Les indignés de France

Forum des Indignés de France


    La déchéance de l'éducation Francaise

    Partagez

    Victor Hugo

    Messages : 4
    Date d'inscription : 22/10/2011

    La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Victor Hugo le Sam 22 Oct - 9:24

    Bonjour à tous, à mon sens, je pense que l'éducation dans une démocratie est essentielle, elle est la base de tout et permet d'éviter bien des problèmes à l'avenir. Aujourd'hui en France l'éducation nationale est une poubelle par son manque de moyen, sa ligne d'éducation et son absence de gérance. Je parle bien sûr des programmes inutiles, des filières désuètes à travers le manque de matières essentielles comme le Francais, la philosophie et les langues étrangères. On assiste à une scientification pure de l'éducation qui conduit à une absence totale de critique et une application pure. Il est aujourd'hui impossible de réformer l'éducation par les mouvements de professeurs qui se bloquent eux-mêmes et des lycéens qui font grèves sans savoir pourquoi. Je sais de quoi je parle, je suis aujourd'hui encore étudiant, en Histoire, en Licence 2. Mes années de lycée ne m'ont rien appris. Aujourd'hui encore on envoit des professeurs sans formation dans les zones sensibles avec 30 élèves qui ne peuvent se tenir, ces professeurs ont envis de pleurer avant d'aller en cours. La première consigne que l'on donne à ces professeurs est de ne pas tourner le dos aux élèves. Je m'indigne. C'est une évidence que les parents pour la plupart du temps ne sont plus capable d'assurer l'éducation de leurs enfants, des parents qui travaillent toutes la journée pour nourir leur famille et rentre à 21h du soir, ne peuvent éducquer correctement leurs enfants, certains y arrivent. Pour d'autre, c'est compréhensible. C'est pourquoi, je prône une réforme profonde de l'éducation Francaise qui commence par une réforme des programmes, des horaires de travails ( Moins de vacances mais des journées moins dures), je voudrais également que l'Etat assure ce que les parents ne peuvent plus assurer, c'est triste mais on a pas le choix, à partir du moment ou les parents se mettent leur temps au service de la société et n'ont plus le temps pour éducquer leurs enfants correctement, c'est à la société de leur rendre. Je ne parle pas de l'absence totale de l'éducation parentale, non mais ne serait-ce que pour les devoirs, un suivit plus précis des professeurs. Merci d'avoir eu le courage de lire ce message, quels sont vos avis?

    Yuna de Gallifrey (admin)
    Admin

    Messages : 118
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Localisation : Mulhouse

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Yuna de Gallifrey (admin) le Sam 22 Oct - 9:37

    Sans rentrer dans le détail je dirai qu'il faudrait remettre des cours d'éducation civique au collège et lycée. Quand je vois le nombre de jeunes qui ne savent pas à quoi sert l'assemblée nationale ou le sénat (bon lui il ne sert à rien :p), ils ne connaissent rien au fonctionnement de notre système judiciaire ou administratif.

    Victor Hugo

    Messages : 4
    Date d'inscription : 22/10/2011

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Victor Hugo le Sam 22 Oct - 9:40

    Sache qu'il y en a, malheuresement, je dirais que c'est l'anarchie. Les professeurs font ce qu'ils veulent et souvent l'utilisent pour autre chose. En revanche, je prône un cours de morale citoyenne.

    zébra

    Messages : 14
    Date d'inscription : 21/10/2011
    Age : 42
    Localisation : PARIS

