Les indignés de France

Forum des Indignés de France


    Je suis Charlie

    Partagez

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Lun 12 Jan - 10:25

    Je suis Charlie
    Je suis policier
    Je suis juif
    J’emmerde Mahomet quand il cautionne les tueries
    J’emmerde le Coran quand il cautionne les tueries
    J’emmerde Allah quand il cautionne les tueries


    Les djihadistes n’ont pas de couilles parce qu’ils sont armés, contrairement à leurs victimes.
    L’heure n’est pas à la lâcheté, mais au combat. Il faut bouter les djihadistes et leurs partisans hors de France. Il faut bouter hors de France tous ceux qui veulent supprimer nos libertés au nom de la charia, au nom d’Allah, au nom du Coran, au nom du prophète Mahomet.
    La charia contrevient à nos valeurs sacrées. Aucun Français courageux ne peut la tolérer. Jusqu’à présent, la charia s’ingérait sournoisement en France. Maintenant elle y sévit au grand jour. La charia tue des caricaturistes, défenseurs de nos libertés. Aucune liberté ne se négocie. Nos ancêtres ont donné leur vie pour que nous en bénéficiions. On ne se dépouille pas d’un trésor sacré. C’est la guerre.
    Pour mettre un terme à cette guerre civile, il faut que tous les musulmans acceptent le retrait des préceptes criminels du Coran. En plus, les chefs religieux de l’islam doivent excommunier la totalité des égorgeurs d’Allah, ainsi que leurs acolytes. Comme ils savent si bien, ensemble, édicter une fatwa de mort, ou ne pas la contester réellement. Les musulmans qui refuseraient ces mesures de bonne gestion publique seront enfermés à perpétuité dans des camps d’internement ou expulsés du sol français définitivement. C’est la guerre.
    Si les politiques ne mettent pas en œuvre cette réglementation indispensable, ils porteront une lourde responsabilité devant l’histoire, compromettant notre avenir, nos libertés. A la guerre, on tue ou on se fait tuer. Face à la tyrannie religieuse, les vrais hommes ne capitulent pas. L’islam des sauvages doit crever comme une bête calamiteuse, afin qu’apparaisse l’islam réformé. Sans réforme, l’islam disparaîtra, d’abord dans les pays occidentaux…
    Toutes les formes larvées de la charia doivent être rapidement interdites en France: nourriture hallal, jeûnes collectifs, prières dans les rues, prière sur son lieu de travail, infériorisation de la femme, vêtements affichant un engagement islamiste, ségrégation sexuelle à l’hôpital, apartheid sexuel dans les piscines, etc.
    L’islam barbare n’est pas une religion, mais un délit.
    Libertés supprimées par la charia
    Liberté de penser.
    Liberté de s’exprimer.
    Liberté de plaisanter à propos de tout ce qui touche aux religions.
    Liberté de ne pas subir l’accusation d’«insulte au sacré».
    Liberté d’appliquer la laïcité.
    Liberté d’être athée.
    Liberté de changer de religion sans craindre d’être tué.
    Liberté de mettre Dieu en image.
    Liberté de douter d’un fondateur de religion.
    Liberté de contester les écrits religieux d’un livre saint.
    Liberté de refuser les lois exprimées par un livre saint.
    Liberté permettant de ne pas subir, dès l’enfance, un endoctrinement religieux.
    Liberté permettant de ne pas avoir, dès l’enfance, à apprendre par cœur l’intégralité d’un livre saint dont certains préceptes sont scandaleux.
    Liberté protégeant d’être circoncis.
    Liberté protégeant d’être excisée.
    Liberté protégeant d’être mariée de force.
    Liberté permettant à la femme de ne pas être infériorisée.
    Liberté permettant à la femme de ne pas être mise à l’écart dans la société, isolée des hommes.
    Liberté protégeant d’avoir à porter un costume moyenâgeux qui emprisonne la femme en public.
    Liberté de se vêtir comme on veut.
    Liberté protégeant d’être répudiée sur simple décision du mâle.
    Liberté protégeant d’être intégrée à un cheptel de femmes pour la plus grande satisfaction du mâle.
    Liberté protégeant d’être fouetté pour adultère.
    Liberté protégeant d’être tué pour adultère.
    Liberté protégeant d’avoir à subir un crime «d’honneur».
    Liberté d’affirmer l’orientation sexuelle de son choix.
    Liberté d’avoir accès aux œuvres artistiques de son choix.
    Liberté de ne pas avoir à subir la censure religieuse.
    Liberté permettant que ne soient pas détruites des œuvres artistiques, patrimoines de l’humanité.
    Liberté d’utiliser nos rues sans qu’elles ne soient réquisitionnées par les religieux.
    Liberté d’être dispensé d’une nourriture adaptée par les religieux, imposée par les religieux.
    Liberté de partager le repas avec tout autre Français.
    Liberté de manger ce que l’on veut.
    Liberté de manger quand on veut.
    Liberté de ne pas être agressé, voir tué, quand ce que l’on dit déplait aux religieux.
    Liberté de ne pas être agressé, voir tué, quand ce que l’on fait déplait aux religieux.
    Liberté de ne pas être agressé, voir tué, quand ce que l’on est déplait aux religieux.
    Liberté de ne pas être tué pour «blasphème» envers Dieu.
    Liberté de ne pas être tué pour «outrage» envers un personnage religieux.
    Liberté de ne pas être tué pour «sacrilège» envers une religion.
    Liberté permettant de ne pas subir le terrorisme confessionnel grâce à l’obligation faite aux croyants raisonnables de procéder à un «aggiornamento», avec «excommunication des religieux criminels.
    Etc.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Jeu 15 Jan - 10:38

