Les indignés de France

Forum des Indignés de France


    Vaincre la crise maintenant

    Partagez

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 15

    Message par Tiersi le Jeu 30 Jan - 9:32

    Quand l’homme meurt, son cadavre se dissocie, mais l’énergie qui le constitue ne disparaît pas.
    Sa conscience ne disparaît pas non plus. Après le dernier soupir, l’essence du psychisme individuel de chaque être perdure quelque part.
    Reprenons l’analogie informatique. La conscience (programmation logicielle) serait alors comme le contenu du disque dur d’un ordinateur hors d’usage. Contenu conservé dans le «cloud», transférable dans une machine neuve…

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Jeu 30 Jan - 15:59

    SYADE 19
    Avec le «système anti-désordre», l’examen des comportements, pour l’essentiel, est fait par le peuple. Rien à voir avec le flicage d’un Etat policier. La population surveille la population, c’est son droit. C’est son devoir. C’est l’assurance de prévenir les conflits sociaux, la guerre civile.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 16

    Message par Tiersi le Ven 31 Jan - 9:31

    Au moment où la conscience du défunt donne la vie cérébrale à un nouvel organisme, cette conscience est en partie «effacée». Plus exactement, l’intellect ne dispose plus de toutes les informations caractérisant son moi passé. Pour autant, l’individu reste-t-il le même?
    A la fois, oui et non.
    Situation semblable à celle de l’amnésique. Après avoir perdu la mémoire, il n’est pas devenu quelqu’un d’autre. Il garde sa sensation d’exister. Subsistent ses goûts, son langage, des aptitudes consécutives à de longs apprentissages, des règles de vie... Son caractère profond demeure.
    Débarrassée de l’accablant fardeau d’un ego dépassé qui entraverait son développement, la conscience «réinitialisée» est en mesure d’améliorer la progression de l’entité humaine.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Ven 31 Jan - 16:06

    SYADE 20
    Les conséquences de l’insociabilité sont payées par la collectivité. La suppression de beaucoup de ces dépenses, grâce au «système anti-désordre», entraîne d’énormes économies pour l’Etat.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 17

    Message par Tiersi le Sam 1 Fév - 9:19

    La conscience siège dans l’inconscient. Elle communique avec l’intellect en empruntant des moyens détournés: rêve, actes manqués, réactions instinctives, intuition… Elle agit aussi sur les émotions, les sentiments.
    Quand l’intellect est «buggé» par des errements chroniques, la conscience détermine une conduite apparemment préjudiciable au sujet. Les défauts de l’ego: cupidité, impatience, hubris, colère, brutalité, cruauté.., privés de frein, se transforment en instrument expiatoire. L’individu «hors de lui», ne se «dominant» plus, néglige toute retenue, commet l’irréparable. Il devra ensuite en supporter longtemps les conséquences, permettant la suppression du «bug».

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Sam 1 Fév - 16:03

    SYADE 21
    Grâce au «système anti-désordre», améliorer le vivre ensemble et l’économie, le développement scientifique, technique, industriel.., permet à l’Etat d’augmenter ses rentrées.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 18

    Message par Tiersi le Dim 2 Fév - 9:25

    Les pensées de l’être terrestre dépendent de la conscience. Si l’on garde l’analogie informatique, cela pourrait se comparer à des phrases produites dans l’ordinateur grâce au traitement de texte. Il va sans dire que, contrairement aux traitements de texte du commerce, chaque conscience est unique.
    L’application ne conçoit pas le texte.
    Sans être créées par la conscience, les pensées, qu’engendre l’intellect par l’entremise du cerveau, peuvent subir, plus ou moins, son influence.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Dim 2 Fév - 16:00

    SYADE 22
    Grâce au «système anti-désordre», la France peut faire rapidement disparaître un grand nombre d’incivilités, de troubles à l’école, d’actes délinquants, etc., qui pourrissent la vie des Français.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 19