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par zébra le Sam 22 Oct - 9:52

    on ne fait pas assez place à une éducation différente , tous les enfants n'ont pas la même facilité de compréhension, n'ont pas les mêmes "armes" pour apprendre, certains ont l'âmes d'artistes d'autres seront scientifiques mais on leur apprend dés le départ que si ils n'apprennent pas comme ça ils ne seront rien !! si ils ne pensent pas comme ça ils seront mis à l'écart on ne laisse pas la place à l'individu on formate sur une donnée unique

    oui moins de vacances groupées je dirais cours le matin sport ou autres activités l'après-midi , un moyen journalier de relacher la pression, le boom de l'hyperactivité enfantine viens de là, on les gave d'informations on ne les laisse plus décrypter par eux même et comme dirait un très grand monsieur à force d'intelligence on en devient inhumain

    tout le monde n'a pas besoin de connaitre qu'une racine de w deviendra z , tout le monde n'a pas besoin de tout connaitre, Picasso n'était pas chimiste, Beethoveen n'était pas cordonnier

    faisons leur découvrir mais ne leur imposons pas

    concrètement il va falloir que certains laissent de côtés leur préjugés, leur petits conforts et qu'ils s'ouvrent sur d'autres voies , donc casser la grosse structure pour en faire de plus petites gérer par la ville ou autre mais en fonction du besoin et de l'envie sur place, pas au niveau national

    nous ne pourrons rien changer si nous ne prenons pas en compte l'individu et l'intelligence différente ou la compréhension différente si vous préférez
    c'est une donnée que je connais pour la vivre et au perso et du côté de mes enfants et je pourrais aisément écrire "l'école nous a tuer" Wink (faute d'ortho volontaire)

    ar

    Messages : 10
    Date d'inscription : 20/10/2011

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par ar le Sam 22 Oct - 9:58

    je suis d'accord avec toi Victor Hugo, repenser l'éducation, réapprendre aux jeunes à écrire et s'exprimer oralement de manière claire, réapprendre le respect de son prochain...etc, la liste est longue...
    Faire aussi en sorte que les écoles "privées" soient contrôlées, car aujourd'hui, on forme des jeunes à des métiers juste parceque ça rapporte à l'école (certaines filières à 6000 euros l'année, c'est scandaleux!) et non pas parce qu'il y a de la demande sur le marché du travail; certains font des études qui ne servent à rien (pas de reconnaissance de diplome sur le marché de l'emploi); on dénigre les métiers dit "manuels" alors qu'on aura toujours besoin de plombiers et d'éléctriciens, de charpentiers ...etc...on a fait 80% de bacheliers, mais pour quoi???

    Victor Hugo

    Messages : 4
    Date d'inscription : 22/10/2011

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Victor Hugo le Sam 22 Oct - 10:15

    Merci pour vos réponses. Effectivement, Zébra, je vais également dans ton sens, laissez le temps aux jeunes de s'épanouir, de se découvrir. L'education est surtout personnelle également à partir du Lycée notamment dans le domaine spirituel. Je vais continuer avec toi AR, pour avoir était dans le privé ( Au passage je commencais à 8h et je finissais à 19h) Je pense toujours, malheuresement, aujourd'hui que c'est l'une des meilleurs voies si on a les moyens. Cependant mon école privée avait mise en place un système tout à fait intéressant, le coup de l'année est en fonction du revenu des parents, d'ou un brassage social trés intéressant et qui permet également à tous d'accéder à l'éducation. Pour ce qui est des métiers manuels, oui c'est un problème essentiellement de moeurs et des parents qui ne voient pas leur fils charpentiers, ou électriciens alors qu'ils gagnent bien plus d'argent qu'un avocat moyen aujourd'hui. Il faut relancer ces métiers, faire des activités manuelles dans les lycées, se découvrir des passions et également mettre en valeur ces métiers.

    zébra

    Messages : 14
    Date d'inscription : 21/10/2011
    Age : 42
    Localisation : PARIS

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par zébra le Sam 22 Oct - 10:24

    après bien sur je pense qu'il faut définir les bases on ne peut pas tout jeter à la poubelle non plus au risque de repartir en arrière, et tout pareil ne pas mettre systématiquement à tous les cours le matin et les activités l'après-midi, certains ont besoins de ça pour fonctionner en en revient encore à l'individu, arfff quel casse tête , il faudrait donc envisager plusieurs type d'école à partir du collège non ?
    je trouve que depuis quelques temps le discours tu ne seras pas... ou tu deviendras est moins présents , comme si les gens prenaient de nouveau conscience qu'il n'y a pas de sot métier
    qu'en pensez vous ?

