Les indignés de France

Forum des Indignés de France


    Vaincre la crise maintenant

    Partagez

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Ven 17 Jan - 16:09

    SYAPA 6
    Grâce au «système anti-paupérisme», les pauvres ont droit à une rémunération remplaçant les allocations actuelles. Rémunération conditionnelle: faire le «travail civique», avec ponctualité, correctement…
    Chaque sanction financière, chaque privation d’avantages pécuniaires est légitime. L’individu peut l’éviter s’il corrige son mauvais comportement.
    Observons que la suppression du salaire civique de l’exclu ne le prive en rien, lui et sa famille ayant toujours de quoi vivre décemment, grâce aux fournitures indispensables du SYAPA. Avec seulement l’assistance en nature, l’exclu n’a pas besoin d’argent pour subsister. Mais qui le refuse?

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 3

    Message par Tiersi le Sam 18 Jan - 9:48

    Autre abstraction, et non des moindres: la conscience. A distinguer des impulsions cérébrales, dont les traces sont enregistrables par certains appareils. Comme la liberté, la justice, les règles géométriques, la suite des nombres premiers, etc., la conscience ne peut être coupée en tranches concrètement mesurables. Elle n’a rien de matériel.
    Cette conscience existe chez les animaux, y compris les insectes.
    Conscience sans laquelle nul ne peut vivre. Grâce à elle, tout individu sait qu’il existe. Tout individu sait qu’il doit prolonger sa vie en renouvelant des actes indispensables (manger, boire, excréter, se protéger des conditions météorologiques extrêmes, dormir dans un lieu sûr…). Tout individu sait que s’il affronte un rival ou un prédateur, il doit prendre garde à ne pas perdre la vie. Tout individu sait qu’il doit perpétuer son espèce…

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Sam 18 Jan - 16:06

    SYAPA 7
    Le «travail civique» équivalent d’impôt du «système anti-paupérisme», effectué par l’exclu, permet de réduire une dépense obligatoire d’Etat: supprimer la misère. Il a par conséquent une réelle valeur économique.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 4

    Message par Tiersi le Dim 19 Jan - 9:19

    Les préoccupations précédentes ne concernent pas la Conscience Initiale. Pareille aux concepts de liberté, de justice, de règles géométriques, de suite des nombres premiers, etc., n’étant jamais née, Elle ne peut mourir.
    Reste que la Conscience Initiale sait qu’Elle vit, et pas seulement cela.
    D’aucuns affirment: la Conscience Initiale est une abstraction. Ils n’ont pas tort, jusqu’à un certain point cependant. Tout étant affaire d’interprétation. En fait, c’est Sa nature ultime qui relève de l’abstraction.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Dim 19 Jan - 16:00

    SYAPA 8
    Avec le «système anti-paupérisme», les retraités pourvus d’une bonne éducation, conservant leurs capacités physiques et mentales, grâce au «travail civique» équivalent d’impôt, restent longtemps utiles au pays. Ils aident les jeunes à se former. Ils leur transmettent des connaissances dans bien des domaines… Pensons à ces chefs d’entreprise capables de diriger les hommes vers des objectifs enthousiasmants, à ces cadres expérimentés qui, la retraite venue, n’ont plus l’opportunité de mettre leur compétence au service de la collectivité. Pensons à ces artisans, ces ouvriers, ces techniciens, etc., qui perdent leur savoir professionnel, dont pourtant la société française a encore besoin…

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 5

    Message par Tiersi le Lun 20 Jan - 9:20

    Les hommes s’interrogeront bientôt à propos des robots très perfectionnés, autonomes. A juste titre. Evidemment, pas plus qu’avec l’insecte, vous ne discuterez des spéculations de Kant avec l’être artificiel. Encore qu’avec un robot savant…
    Les hommes, autrefois, se sont posés des questions similaires à propos des femmes, des sauvages, se demandant s’ils avaient une âme. Aujourd’hui, pour beaucoup, cette question s’applique à leur toutou ou à leur minet. Au fil des âges, les points de vue changent.
    La conscience qui s’attache automatiquement à tout organisme autonome composé d’ADN pourrait-elle en faire autant avec un être artificiel, et interférer avec sa programmation informatique? Cela signifierait que cette conscience spontanée est capable d’exercer son action sur du silicium. Question pour demain…