    Message par Tiersi le Lun 3 Fév - 9:36

    Dès sa conception, la conscience assure l’existence de l’être terrestre qui lui échoit en le conduisant à tuer d’autres êtres, par nécessité. Période durant laquelle les «scrupules» ne servent à rien. Tenir pour coupables les tueurs serait inapproprié.
    Au fil du temps, le psychisme des individus évolue. Leur sensibilité augmente peu à peu. La conscience instille des rudiments moraux qui transforment les groupes. La notion de «mal» apparaît.
    Afin d’obtenir ce qu’il convoite, l’individu sans principes se comporte comme un tricheur et/ou une brute. Les mêmes mobiles s’observent partout dans le monde: nourriture, terres, troupeaux, femmes, esclaves, armes, propriétés, position sociale, richesses, pouvoir… Renforcés par les mêmes dysfonctionnements psychiques: volonté de nuire, désir de vengeance, orgueil démesuré confinant à l’hubris, démence, perversité…
    Le summum du mal est la cruauté. Elle devient le rêve insurpassable du démon quand on la met au service d’un «idéal»: faire le mal au nom du bien, y a pas plus jouissif. Doctrinaires mabouls et religieux obscurantistes s’en font une spécialité.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Lun 3 Fév - 16:04

    SYADE 23
    Moyen de pression principal du «système anti-désordre»: les gros lots des «loteries révolutionnaires». Si le numéro de la personne sort, elle touche le magot, à condition d’avoir une conduite correcte.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 20

    Message par Tiersi le Mar 4 Fév - 9:08

    Le bien consiste à évacuer de l’intellect humain tous les aspects archaïques appartenant à son animalité primitive. Egoïsme pathologique intolérable dans une société civilisée.
    L’individu amendé dédaigne les tentations énoncées précédemment. Il s’oppose au mal sous toutes ses formes.
    L’amélioration de l’homme appelle celle de la société. La première facilite la seconde tandis que la seconde accélère la première.
    Pour cela, il faut prioritairement instaurer un cadre économique permettant de supprimer la misère. Il faut ensuite instaurer des règles sociétales qui offrent à tous les individus des chances permanentes d’améliorer leur situation. Par exemples: SYAPA et SYADE.
    Le bonheur personnel est une chimère s’il procède du malheur des plus faibles que soi.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Mar 4 Fév - 15:59

    SYADE 24
    Tous les contribuables payent obligatoirement leurs «billets» des «loteries révolutionnaires» du «système anti-désordre»: par une fiscalité distincte. Y compris les pauvres (au moyen du «système anti-paupérisme»).
    Nul ne contestera cette possibilité d’acquérir de la richesse, sauf les canailles invétérées.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 21

    Message par Tiersi le Mer 5 Fév - 9:05

    Comment comprendre qu’une chose puisse exister sans avoir ni début ni fin? Pour l’homme, c’est inconcevable car son expérience quotidienne du temps contredit une telle idée. Il se trouve dans la situation d’un lointain ancêtre auquel on affirmerait que deux individus peuvent se faire face, l’un ayant la tête en bas, sans que l’acrobate ne s’accroche à un support. Pourtant, rien de plus banal dans un vaisseau spatial.
    Absence de début et de fin se traduisent par: éternel présent.
    Si la volonté créative instaure un temps, celui-ci ira dans tous les sens, s’arrêtera, au gré de sa fantaisie. Chaque spectateur en fait l’expérience avec le temps intrinsèque d’un enregistrement audio-vidéo modifié par la télécommande.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Mer 5 Fév - 16:02

    SYADE 25
    Chaque «gagnant» des «loteries révolutionnaires» du «système anti-désordre», ayant un mauvais comportement, est averti de sa «déveine»: simple didactisme.

    Observons qu’une pareille sanction, financièrement indolore pour l’individu incivique, est pourtant efficace. Annulant pendant une période donnée l’attribution d’éventuels lots des «loteries révolutionnaires», elle ne retire aucun argent au perturbateur. Un procédé qui touche autant le riche que le pauvre.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 22

    Message par Tiersi le Jeu 6 Fév - 9:01

    Derrière la barrière de l’inconscient, notre conscience peut entrer en relation avec d’autres consciences. Elle peut «consulter» des «stocks de mémoire», des sources cognitives du monde invisible. L’analogie informatique serait un smartphone se connectant à divers sites de l’Internet.
    Une telle faculté, certes, ne repose sur aucune preuve tangible, mais l’intuition n’en comporte pas davantage, qui joue pourtant un rôle notoire au sein de l’humanité.
    Cette faculté fonctionne, le plus souvent, à l’insu de l’intellect.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Jeu 6 Fév - 16:05

    SYADE 26
    Dans le cadre des «système anti-paupérisme» et «système anti-désordre», avec une fiscalité équitablement personnalisée, ceux qui pénalisent l’économie du pays, perturbent ses habitants, compensent à leurs frais les dégâts.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 23

    Message par Tiersi le Ven 7 Fév - 9:21

    La Conscience Initiale diffère de la conscience humaine par son essence.
    La conscience de l’homme réfléchit la conscience divine. De même que la lumière lunaire renvoie le rayonnement solaire.
    Emetteur et récepteur ne sont pas du même ordre. Compatibles mais pas équivalents.
    Comparables mais pas identiques.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Ven 7 Fév - 16:00

    SYADE 27
    Dans le «système anti-désordre», le contrôle de la bonne citoyenneté des gagnants prend la forme de «travail civique» équivalent d’impôt. Pratique identique à celle qui régit le «système anti-paupérisme».