    Je suis Charlie
    J’emmerde…
    La tyrannie religieuse veut imposer la charia aux Français par le terrorisme des djihadistes. Cette charia dégueulasse s’introduit peu à peu en France. Elle supprime maintenant notre liberté sacrée. Aucun Français digne de ce nom ne peut accepter de se soumettre à la barbarie. C’est la guerre civile.

    Allons enfants de la Patrie
    Le jour de gloire est arrivé.
    Contre nous de la tyrannie
    L'étendard sanglant est levé (bis).
    Entendez-vous dans les campagnes
    Mugir ces féroces soldats?
    Ils viennent jusque dans vos bras
    Égorger vos fils, vos compagnes.
    Aux armes citoyens
    Formez vos bataillons
    Marchons, marchons
    Qu'un sang impur
    Abreuve nos sillons.

    Ah ça ira, ça ira, ça ira
    Les djihadistes à la lanterne
    Ah ça ira, ça ira, ça ira
    Les djihadistes on les pendra.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Jeu 15 Jan - 16:20

    Je suis Charlie
    J’emmerde…
    N’importe quel imam peut édicter une fatwa mortelle, au nom de l’islam entier, adoptée par l’ensemble des musulmans puisque ceux-ci n’y opposent aucune fatwa contraire qui viserait l’auteur de la fatwa dégueulasse. Complaisance inadmissible de la totalité des musulmans pour les crimes des religieux. Cette cruauté musulmane souille l’islam à la façon d’un excrément porcin dans une mosquée. Elle dépeint les musulmans comme des idolâtres vénérant outrancièrement l’aspect meurtrier de leur prophète, vénérant outrancièrement les préceptes criminels du Coran, vénérant outrancièrement un Allah dont la susceptibilité psychotique suscite une férocité homicide. Un musulman raisonnable ne fétichise pas ces objets religieux. Sans parler d’un caillou-grigri, simple morceau de matière, qui attire tous les pèlerins musulmans, tel le fétiche d’une tribu archaïque.

    La France est aujourd’hui en guerre civile. Les imams, sous la pression des musulmans raisonnables, doivent rapidement édicter une fatwa d’excommunication visant les djihadistes, égorgeurs d’Allah, et leurs acolytes.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Ven 16 Jan - 16:01

    Je suis Charlie
    J’emmerde…
    L’islam fait la guerre à l’Occident où il impose progressivement la charia. De nombreux manifestants musulmans, dans des pays lointains, exigent avec impudence que les Français obéissent à la charia, nous ôtant ainsi la liberté de caricaturer n’importe quelle religion. La France retrouve l’inquisition. Notre liberté ne se négocie pas. Ceux qui prétendent qu’il y a deux poids, deux mesures, quand on vante la liberté de caricaturer Mahomet tout en interdisant d’affirmer: «je suis Charlie Coulibaly», sont des salauds. Ils font mine d’oublier que la France est en guerre et que prendre le parti de Coulibaly, c’est prendre le parti de l’ennemi. Approuver l’activité meurtrière des soldats ennemis, des égorgeurs d’Allah, transforme l’approbateur en ennemi.
    La tyrannie islamique est comparable à la peste nazie. Il s’agit d’une lutte à mort opposant la liberté des citoyens civilisés au despotisme des brutes sanguinaires. Aucun camp ne peut tolérer l’existence de l’autre. Deux systèmes de civilisation s’affrontent désormais: l’archaïsme barbare contre la modernité civilisée. Les alliés ont écrasé la dictature nazie. Les Occidentaux, aujourd’hui, doivent en faire autant avec la tyrannie de l’islam. Cette religion meurtrière doit disparaître complètement de l’Occident.
    Néanmoins, la religion des musulmans peut éventuellement perdurer, ici, sous réserve d’une réforme significative de l’islam. Islam débarrassé de sa cruauté pathologique. Avec un Coran expurgé de sa criminalité obscurantiste.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Sam 17 Jan - 15:16