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Lun 20 Jan - 16:04

    SYAPA 9
    Avec le «système anti-paupérisme», pour les salariés du secteur commercial, le «travail civique» équivalent d’impôt se transforme en majoration du pouvoir d’achat (somme d’argent non déboursée comme impôt dont dispose alors le contribuable), telles des heures supplémentaires. Même chose pour les fonctionnaires.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 6

    Message par Tiersi le Mar 21 Jan - 9:22

    A partir de quel niveau comportemental d’un être peut-on déterminer le caractère humain de sa conscience?
    Entre le pervers criminel, bouffi de cruauté, et le robot du futur, attentif à la sécurité des hommes, lequel obtiendrait son brevet d’humanité?

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Mar 21 Jan - 16:04

    SYAPA 10
    Avec le «système anti-paupérisme», plus d’allocations logement à verser: beaucoup d’économies pour l’Etat.

    Les conséquences de la misère sont payées par la collectivité. La suppression de ces dépenses entraîne d’énormes économies pour l’Etat.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 7

    Message par Tiersi le Mer 22 Jan - 9:28

    La conscience assure aussi, au travers de leur chimie spécifique, l’existence des plantes. Conscience, sans doute, encore plus élémentaire que celle des insectes. Bien qu’elle soit parfois subtile, à la mesure de l’ingéniosité adaptative de certains végétaux, tout à fait étonnante.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Mer 22 Jan - 16:03

    SYADE 11
    Le «système anti-désordre» consiste en une modique part d’imposition que tout habitant du pays doit payer afin d’améliorer le vivre ensemble et l’économie. Y compris les exclus.
    Possibilité fiscale triple.
    - Argent (comme aujourd’hui).
    - Travail-impôt (activités uniquement consacrées à l’amélioration du vivre ensemble et de l’économie).
    - S’agissant des entreprises: produits ou services (uniquement utiles à l’amélioration du vivre ensemble et de l’économie).

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 8

    Message par Tiersi le Jeu 23 Jan - 9:31

    La conscience se forme spontanément dès qu’un ensemble complexe est en mesure de fonctionner par lui-même. Autrement dit: dès qu’une possible autonomie le rend viable. Processus automatique, comparable à la formation d’une planète s’agrégeant à partir d’une myriade d’astéroïdes éparpillés dans l’espace, sous l’effet de la gravitation.
    S’agissant de la Conscience Initiale, n’étant jamais née, parler de Sa formation n’aurait aucun sens.

    Principes universels:
    La conscience engendre la conscience.
    Rien de vivant n’existe sans conscience.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Jeu 23 Jan - 16:18

    SYADE 12
    Pour l’Etat, cette part fiscale «anti-désordre» n’est pas un retranchement. Elle remplace ses énormes dépenses destinées à lutter contre l’insociabilité, aux piètres résultats. Elle remplace aussi les dépenses improductives destinées au développement scientifique, technique, industriel…

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 9

    Message par Tiersi le Ven 24 Jan - 9:36

    Voyons maintenant le «quasi rien». Second attribut de la Conscience Initiale.
    D’après les scientifiques, l’univers est constitué d’atomes et de vide. Les atomes sont constitués d’énergie. Le vide aussi. Bref, n’existe rien d’autre que de l’énergie, sous des formes diverses.
    Ainsi la «matière» est une «illusion» qui trompe l’homme sa vie durant. Mais une illusion parfaite.
    Partout où nos sens perçoivent le «dur», il n’y a, essentiellement, que du «vide».
    La principale caractéristique de l’énergie est sa capacité à produire des effets. Une capacité qu’on peut donc nommer: cause.
    En approfondissant l’analyse de l’atome, les scientifiques tombent sur de nouvelles parcelles d’énergie. Les mini-briques de la création. Impossibles à voir. Impossibles à tenir. Difficiles à imaginer. Si peu de chose. Quasiment rien.
    Où l’on voit que la création sait être économe. Avec quelques éléments «immatériels», elle produit tout. L’univers entier. A l’instar des lettres de l’alphabet avec lesquelles on peut écrire une infinité d’ouvrages différents.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Ven 24 Jan - 16:02

    SYADE 13
    Le «système anti-désordre» est parfaitement compatible avec le commerce libre. Il n’implique aucune révision, d’émanation idéologique, pouvant déstabiliser l’économie.