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 24

    Message par Tiersi le Sam 8 Fév - 9:16

    Exemple concret pour comprendre ce phénomène.
    Bien que le corps humains soit composé de poussières d’étoiles, l’homme n’est pas un soleil.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Sam 8 Fév - 16:04

    SYADE 28
    Le budget des récompenses financières du «système anti-désordre», indispensables à un meilleur fonctionnement de la collectivité, est approvisionné par celui des sanctions financières. Les sommes excédentaires aux besoins du «système anti-désordre» sont conservées par le Trésor public.

    L’Etat ne paye rien. Sa seule participation est d’ordre fiscal: transmettre l’imposition distincte vers les «centres anti-désordre». Cette modique part fiscale «anti-désordre» n’est pas un retranchement. Elle remplace les grandes dépenses de l’Etat destinées à lutter contre l’insociabilité, aux piètres résultats.

    Les conséquences des actes délinquants sont payées par la collectivité. Leur diminution signifie beaucoup d’économies pour elle.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 25

    Message par Tiersi le Dim 9 Fév - 9:17

    La conscience de l’homme est souvent le jouet d’émotions et de sentiments rebelles que génère l’ego indompté. Le chaos mental règne alors.
    Apaiser les instincts primitifs prend beaucoup de temps. Cela se fait petit à petit.
    La Conscience Initiale repose sur une sérénité absolue accompagnée d’une joie extrême, de façon permanente.
    La Conscience Initiale et l’homme, cela fait deux.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Dim 9 Fév - 16:05

    SYAPA 29
    Supprimer totalement et rapidement la misère est possible, sans dépenses pour l’Etat. Le «système anti-paupérisme» y parvient en faisant travailler «gratuitement» les citoyens. Dans ce système, le «travail civique» s’avère un équivalent fiscal qui concerne tous les individus, y compris les exclus. La population entière (et non partielle comme aujourd’hui) supporte les frais occasionnés par cet objectif prioritaire dans une démocratie réellement humaine.

    Si tous les habitants participent à l’éradication du paupérisme, la charge supportée par chacun est forcément allégée.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 26

    Message par Tiersi le Lun 10 Fév - 9:36

    Certains esprits qui parviennent, lors de recueillements profonds, à un grand calme mental et à une immense allégresse, voudraient «se fondre en Dieu» après leur mort, afin de prolonger indéfiniment cet état.
    La chose est pourtant impossible.
    Le reflet lunaire ne peut se transformer en rayonnement solaire.
    Métaphorisons cette impossibilité au moyen d’un exemple trivial: le dentifrice pressé ne peut rentrer dans son tube.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Lun 10 Fév - 16:07

    SYAPA 30
    Avec le «système anti-désordre», ceux qui le choisissent participent financièrement à l’élimination de la misère. Ils approvisionnent ainsi le faible budget de notre innovation sociale, qui n’emploie aucune personne rétribuée d’une façon classique.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 27

    Message par Tiersi le Mar 11 Fév - 9:15

    Même problème présenté autrement. Imaginons.
    Dans le futur, un ingénieur génial, toujours heureux, fabrique des robots ultra-perfectionnés, aux facultés affectives proches des nôtres, qui sont capables de ressentir, par moments, un grand calme mental et à une profonde allégresse. Certains, parmi ces humanoïdes, voudraient sans doute, eux aussi, que fusionne leur intelligence artificielle avec l’esprit du technicien, après leur «mort».
    Requête tout autant inenvisageable.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Mar 11 Fév - 16:00

    SYAPA 31
    Avec le «système anti-désordre», les bons comportements de l’habitant (jeune comme adulte) d’un quartier sensible, qu’enregistrent le «système anti-paupérisme» et le «système anti-désordre», favorisent son embauche par les employeurs du secteur commercial.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 28

    Message par Tiersi le Mer 12 Fév - 9:31

    A supposer la chose possible, l’Un qui engloberait une autre conscience, ou plusieurs autres, ne serait plus un.

    Contenu sponsorisé

    Re: Vaincre la crise maintenant

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 17:14