    Je suis Charlie
    J’emmerde…
    En procédant à une réforme significative de l’islam, à un retrait des préceptes criminels du Coran, les musulmans raisonnables d’Occident n’encourront pas une vindicte supplémentaire des égorgeurs d’Allah car ils sont déjà considérés, par ces ordures religieuses, comme des mécréants. Pour elles, tout musulman qui n’obéit pas servilement à leurs ordres imbéciles est un mécréant, par conséquent, destiné à l’égorgement. Les musulmans raisonnables n’ont donc rien à perdre. Ils ont même tout à y gagner si, par leur réforme significative de l’islam, les ordures religieuses sont boutées hors de France. Sachant que le refus d’adhérer à l’islam réformé, en Occident, entraîne l’emprisonnement à perpétuité (réelle) dans un camp d’internement ou l’expulsion définitive du territoire français. La procédure s’applique aussi aux convertis à l’islam. L’individu de culture musulmane qui éluderait cette question en prétextant son désintérêt pour le domaine religieux doit alors se déclarer publiquement athée ou apostat.
    Unique moyen de différencier les musulmans raisonnables des ordures religieuses. Moyen simple, économique et rapide.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Dim 18 Jan - 15:22

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Je suis fier de la France qui défend la liberté. Je suis fier des Français qui défilent par millions pour défendre la liberté. Je suis fier d’être un Français qui défend la liberté. Je suis fier d’être un Européen qui défend la liberté. Je suis fier d’être un Occidental qui défend la liberté. Je suis fier des caricaturistes qui défendent la liberté au prix de leur vie. Je suis fier des journalistes qui défendent la liberté au prix de leur vie. Je suis fier des policiers qui défendent la liberté au prix de leur vie. Je suis fier de l’armée qui, à l’étranger, zigouille les ordures religieuses, en se gardant de faire des prisonniers. Je suis fier des politiques, à l’Assemblée, qui chantent la Marseillaise. Je suis fier de nos services secrets qui listent les ordures religieuses (ces dernières auront bientôt intérêt à toutes foutre le camp afin de ne pas être capturées…). Je suis fier des intellectuels raisonnables, issus de la culture de l’islam, qui admettent l’existence d’une violence intrinsèque du Coran. Je suis fier de notre laïcité qui a pour mission de contrer la tyrannie religieuse. Je suis fier des citoyens français qui refusent de se soumettre à la tyrannie religieuse. Je suis fier des citoyens français qui se lèvent tôt pour acheter le numéro des survivants de Charlie Hebdo. Je suis fier des citoyens français qui s’abonnent à Charlie Hebdo pour défendre la liberté. Je suis fier des médias français, belges, canadiens, suisses.., qui osent présenter la couverture de Charlie Hebdo, avec le dessin de Mahomet (les Américains n’ont pas ce courage). Je suis fier des caricaturistes qui pourfendent l’idolâtrie d’un Mahomet vénéré outrancièrement. Je suis fier des caricaturistes qui pourfendent le Coran transformé en fétiche par des idolâtres. Je suis fier des caricaturistes qui pourfendent l’Allah des idolâtres: Allah à la susceptibilité psychotique et homicide. Je suis fier des Français qui refusent, sur notre sol, toute forme de charia, tyrannie dégueulasse des ordures religieuses. Je suis fier des Français qui refusent, sur notre sol, l’infériorisation religieuse des femmes, par exemple, celles portant un vêtement moyenâgeux, prison en tissu. Je suis fier des Français qui refusent d’accepter, sur notre sol, ces jeûnes collectifs séparant les habitants. Je suis fier des Français qui refusent d’accepter, sur notre sol, une nourriture spéciale séparant les habitants. Je suis fier des Français qui refusent d’accepter, sur notre sol, une discrimination sexuelle dans les hôpitaux, les piscines…