    Victor Hugo

    Messages : 4
    Date d'inscription : 22/10/2011

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Victor Hugo le Sam 22 Oct - 10:43

    Je ne sais pas, une conscience dans la génération parentale probablement. Pour ce qui est des étudiants, trés peu se destinent à des métiers manuels, ce n'est pas qu'ils sont dénigrés, non ils ne sont pas envisagés. Sur mon campus, il y a une école des métiers et de l'environnement, et l'on voit bien sans faire de discriminations, juste une constatation, que ces personnes sont d'une origine sociale plus pauvre que la faculté de lettres ou la prépa de science classique. Donc se dégage une chose, c'est que les classes moyennes, elles mêmes ne se destinent plus à un métier manuel mais vers de longues études. En revanche, une chose positive, il y a le clash social dans l'apparence mais pas dans les mentalités, des mentalités qui restent étudiantes et trés ouvertes, tout le monde se dit qu'il est là pour apprendre à travailler et tout le monde s'inquiète du chomage qui attendent ceux qui font des études longues. De ce fait, les jeunes étudiants de la faculté des métier font peut-être des études manuels mais ils auront un métier...
    avatar
    Sebillard
    Admin

    Messages : 232
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Age : 40
    Localisation : Noyon/Oise

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Sebillard le Sam 22 Oct - 23:23

    J'abonde en tout sens a ce que j'ai lu jusqu'à présent, et n'ajouterais qu'un petit:
    "En immolant l'éducation nationanle, on ruine l'avenir intellectuel de notre pays.
    Et je me sauve...Smile


    _________________
    "We aren't 99%, nous sommes les indignés, nous sommes le peuple!!!"
    avatar
    herve

    Messages : 53
    Date d'inscription : 21/10/2011
    Age : 52
    Localisation : Montélimar

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par herve le Dim 23 Oct - 7:44

    L'un des problèmes récurrent des classes primaires et maternelles est le fait qu'elles sont souvent surchargées et autre souci, en banlieue beaucoup de classes accueillent des primos arrivants qui ne parlent et ne lisent pas le Français. Certes, pour l'intégration, c'est super! Par contre, pour les acquisitions de bases c'est autres choses...Pourquoi ne pas profiter des mois d'été pour combler ce déficit?

    jean luc perez

    Messages : 33
    Date d'inscription : 20/10/2011
    Age : 55
    Localisation : Lyon

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par jean luc perez le Dim 23 Oct - 14:55

    S'inspirer du Canada, tout nouveaux arrivent doit connaitre ou apprendre la langue francaise. Avoir, un minimum de connaissance ne notre constitution, des bases de nos lois.
    Pour le reste:
    Rallonger le droit de scolarité à 18 ans. Il ai annormal qu'un jeune sorte du stytème scolaire avans avoir un vrais métier dans les mains.
    Mettre en adequation l'education national avec les desoins en formation et mettre en place un vrais programe d'orientation.
    avatar
    herve

    Messages : 53
    Date d'inscription : 21/10/2011
    Age : 52
    Localisation : Montélimar

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par herve le Dim 23 Oct - 18:58