    Le SYADE est apolitique. Selon les valeurs attribuées aux stipulations, celles-ci présenteront une couleur politique spécifique plus ou moins accentuée. Les représentants du peuple déterminent ces valeurs. Hormis quand la stipulation s’applique directement à eux. Auquel cas, c’est la population, consultée dans son ensemble, qui s’en charge.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 10

    Message par Tiersi le Sam 25 Jan - 9:22

    D’après la littérature religieuse, Dieu aurait fait l’homme à Son image. C’est vrai. A ceci près qu’il ne faut pas prendre cette image au sens littéral. Les meilleures pensées religieuses sont de cette étoffe: leur sens premier est secondaire. On doit toujours les interpréter.
    Alors, où se trouve cette ressemblance?
    D’une part, comme la Conscience Initiale, l’homme possède une conscience équivalente au «Rien du tout» (selon le point de vue matérialiste). Ni poids, ni taille, ni couleur, ni composition chimique, ni structure nucléaire, ni densité, ni masse…
    D’autre part, sur le plan concret, l’homme est fait d’un amas d’énergie. Et il évolue au milieu d’une profusion d’énergie: son environnement, sa planète, son système solaire, sa galaxie, l’univers entier. Quoi qu’il cherche, en lui et à l’extérieur de lui, l’homme ne trouvera, au bout du compte, que de l’énergie. C’est-à-dire: quasiment rien.
    Observons que l’énergie ne constitue pas la Conscience Initiale. Elle est seulement un complément. Sa seconde face. Le moyen de transformer un savoir en pouvoir. Une faculté «magique» Lui permettant de créer à volonté. Avec elle, tout devient possible.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Sam 25 Jan - 16:01

    SYADE 14
    Le «système anti-désordre» ne nécessite aucun financement d’Etat. Il ne comprend aucun poste de fonctionnaire. Pas de personnel surnuméraire, pas d’emplois dus au népotisme. Toutes les tâches prennent la forme de «travail civique» équivalent d’impôt. Aucune dépense inutile: aucune voiture(s) de fonction, pas de chauffeurs salariés, pas de logements de fonction, aucun local luxueux, aucun local non indispensable, nul besoin de publicité ni de communication, aucune publication de prestige, pas de réceptions fastueuses, pas de colloques inutiles, pas de défraiements généreux…

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 11

    Message par Tiersi le Dim 26 Jan - 9:30

    D’une certaine façon, la conscience de l’être terrestre pourrait se comparer à la programmation d’un logiciel, restant toujours invisible à son utilisateur. Une constitution fondamentale qui réunit les règles primordiales permettant de préserver l’organisme. Lois de la nature primitive assurant l’autonomie: savoir qu’on vit, savoir qu’on doit prolonger sa vie en effectuant des actes indispensables (manger, boire, excréter, se protéger des conditions météorologiques extrêmes, dormir dans un lieu sûr…), savoir s’il faut fuir ou affronter l’attaquant, savoir ne pas perdre sa vie au cours du combat, savoir qu’il faut perpétuer son espèce…
    Lois impérieuses quand il s’agit de garantir la biologie de chaque individu, à commencer par les organismes rudimentaires. S’agissant des êtres plus avancés sur l’échelle de l’évolution, observer les règles «morales», dont ils sont pourvus, reste facultatif. Liberté fondamentale octroyée à l’homme.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Dim 26 Jan - 16:21

    SYADE 15
    Le directeur de chaque centre du «système anti-désordre» a seulement une obligation de résultat. S’agissant d’atteindre localement les objectifs du SYADE, sa liberté est entière.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 12