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Lun 19 Jan - 15:38

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Je suis offensé par les défilés d’ordures religieuses de l’étranger exigeant que la France se soumette à la charia. Je suis offensé par les ordures religieuses qui nous imposent d’abandonner notre valeur sacrée: la liberté. Je suis offensé par les pays peureux d’Occident qui invoquent piteusement le mot «provocation» afin de ne pas montrer la couverture du Charlie Hebdo des survivants. Je suis offensé par les pays occidentaux qui obéissent servilement à la charia en se conformant aux censures des égorgeurs d’Allah. Je suis offensé par le côté meurtrier de Mahomet que les idolâtres du prophète nous présentent comme un modèle. Je suis offensé par les préceptes criminels du Coran fétichisé que les idolâtres nous présentent comme un modèle. Je suis offensé par l’islam de la cruauté, tuant sans cesse, que les idolâtres nous présentent comme une religion de paix: insulte à notre intelligence. Je suis offensé par un Allah abreuvé de sang dès son origine, pendant des siècles, sans discontinuer, que les idolâtres nous présentent miséricordieux: insulte à notre intelligence. Je suis offensé par les ordures religieuses qui prétendent que Dieu exige de tuer des hommes, sans pouvoir en fournir la preuve matérielle. Je suis offensé par un monothéisme dont le Dieu unique demande la mort des hommes: Dieu dégueulasse, imaginé par les égorgeurs d’Allah. Je suis offensé par les salauds et petits merdeux, en France, qui se réjouissent de la cruauté des ordures religieuses françaises, nos ennemies. Je suis offensé par l’islam qui exerce la politique en France: en se torchant le c… de nos lois. Je suis offensé par les ordures religieuses qui, au nom de l’islam, importent en France les conflits armés auxquels participent des musulmans. Je suis offensé par la déclaration du pape voulant rétablir le délit de blasphème qui nous replonge dans l’inquisition. 600 ans de persécutions religieuses, cela suffit! Il est criminel de ranimer cette dégueulasserie européenne.
    Offenser la liberté, c’est offenser les Français affranchis de la tyrannie religieuse depuis la révolution française. C’est déclarer la guerre aux lumières de l’intelligence. Guerre civile commençant par le carnage de la rédaction de Charlie Hebdo. A cette agression dégueulasse (notre Pearl Harbor, notre 11 septembre), une seule réponse: disparition totale de l’islam en France. Sauf si les musulmans raisonnables donnent un signal fort. Il leur faut rapidement procéder à une réforme significative de l’islam, fondée sur la suppression des préceptes criminels du Coran et l’excommunication des égorgeurs d’Allah avec leurs partisans. Les ordures religieuses de l’islam, souteneurs de la tyrannie musulmane, qui refuseront cette réforme salutaire seront emprisonnées à perpétuité (réelle) dans des camps d’internement ou expulsés définitivement du territoire français.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Jeu 22 Jan - 15:28

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Chacun peut critiquer ou caricaturer mes propositions, qui font partie de la métaphysique laïque. Peu m’importe. N’existe aucun délit d’offense à une religion: pas de tabou, pas de blasphème, pas de sacré, pas de sacrilège. Notre sainte laïcité française interdit, à juste titre, ces dégueulasseries religieuses. Impossible d’obscurcir l’éclat du soleil en projetant de l’ombre sur sa brillance. Celui qui croit vraiment à la perfection divine, surpassant tellement l’étroitesse humaine, se moque de la bave du dénigreur. Les idolâtres de Mahomet, du Coran, d’Allah ont d’eux une piètre opinion pour penser qu’ils sont dévalorisés par quelques calembredaines.
    Personne n’oblige un croyant à lire Charlie Hebdo. Les idolâtres du prophète profitent abjectement d’un faux prétexte pour exercer la cruauté intrinsèque de l’islam. Islam né dans l’extrême violence. Extrême violence, au cours des siècles, jamais abandonnée. Les ordures religieuses de l’islam ne retiennent du Coran que certaines injonctions du prophète: tuer, tuer, tuer... Toujours tuer, au nom de Dieu. Les égorgeurs d’Allah, incapables de raisonner, ne savent que tuer tous ceux qui n’obéissent pas servilement à leurs ordres imbéciles. Ces ordures religieuses tuent les mécréants, les infidèles, les chrétiens, les juifs, les apostats, les animistes, les athées, les laïcs, les adultères, les homosexuels, les philosophes, les penseurs, les exégètes, les historiens, les archéologues, les romanciers, les caricaturistes, les humoristes, les journalistes, les cinéastes, les blogueurs, les musiciens, les artistes, les modernistes, les humanistes, les Occidentaux, les enseignants, les médecins, les policiers, les juges, les militaires, les fonctionnaires, les femmes, les enfants, les vieillards, etc.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Sam 24 Jan - 10:49

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Les ordures religieuses de l’islam s’avèrent d’authentiques ordures dès l’origine. Une simple observation permet de prouver cette évidence. L’islam barbare recrute de préférence ses pratiquants dans les prisons. Ses «meilleurs» éléments s’y épanouissent parmi la population carcérale: les plus faisandés, les plus dénués de cervelle, les plus ignares, les plus feignants, les plus lâches, les plus morbidement envieux, les plus niaisement vaniteux, les plus irrespectueux des principes divins, les plus aisés à convaincre qu’une fois promus au grade d’«élu» le Dieu chef mafieux et grand nigaud va leur accorder d’innombrables cadeaux, les plus faciles à convertir en adorateurs de faux dieux, les plus transformables en fétichistes du Coran et idolâtres d’un Dieu assassin (faut-il être c… pour gober ces invraisemblances éthiques)… Bref, les plus infects voyous, sadiques, pervers, jouissant de pouvoir exercer impunément leur cruauté innée, sont sélectionnés pour leur déshumanisation, comme des bestiaux dans une foire. Mais ici, à l’inverse d’un éleveur sensé qui travaille dans nos campagnes, le recruteur expert en dégueulasseries religieuses recherche les pires défauts de la bête. L’islam dégueulasse plonge ainsi ses racines dans une bauge qui cochonne l’honorabilité de l’ensemble des musulmans. L’islam barbare, sans conteste, ne se différencie pas du grand banditisme. Pourquoi les musulmans raisonnables devraient-ils toujours accepter de se faire représenter par ces ordures religieuses? Toutes les tyrannies religieuses ont une fin. Une religion dirigée essentiellement par des bandits est proche de son terme (dictature nazie 1940). Sur le territoire français, à l’issue de l’actuelle guerre civile causée par la cruauté musulmane, l’islam peut totalement disparaître. Il s’agit d’une lutte à mort: la liberté révolutionnaire contre le sanglant absolutisme islamique. L’un des 2 camps fera disparaître l’autre, forcément.
    Les musulmans raisonnables pourraient néanmoins faire survivre l’islam chez nous, à condition que celui-ci bénéficie d’une réforme significative. Islam guéri de sa cruauté pathologique, au Coran expurgé des préceptes criminels. S’y ajoute l’excommunication de tous les égorgeurs d’Allah et leurs partisans.
    Seule la cruauté des ordures religieuses outrage Allah, jamais un prétendu blasphème. Dieu n’est pas une ordure sanguinaire.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Mer 28 Jan - 15:34