    jean luc perez a écrit:S'inspirer du Canada, tout nouveaux arrivent doit connaitre ou apprendre la langue francaise. Avoir, un minimum de connaissance ne notre constitution, des bases de nos lois.
    Pour le reste:
    Rallonger le droit de scolarité à 18 ans. Il ai annormal qu'un jeune sorte du stytème scolaire avans avoir un vrais métier dans les mains.
    Mettre en adequation l'education national avec les desoins en formation et mettre en place un vrais programe d'orientation.
    Je suis presque d'accord avec vous. Pas en ce qui concerne les primos arrivants. Je trouve ce principe un peu discriminatoire, je peux me tromper.
    Que les gamins quittent le cursus scolaire a 16 ou 18 ans, ça ne fait pas une grosse différence sinon la majorité. Par contre, ils ne devraient pas partir sans métier. Là, je suis entièrement d'accord avec vous. La question que je pose: Est-ce l'éducation qui doit s'adapter au besoin du monde du travail ou l'inverse? Toutes formations est plus ou moins longue. Ne serai ce pas plutôt des prévisions sur le long terme qui peuvent établir les projections de besoin dans tel ou tel domaine d'activité? L'orientation et la formation sont malheureusement à l'heure actuelle, trop basé sur un bassin d'emploi et ne correspond pas forcément aux attentes ou aux demandes des jeunes qui, souvent se trouvent devant eux face a un mur administratif et des adultes décidant a leur place de la filière qu'ils jugent bonnes en se basant sur des notes.
    Bon nombre de jeunes ne savent même pas ce qui leur plait alors, de là à leur parler de choisir une formation, un métier...
    A mon avis, ils faudrait créer pour les jeunes en difficulté scolaire, une ou deux années hors du système scolaire, ou en classe préparatoire a l'apprentissage afin qu'ils puissent trouver leurs branches par le biais de stages en entreprise.
    avatar
    Sebillard
    Admin

    Messages : 232
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Age : 40
    Localisation : Noyon/Oise

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Sebillard le Dim 23 Oct - 19:16

    Vous resolvez la une partie du chomage et developpez la culture generale de la jeunesse. Vous voyez qu'en quelques lignes on peut solutionner bien des choses!! La preuve que du cote du gouvernement c'est juste un refus de faire avancer les choses. Nous sommes quelques citoyens et en quelques posts nous relons les plus grandes lignes? Ca vous semble normal? Et bien moi oui, parce que nous vivons au quotidien les problèmes, nous avons l'envie de bien faire et la tête libre, libre des contraintes qu'ils se sont imposees! Continuons en ce sens!!! merci!


    _________________
    "We aren't 99%, nous sommes les indignés, nous sommes le peuple!!!"
    avatar
    Sebillard
    Admin

    Messages : 232
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Age : 40
    Localisation : Noyon/Oise

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Sebillard le Dim 23 Oct - 19:17

    Ps j'aime beaucoup ce que je lis!!! Smile


    _________________
    "We aren't 99%, nous sommes les indignés, nous sommes le peuple!!!"

    jean luc perez

    Messages : 33
    Date d'inscription : 20/10/2011
    Age : 55
    Localisation : Lyon

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par jean luc perez le Dim 23 Oct - 21:21

    Je ne suis pas du tout discriminatoire, bien au contraire, je donne des armes a ceux qui veulent s'integrer cher nous. Mais avec une économie et un developement mondial, je pense que les gents seront plus en trein de rester dans leur pay, je connais quelque afriquain qui rêve de retourner cher eux.

    jean luc perez

    Messages : 33
    Date d'inscription : 20/10/2011
    Age : 55
    Localisation : Lyon

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par jean luc perez le Dim 23 Oct - 21:28

    En ce qui concerne l'age de scolarité, le reporter a 18 ans, celà fait toute la diference justement. Aujourd'hui un ado de 15 ans peut decider de quité l'école de son plein droit. Et celà, n'ai pas acceptable. Le savoir est un droit, sans le savoir on vous mène par le bout du nez. Des ado sont déscolatisé du système et coute à la société. Il nous coute de l'argent par leurs mefait et les degas qu'il peuvent causés. Le budjet doit être utilisé ailleur ou il est plus nécésère.
    avatar
    Sebillard
    Admin

    Messages : 232
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Age : 40
    Localisation : Noyon/Oise

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Sebillard le Dim 23 Oct - 22:16

    J'adhere totalement


    _________________
    "We aren't 99%, nous sommes les indignés, nous sommes le peuple!!!"
    avatar
    Mr Kellear

    Messages : 145
    Date d'inscription : 19/10/2011

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Mr Kellear le Lun 24 Oct - 1:07