    Message par Tiersi le Lun 27 Jan - 9:35

    La conscience de l’insecte étant rudimentaire, elle ne risque guère de varier durant son existence. Chez les animaux évolués, elle changera éventuellement, sur des points limités. Avec l’homme, la progression de la conscience peut être grande, en fonction de ses efforts. L’animalité s’imprègne peu à peu de moralité. Au fil du temps, apparaissent des notions telles que le bien et le mal.
    La conduite réformée de l’homme modifie sa conscience et en retour celle-ci, amendée, modifie sa conduite.
    On pourrait dire que l’homme, par introspection, «reprogramme» sa conscience. Ses motivations instinctives subissent l’influence de l’altruisme, de la bonté… Une harmonisation psychique et comportementale qui défie la cruauté foncière des communautés primaires.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Lun 27 Jan - 16:25

    SYADE 16
    Avec le «système anti-désordre», les retraités pourvus d’une bonne éducation, conservant leurs capacités physiques et mentales, grâce au «travail civique» équivalent d’impôt, restent longtemps utiles au pays. Ils aident les jeunes à se former. Ils leur transmettent des connaissances dans bien des domaines… Pensons à ces chefs d’entreprise capables de diriger les hommes vers des objectifs enthousiasmants, à ces cadres expérimentés qui, la retraite venue, n’ont plus l’opportunité de mettre leur compétence au service de la collectivité. Pensons à ces artisans, ces ouvriers, ces techniciens, etc., qui perdent leur savoir professionnel, dont pourtant la société française a encore besoin…

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 13

    Message par Tiersi le Mar 28 Jan - 9:21

    Dieu peut tout, sauf une chose: ne pas être Dieu. Sa conscience n’étant jamais née, il Lui est impossible de disparaître.
    Idem pour l’énergie.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Mar 28 Jan - 16:08

    SYADE 17
    Avec le «système anti-désordre», pour les salariés du secteur commercial, le «travail civique» équivalent d’impôt se transforme en majoration du pouvoir d’achat (somme d’argent non déboursée comme impôt dont dispose alors le contribuable), telles des heures supplémentaires. Même chose pour les fonctionnaires.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 14

    Message par Tiersi le Mer 29 Jan - 9:37

    La conscience de l’être terrestre, similaire à celle de la Conscience Initiale, ne peut cesser d’exister.
    Cette conscience, par contre, est capable de se modifier, de se perfectionner. Elle peut même se développer par l’assemblage d’une multitude de consciences élémentaires (passage d’insectes aux gros animaux). Tout comme un cadavre animal de grande taille, absorbé par nombre de bestioles, permettra d’animer d’autres animaux volumineux.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Mer 29 Jan - 16:02

    SYADE 18
    Avec le «système anti-désordre», chaque sanction financière, chaque privation d’avantages pécuniaires est légitime. L’individu peut à tout moment l’éviter, s’il interrompt son insociabilité.

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Révélations 15

    Message par Tiersi le Jeu 30 Jan - 9:32

    Quand l’homme meurt, son cadavre se dissocie, mais l’énergie qui le constitue ne disparaît pas.
    Sa conscience ne disparaît pas non plus. Après le dernier soupir, l’essence du psychisme individuel de chaque être perdure quelque part.
    Reprenons l’analogie informatique. La conscience (programmation logicielle) serait alors comme le contenu du disque dur d’un ordinateur hors d’usage. Contenu conservé dans le «cloud», transférable dans une machine neuve…

    Tiersi

    Messages : 1834
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Vaincre la crise maintenant

    Message par Tiersi le Jeu 30 Jan - 15:59

    SYADE 19
    Avec le «système anti-désordre», l’examen des comportements, pour l’essentiel, est fait par le peuple. Rien à voir avec le flicage d’un Etat policier. La population surveille la population, c’est son droit. C’est son devoir. C’est l’assurance de prévenir les conflits sociaux, la guerre civile.

    Contenu sponsorisé

    Re: Vaincre la crise maintenant

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Fév - 18:27