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    A moins d’être fou, on ne peut pas dire, en même temps, une chose et son contraire. Impossible d’affirmer: «les Français obéissent aux lois républicaines en caricaturant n’importe quel personnage religieux» et simultanément affirmer: «les Français obéissent à la charia en s’interdisant de caricaturer Mahomet, sous peine de mort». Les ordures religieuses qui expliquent: «la direction de Charlie Hebdo n’aurait pas dû être massacrée car l’islam proclame le pardon miséricordieux, MAIS il ne fallait à aucun prix caricaturer Mahomet car l’islam l’interdit» utilisent l’astuce des fourbes, l’ambivalence dégueulasse. Ce sont d’ignobles hypocrites qui dissimulent leur criminalité instinctive derrière des alibis faussement religieux. Il s’agit, en fait, d’adorateur d’idoles sauvages jamais assez gorgées de sang, des fétichistes du Coran sanglant, des idolâtres d’un Allah sanguinaire.
    Les innombrables Français qui défilèrent en arborant «Je suis Charlie» et qui ensuite achetèrent un nombre invraisemblable d’exemplaires du Charlie Hebdo des survivants signifient ainsi qu’ils soutiennent la liberté de caricaturer Mahomet. Liberté révolutionnaire arrachée d’abord à la tyrannie catholique, au prix de nombreux morts.
    Par «respect» pour leur prophète, les zélateurs d’une application stricte de la charia en France doivent tuer tous les Français coupables d’offenser Mahomet. Ils doivent aussi tuer tous les musulmans français qui transigent avec l’ennemi profanateur de Mahomet, puisque cette «collaboration» fait d’eux des mécréants.
    Par réciprocité, le peuple français qui n’accepte pas la charia interdisant de caricaturer Mahomet, imposée par les ordures religieuses, doit toutes les tuer. Cela s’appelle une guerre civile. Nous sommes en plein dedans.
    Les Français, qui ne sont pas des barbares, au lieu de tuer ces ordures religieuses pourraient les bouter hors du territoire français. Pour différencier une ordure religieuse d’un individu raisonnable, chaque musulman doit donner son avis sur la réforme significative de l’islam. Les musulmans raisonnables l’acceptent et peuvent donc rester en France. Les autres – égorgeurs d’Allah ou partisans de ces ordures religieuses – décampent du territoire français.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Ven 30 Jan - 9:19

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Après le massacre dans Charlie Hebdo, de nombreux musulmans clament: «nous n’avons rien à voir avec cette tuerie». Essayons de comprendre. Chaque ordure religieuse qui extermina les «offenseurs» du prophète se référait explicitement au Coran, lequel demande de tuer des hommes pour différentes raisons. Côté musulmans «innocents», ceux-ci se réfèrent tout autant au Coran, lequel demande de tuer des hommes pour différentes raisons. Où est la différence?
    Chaque ordure religieuse qui extermina les «offenseurs» du prophète vénérait Allah, lequel exige le sang des blasphémateurs. Côté musulmans «innocents», ceux-ci vénèrent tout autant Allah, lequel exige le sang des blasphémateurs. Où est la différence?
    Chaque ordure religieuse qui extermina les «offenseurs» du prophète interdisait le blasphème envers Mahomet. Côté musulmans «innocents», ceux-ci interdisent tout autant le blasphème envers Mahomet. Où est la différence?
    Durant l’actuelle guerre civile, nos musulmans «innocents», en France, doivent à tout prix indiquer quelle peut bien être la différence qui les distingue des ordures religieuses. Les Français non musulmans attendent des éclaircissements convaincants.

    A l’époque de l’inquisition, tout le monde estimait sa disparition impensable. Pourtant l’inquisition a disparu.
    La disparition des préceptes criminels du Coran paraît impensable aujourd’hui. Pourtant la cruauté du Coran, en tant que modèle, disparaîtra. La cruauté de Mahomet disparaîtra aussi des enseignements islamiques. Et la cruauté d’Allah disparaîtra également. Il cessera d’être abreuvé de sang comme une idole d’atroces primitifs.
    Mahomet barbare, le Coran barbare, Allah barbare sont les vestiges monstrueux d’un passé de sauvages. Passé révolu. Il n’y aura pas de nouveaux prophètes. L’ego peu humain entache toujours leur enseignement d’une criminalité religieuse. Le temps de la disparition des saloperies légales au service d’une religion arrive MAINTENANT!

