignés dans les rues: Paris, Lyon, Marseille, Rouen, Bordeaux, Strasbourg, Toulouse et la liste n'est pas exhaustive!

    En plus de la partie visible, nous étayons un lien et des réseaux , par le biais d'inter net, et des téléphones. Nous tractons beaucoup, nous dialoguons énormément, nous expliquons les raisons de notre indignation, chacun à sa façon, sur son lieu de travail, avec les amis, sur les stades afin de fédérer un maximum de personnes et tentons de faire émerger une conscience qu'une réelle démocratie peut-être envisagée. Je rappelle que nous sommes sans parti politique sans syndicat et complètement pacifiste. Nous n'avons pas de leader, pas de chef. Toutes les décisions importantes sont prises en Assemblée Générale. Les meilleurs propositions sont adoptées ainsi.



    Quels sont nos projets?

    Certains diront que nous sommes des utopistes... A proprement parler, redonner la parole au peuple. L' oligarchie et le copinage actuelle est exaspérant... 40 ans que nous subissons la loi des marchés financiers, 40 ans d'alternance droite /gauche, 40 ans du même discours, 40 ans ou l'on entend parler de dette, 40 ans ou aucun gouvernement n'a voté un budget à l'équilibre, 40 ans ou tous les jours nous voyons les acquis sociaux de nos parents s'en vont comme peau de chagrin, 40 ans ou la pauvreté s'aggrave, le chômage de masse, la précarité, l'insécurité et toujours les mêmes qui se partagent le gâteau...

    Nous voulons un monde de justice à tous les étages, que l'on arrête de nous prendre pour des moutons habitués à obéir aveuglément aux discours épurés et maintes fois approuvés par cette élite corrompue. Nous voulons redonner le sens originel du terme politique et démocratie. En finir avec ce système de doctrine ultralibérale qui exclut complètement la part humaine. Nous voulons sortir de l'euro et de ces traités qui ne font que favoriser une minorité d'élus redonner un sens a notre devise, liberté, égalité, fraternité et on rajoute: Justice. Nous voulons un monde ou la nature et l'environnement soit respectés, un monde ou les famines disparaissent, il est plus facile d'aider des banques que de nourrir son voisin... Nous voulons redonner le pouvoir au peuple, par une révolution pacifiste.

    Je sais pertinemment ce que l'on va dire: Sortir de l'Euro, ils sont fous cette monnaie et le triple A nous sauvent, avec eux, on est mort! Ils sont marrant et la dette c'est qui va la payer? Le pape?! Le peuple?! Mais ils n'y connaissent rien aux affaires! Etc...

    Dans nos rangs, nous avons toutes les catégories sociaux professionnel, du smicard au diplômé certes, ils ne sont pas issue de l'ENA d'HEC ou de polytechnique, ce ne sont pas des énarques, mais ensemble, nous pouvons et nous devons construire un autre monde. Si ce n'est pas pour nous, ce sera pour nos enfants.



    Quels sont nos objectifs?

    Dans un premier temps, fédérer un maximum de personnes. Ensuite et on a déjà un peu travaillé le sujet, établir une nouvelle constitution. Doucement, arriver a inverser le rapport de force. Comme dit le slogan, nous sommes les 99%... Les marchés financiers font trembler la planète finance, à nous maintenant de les faire trembler. Il ne faut pas perdre de vu, que ce mouvement Indignés de France, est un mouvement international et que toutes les craintes, de partout sont quasiment les mêmes...L'objectif également... Alors Fous les Indignés?... Je crois pas!



    Comment c'est passé le week-end à la Défense?



    Personnellement, je n'ai pas pu me rendre sur place. Par contre, les retours et les directs vidéo sont de bons moyens pour se faire une idée, même si parfois le son et l'image laissent à désirer.

    La première journée donc vendredi 04 novembre, commençait "l'occupation de La Défense". Dans une ambiance festive, distribution de tracts, de discussion et de rassemblement pacifiste. Une autorisation de manifestation était remise en préfecture jusqu'a 21 heure. Il est quasiment impossible de quantifier le nombre de participants vu les va et vient permanent des lieux.

    21 heures trente, première charge des Forces Mobiles, quelques tentes, ont été plantées et retirées manu militari par les forces de l'ordre. Sans aucune violence de notre part et sans aucune provocation, ce qui aurait été du pain bénis pour le camp opposé. Durant la tentative de dégagements, deux de nos amis ont été blessés. Un aux cervicales , il fut hospitalisé et ressortit vers minuit, sans gravité. L'autre indigné a subit l'explosion d'une bombe lacrymogène. Les deux s'en sortent pas trop mal.

    Malgré la pluie et le vent, une poignée d'irréductibles sont restés sur place. Une tente a par miracle réussit a passer aux travers des mailles du filet.

    Par le recours du net, une logistique c'est rapidement mise en place, pour les repas eux aussi saisie lors de l'assaut, des vêtements chauds, des couvertures de survie, enfin tout ce qu'un campeur à besoin...

    Le reste de la nuit fut moins agitée et rythmée par des chants, des débats et de temps en temps un peu de sommeille sur un sol trempé.



    Samedi 5 novembre, la gendarmerie est toujours là au petit matin, la journée commence bien, des indignés Parisien et de France arrivent pour prendre le relais, café chocolat et thé sont fortement appréciés ainsi que des habits secs...Les gendarmes fouillent toutes personnes qui arrivent sur le site, les tentes sont confisquées ainsi que tout ce qui pourrait passer pour une arme. Consigne est donnée par le biais d'inter net, de n'apporter que des couverts en plastique et de ne pas prendre les sardines des tentes, on ne sait jamais...

    Depuis la veille, les web cam de la Défense ne fonctionnent pas. Hasard...

    Des indignés parviennent a rentrer en contact pacifique avec des représentants des forces de l'ordre, l'ambiance est à la fois festive et studieuse. Des groupes de travail s'organisent a même le sol, les débats fusent, les idées avancent, les projets ce précisent, les passants sont curieux les policiers toujours la. Tout va bien, les indignés sont bien protégés! La nuit de samedi a dimanche fut froide mais sèche.



    Dimanche 6 novembre.

    Un peu comme le samedi avec pour certains présent dès le premier jour, beaucoup de fatigue. Dormir sur le sol dans des cartons, sous le froid en présence de la police qui peut intervenir n'importe quand n'est certainement pas très reposant.

    La presse étatique vient nous voir, quelques interviews d'indignés, quelques photos, des reportages qui ne dureront que quelques secondes sur vos écrans...

    Nous débattons toujours, nous tractons, le métro est surveillé... Toujours aussi festif .

    Derrière l'écran de mon PC, j'ai dans la nuit de dimanche a lundi, crains qu'ils se fassent expulser manu militari. Il n'en est rien été.



    Lundi 6 novembre



    Le mouvement prend de l'ampleur. Sur les pages de Face Book, le nombre d'indignés ne cesse d'augmenter. La sauce est en train de prendre. Sur place, la détermination reste pleine et entière. Nous ne sommes pas près de déguerpir. Les relais des différents groupes s'organisent pour le 11 novembre qui je l'espère sera une date importante dans l'histoire des Indignés



      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 13:37