    Moi je proteste, j'ai quitté l'école à 14 ans et c'est une des meilleures choses que j'ai jamais faites

    Non seulement ça m'a permis d'avoir du temps pour travailler et aider financièrement ma famille qui en avait bien besoin mais en plus ça m'a permis d'avoir le temps d'apprendre par moi même les choses qui m'intéressait et surtout de choisir mes sources d'informations parmis une multitude (internet, bibliothèques, squat d'amphis, conférences, expérimentation)

    Aujourd'hui j'ai plein d'amis qui préparent des master en informatique et quand ils ne comprennent pas un point c'est vers moi qu'ils se tournent, si j'avais suivi le programme scolaire, non seulement je n'aurais appris que l'informatique mais en plus je serais en train de passer ma licence et c'est moi qui leur demanderais conseil.

    Après au niveau professionnel c'est la merde mais j'accorde bien plus d'importance à la connaissance qu'à la réussite professionnelle
    avatar
    Sebillard
    Admin

    Messages : 232
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Age : 40
    Localisation : Noyon/Oise

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Sebillard le Lun 24 Oct - 2:53

    J'ai quitte l'ecole a 15 ans aussi pour ramnener a manger a la maison, et je ne m en plains pas, bien au contraire, mais souvent les familles n'ont pas les moyens de garder les enfants scolarises après l'age de 16 ans, pour des question financieres. Une bouche a nourrir qui ne rapporte pas, c'est un fardeau pour les foyers les plus demunis.
    Remonter l'age de la prise en charge par l'etat est important. Ceux qui souhaitent se spécialiser doivent en avoir la possibilité de le faire a la sortie du college. A 14 ans on est capable de choisir son orientation comme on le fait actuellement a l'entrée au lycée.

    Les methodes d'enseignement sont nombreuses, il est possible de "repenser" l'enseignement dans son ensemble. Cessons de nous fixer un cadre, il limite nos possibilités.



    _________________
    "We aren't 99%, nous sommes les indignés, nous sommes le peuple!!!"

    rb

    Messages : 34
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Localisation : Champigny sur Marne

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par rb le Lun 24 Oct - 8:26

    Donner une meilleure place a l'enseignement manuel,bep,alternance.
    Des cours de soutien scolaire en petit groupe apres l'ecole pour les enfants qui ont des problemes,gere par l'etablissement
    Une meilleure orientation en faisant decouvrir des le college via differents stages d'1 semaines, des metiers a chaques fois differents
    Augmenter les frais d'inscription a la fac(pas comme nos amis anglais je vous rassure,mais du style 300 ou 400 euros) pour que ce soit un vrai choix,trop d'etudiants,s'inscrivent dans des cursus juste pour voir,multiplie les inscriptions et n'y vont plus au bout d'1 mois( parceque ils sont mal oriente et que les inscriptions coutent que dalle,ce qui a un effet un peu pervers je penses)
    Bien entendu,mettre l'accent sur l'indispensable,la lecture, l'ecriture,le calcul pour le primaire
    avatar
    Sebillard
    Admin

    Messages : 232
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Age : 40
    Localisation : Noyon/Oise

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Sebillard le Lun 24 Oct - 11:30

    Je pense que relever les montants d'inscription a la fac serait une grave erreur. Ce qu'il faut c'est mutliplier les places disponibles. Certain sorte de la voie choisie parce que les structures ne permettent pas un apprentissage serieux. Filieres surchargées, amphi pas ou peu equipes. Les conditions sont déplorables sur bien des points.
    On pourrait mettre en place une structure informatique qui eviterait les inscription multiples, mais laisserait l'option d'un deuxième choix.