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Sam 31 Jan - 9:18

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    «Il n’y a pas d’amour, il y a que des preuves d’amour» dit l’apophtegme bien connu. C’est la même chose en matière religieuse. Il ne suffit pas que les musulmans désavouent «ces lâches attentats perpétrés par certains déviants de l’islam», la population française attend des résolutions concrètes. Les musulmans raisonnables doivent par conséquent procéder à une réforme significative de l’islam où sont retirés du Coran ses préceptes criminels. Réforme accompagnée d’une excommunication des ordures religieuses de l’islam, avec leurs partisans.
    La tyrannie religieuse de l’islam veut imposer sa charia en France au moyen du terrorisme des égorgeurs d’Allah. Assassinats barbares qui entraînent notre pays dans la guerre civile. Les Français ne peuvent plus se contenter des bonnes paroles: vent de bouche stérile.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Dim 1 Fév - 9:22

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Pour mettre un terme à l’actuelle guerre civile en France, une réforme significative de l’islam s’avère indispensable. L’islam se compose d’un grand nombre de courants: sunnisme, hanafisme, hanbalisme, malikisme, chaféisme, deobandisme, salafisme, soufisme, bektachime, chadhiliyya, chishtiyya, hurufisme, mevlevis, mouridisme, naqushbandiyya, nématollahi, qadiriyya, safavieh, suhrawardiyya, tijanisme, chiisme, ismaélisme, quarmates, nisârites, druzes, mustaliens, tayyibi, bohras, alaouisme, alévisme, duodécimains, usulisme, shaykhisme, akhbarisme, zaïdisme, kaysanites, coranisme, murjisme, mutazilisme, asharisme, kharidjisme, ibadisme, azraqites, sufrites, nekkarites, haruriyya, ahmadisme… Cette réforme ne doit surtout pas être un nouveau courant. On n’ajoute pas une eau propre à de l’eau sale pour la rendre limpide. Il s’agit de trouver l’unique point commun des courants énumérés, auquel on doit retirer l’abject pouvoir religieux d’immoler licitement. Ce point commun est le Coran. Plus précisément: ses préceptes criminels qui offrent aux égorgeurs d’Allah un permis de tuer permanent. C’est pourquoi cette réforme significative de l’islam nécessite le retrait des préceptes criminels du Coran. En commençant, par celui-ci, simple exemple: 9:57 «Quiconque abandonne sa religion islamique, tuez-le».
    Après quoi, prôner la mort pour des raisons religieuse, en France, entraîne l’emprisonnement à vie dans un camp d’internement ou l’expulsion définitive du territoire français. Par ailleurs, tous les membres d’un courant islamique totalement interdit en France parce que refusant d’appliquer cette réforme significative, sont excommuniés. Excommunication opérée par les chefs de cette réforme significative. Les musulmans d’accord avec notre réforme significative de l’islam prouvent ainsi qu’ils respectent la vie, qu’ils respectent réellement Dieu.
    Tout exemplaire du Coran comportant des préceptes criminels, trouvé sur le sol français, sera détruit comme un instrument démoniaque qui donne l’autorisation de tuer l’homme au nom d’Allah. Son possesseur sera emprisonné à vie dans un camp d’internement ou expulsé définitivement du territoire français. Les préceptes criminels du Coran incarnent le mal absolu. Ils furent inspirés par le diable. Un prophète peut se tromper à certains moments. Ces préceptes criminels traumatisent depuis trop longtemps la totalité des peuples de l’islam. Et ils traumatisent aussi le reste du monde. Cette pourriture mentale doit impérativement, et au plus vite, disparaître de l’Occident.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Lun 2 Fév - 9:51

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    La France est aujourd’hui en guerre civile. Notre laïcité autorise la pratique de toutes les religions. Mais elle interdit qu’une religion exerce la politique et que ses membres se fassent remarquer dans l’espace public. Il s’agit d’un règlement clair et net. Voici quelques exemples d’exercices de politique effectués par une religion. Femme infériorisée qui est emprisonnée jusqu’aux yeux dans du tissu, signe de sa condition servile envers le mâle (coutume exécrée par les autochtones). Obligation collective de jeûner pendant une certaine période (avec battage irresponsable de nos médias). Nourriture spéciale qui sépare dramatiquement les musulmans des autochtones. Exigence de locaux spéciaux pour prier au travail. Contrôle policier des barbus sur les musulmans. Elèves fanatisés qui interdisent l’enseignement du fait religieux. Ségrégation sexuelle à l’hôpital. Apartheid sexuel dans les piscines. Etc.
    Celui qui refuse notre laïcité, mesure de salut public, sera emprisonné à vie dans un camp d’internement ou expulsé définitivement du territoire français. Le Français qui lutte avec des armes, idolâtre du crime divinisé, sur le territoire français ou partant à l’étranger, pour tuer en prétextant Dieu, est un ennemi du genre humain, un ennemi de la France. Il doit être traité comme tel. Ses partisans, fétichistes de la guerre religieuse, pareillement.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Mar 3 Fév - 9:24

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Les souteneurs des ordures assassines d’Allah - pas du tout miséricordieux - qui tuent en France pour imposer ici la charia devraient y regarder à deux fois avant d’accorder leur approbation. Par exemple, le spectateur d’un match de foot devient un mécréant qu’il faut tuer au nom d’Allah l’idole hyper-sanguinaire. Danser dans une boîte transforme en mécréant qu’il faut tuer au nom d’Allah l’idole hyper-sanguinaire. Voir un film cinématographique transforme en mécréant qu’il faut tuer au nom d’Allah l’idole hyper-sanguinaire. Boire de la bière transforme en mécréant qu’il faut tuer au nom d’Allah l’idole hyper-sanguinaire. Fumer une cigarette transforme en mécréant qu’il faut tuer au nom d’Allah l’idole hyper-sanguinaire. Etc.
    Conclusion: à moins d’adopter la condition d’adepte décervelé, esclavagé, d’une secte islamique, l’intérêt véritable d’un musulman, fatalement «mécréant», consiste à tuer les fétichistes d’Allah l’idole hyper-sanguinaire, semblables aux abominables thugs, pour éviter d’être lui-même immolé.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Mer 4 Fév - 9:37

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    La population des plus implacables ennemis de l’islam barbare sont les simples musulmans. Musulmans sans histoire, jaugés d’office mécréants, donc à tuer, par les hordes d’égorgeurs d’Allah. Ces musulmans raisonnables sont révulsés par le sang répandu au nom d’Allah. L’islam de paix, caricaturé en guerre perpétuelle par les djihadistes, ces fétichistes d’un Coran gangréné par ses préceptes criminels, leur fait honte. L’idole Allah, prétexte à tuer, toujours assoiffée de sang, leur fait tout autant honte. Les musulmans raisonnables rongent leur frein car la moindre critique, dans le système tyrannique et meurtrier de l’islam, condamne à mort celui qui ose l’émettre. Toutefois, la fureur contenue a ses limites. Quand un peuple laisse exploser sa colère légitime, la peau du tyran ne vaut plus un clou, sinon celui du boucher auquel on l’accroche. Jusqu’à présent, les révolutions, en terre islamique, ont épargné les tyrans religieux. Mais cela cessera un jour prochain. La corde pour pendre les égorgeurs d’Allah et leurs suppôts attend son heure d’utilisation. Elle est déjà tressée.
    Grâce à une réforme significative de l’islam, avec expurgation des préceptes criminels du Coran, le fauve islamique perd ses crocs et ses griffes. Il ne peut plus tuer un homme. Tous les musulmans raisonnables, une fois libérés, sans crainte, seront alors en mesure de faire entrer leur pays dans la modernité. La politique appartient au peuple, pas aux religieux. Ces derniers resteront désormais à l’intérieur des mosquées, pour ne plus jamais en sortir. Tel est le souhait de Dieu.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Jeu 5 Fév - 9:41

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Les ordures du banditisme qui embrassent l’islam en prison s’imaginent, très calculateurs, par le djihad et une fin de martyr, expier ainsi fort avantageusement toutes leurs dégueulasseries antérieures. Peine perdue. Marché de dupes proposé par des religieux plus escrocs que les pires aigrefins du milieu carcéral. Ces brigands théologiques vendent des pouvoirs qu’ils n’ont pas: l’absolution divine et un ticket pour le paradis. Sinistres farces. Imbécilités incommensurables. Chaque turpitude doit être totalement «remboursée» en souffrance infligée à son auteur. Dieu n’accorde jamais aucune «remise de peine». Le payement de l’intégralité des saloperies commises prend la forme d’expériences douloureuses au cours des vies suivantes. Aucun moyen d’y échapper. Le «paradis des martyrs» fait donc aussi partie du lot de l’escroquerie confessionnelle. Promesse évidemment jamais remplie. Mais qu’on se rassure, les religieux escrocs payeront, eux aussi, d’une façon identique, pour leur truandage au service de la cruauté islamique.