    _________________
    "We aren't 99%, nous sommes les indignés, nous sommes le peuple!!!"
    avatar
    Sebillard
    Admin

    Messages : 232
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Age : 40
    Localisation : Noyon/Oise

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Sebillard le Lun 24 Oct - 11:32

    Les facs ne se privent déjà pas pour augmenter les frais d'inscription, atteignant parfois des sommes exorbitantes...


    _________________
    "We aren't 99%, nous sommes les indignés, nous sommes le peuple!!!"
    avatar
    jawah

    Messages : 1
    Date d'inscription : 24/10/2011

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par jawah le Lun 24 Oct - 20:40

    Bonsoir à tous!!!
    Je viens de lire vos messages.
    Je suis dans l'éducation populaire depuis plus de 20 ans en qualité de formateur et d'animateur.
    Je pense que l'éducation nationale n'est pas faite pour le dévellopement personnel et l'épanouissement de l'enfant.
    Ni pour le préparer à rentrer dans la vie l'active, avec le manque de connaissance et de prise de conscience du terrain.
    Je suis pour minimum 2 stages à partir de la 6ème.
    Il ne faut pas tout mettre non plus sur le dos des parents, l'enfant fait partie d'une Co-éducation (école, familles,loisirs, animateurs etc...).
    Les enseignements sont très peu formés sur les méthodes pédagogiques et le relationnel comme la gestion de conflits etc...
    Je vous invite à jeter un oeil sur une école libre "Libre enfants de Summerhill" de A.S Neill, un homme très interressant, ainsi que son école dans les années 20.
    Il est évident que les classes surchargées ne peuvent pas améliorer le suivi des enfants.
    Je m'arrete la pour l'instant.
    Bonne soirée à tous!!!
    avatar
    Mr Kellear

    Messages : 145
    Date d'inscription : 19/10/2011

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Mr Kellear le Lun 24 Oct - 21:02

    jawah a écrit:Les enseignements sont très peu formés sur les méthodes pédagogiques et le relationnel comme la gestion de conflits etc...

    C'est vrai que je me souviens d'une enseignante quand j'étais en primaire qui filait des claques pendant qu'elle expliquait l'importance de la non violence aux enfants qui se battaient (et à moi vu que j'étais déjà une grande gueule et que je remettait en cause son comportement à chaque fois)
    avatar
    Sebillard
    Admin

    Messages : 232
    Date d'inscription : 19/10/2011
    Age : 40
    Localisation : Noyon/Oise

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Sebillard le Lun 24 Oct - 21:20

    Mr Kellear a écrit:
    jawah a écrit:Les enseignements sont très peu formés sur les méthodes pédagogiques et le relationnel comme la gestion de conflits etc...

    C'est vrai que je me souviens d'une enseignante quand j'étais en primaire qui filait des claques pendant qu'elle expliquait l'importance de la non violence aux enfants qui se battaient (et à moi vu que j'étais déjà une grande gueule et que je remettait en cause son comportement à chaque fois)

    @jawah: je vois très bien de quoi tu parles, j'en débattais il y a déjà quelques années avec une coach, dont le métier est de former les managers et les chefs d'entreprise a ces methodes. Moi quand j'entend parler des "clés de la motivation" et que je me remémore une institutrice qui me disais que si je n'arretais pas mes "conneries", je finirais balayeur et que je regarderais mes camarades passer dans leurs belles voitures. Je n'ai pas arrêté. Smile et je ne suis pas balayeur...

    Cette réplique est restée gravée dans ma mémoire, depuis plus de 25 ans, elle ne s'estompera probablement jamais. (Mme Lamort, si tu me lis Wink )
    Tout ça pour dire qu'une petite formation de 15 jours pourrait tout changer, pour des millions d'enfants qui seraient amenés a rencontrer des Mme Lamort!!!

    @MrKellear: si les profs mettent des claques, c'est seulement pour tasser afin que les cours rentrent mieux Smile


    _________________
    "We aren't 99%, nous sommes les indignés, nous sommes le peuple!!!"

    Contenu sponsorisé

    Re: La déchéance de l'éducation Francaise

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 23 Juil - 18:34