    Le fautif n’obtient aucun pardon de Dieu pour ses crimes. Refus de pardonner sans juger. Nul reproche divin. Avec amour, la Conscience Initiale suit son plan. En refusant son pardon, la Conscience Initiale fait au coupable, à l’homme, une fois encore, le plus beau des cadeaux: sa liberté. L’existence du mal conditionne la liberté de l’homme envers la Conscience Initiale. Son souvenir aussi.
    Si la Conscience Initiale, étourdiment, «effaçait» les péchés de l’homme, cela transformerait ce dernier en innocent au cerveau lessivé. Un tel imbécile ne serait même plus comment fonctionne le mal. Il aurait perdu son immunité naturelle. A sa prochaine rencontre avec l’utile «serpent», il retournerait vite au fond du «précipice». Etre bon ne signifie pas être bête. Les grands salauds font d’excellents saints, une fois leur cruauté, leur perversité, leur animalité, vidangées, neutralisées.
    Après avoir inconséquemment effacé les péchés de l’homme, la Conscience Initiale devrait, dans ce cas, tout le temps le préserver des tentations. L’être amputé de sa mémoire du mal ne serait alors rien d’autre qu’un malade hospitalisé, incapable d’exister hors d’une bulle protectrice. Un prisonnier de la Conscience Initiale. Un béni-oui-oui toujours d’accord avec son maître. Une chiffe molle dénuée d’opinion personnelle. La Conscience Initiale n’a pas besoin de captifs, de robots préprogrammés, de clones soumis, tels les sujets d’un tyran. La Conscience Initiale a créé les hommes libres afin qu’ils soient libres. La liberté devient effective quand on n’outrepasse pas ses potentialités raisonnables.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Ven 6 Fév - 9:25

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Arrive l’étape finale de l’islam barbare. Ou cette religion, dénaturée par la perversion des égorgeurs d’Allah, conserve sa cruauté d’origine ou elle adopte les qualités de l’humanité en progrès. Dieu attend l’unique bonne décision, tandis que Lucifer s’occupe des mauvaises. Les égorgeurs d’Allah se croient irrésistibles, mais ils ont déjà perdu la partie, comme cette résurgence d’un immémorial paganisme chtonien du Nord, dès 1940.
    La cruauté islamique approche de son terme. Lucifer, obéissant à Dieu, dirige le diable et ses démons pour précipiter l’issue ignominieuse des égorgeurs d’Allah, de façon à en débarrasser la planète. Tels les thugs, ces antédiluviennes ordures religieuses n’ont plus le droit d’exister. Il s’agit d’une lutte à mort. Les braves gens contre les ordures exterminatrices d’une religion pervertie. Aucun camp ne peut laisser vivre l’autre. Par conséquent, il n’en restera qu’un.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Sam 7 Fév - 9:25

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Durant l’actuelle guerre civile en France, la réforme significative de l’islam préconisée présente un avantage déterminant. Tout djihadiste ou suppôt d’égorgeur d’Allah, lors d’un interrogatoire individuel, ne peut approuver une expurgation du Coran et autres textes connexes qui supprime le pouvoir de tuer «légalement» au nom d’Allah. Ajoutons que l’administration rend publique chaque signature d’acceptation d’une telle réforme. Ces ennemis du genre humain et de la France, une fois auto-dénoncés, sont alors emprisonnés à vie dans des camps d’internement ou expulsés définitivement hors du territoire français. Dès lors, la police ne mobilise plus ses troupes, comme maintenant, pour néanmoins laisser courir des suspects très dangereux.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Lun 9 Fév - 15:41

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Un autocrate sait tuer des hommes. Il ordonne les tueries afin de garantir ses pleins pouvoirs. En terre d’islam, un autocrate réellement avisé devrait tuer tous les religieux qui lui disputent son omnipotence. L’absolutisme ne se partage pas. Aussi l’autocrate averti ne peut que forcer les religieux à refluer dans leurs mosquées, pour ne plus jamais en ressortir. La charia contrecarre fondamentalement son autorité. Elle sape sa suprématie. La caste religieuse qui détient une portion du pouvoir politique s’efforce toujours de l’augmenter, sans relâche. Il faut que l’autocrate soit débile pour tolérer cette ingérence infondée dans le domaine de ses prérogatives. A cause de la charia, l’autocrate joue un rôle de comparse. Les chefs religieux lui ch… dans les bottes. Sérieusement, qui doit déguerpir du champ politique? Fricoter avec les religieux, c’est se faire b… par eux, sans vaseline. L’autocrate qui accepte l’intervention politique des religieux n’a pas plus de c… qu’une fiotte. Après un nombre suffisant d’exemples édifiants, l’ombre des fourches patibulaires est un signe d’en haut que les religieux comprennent parfaitement. On combat le poison avec du poison, en recherchant l’exact dosage. Par rendement politique, ne pas dépasser la quantité de morts efficace. Quantité nécessaire en autocratie. En démocratie, cette quantité, réduite à l’indispensable, sera moindre. Quand un régime autocratique devient caduc, les masses populaires ont toujours la possibilité de le faire tomber.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Mer 11 Fév - 9:17

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Il n’y a pas d’islamiste modéré. Soit l’individu accepte les caricatures de Mahomet, soit non. Le musulman acceptant les caricatures de Mahomet n’est pas du tout islamiste, mais un musulman raisonnable. En revanche, tout musulman appelant blasphème une caricature de Mahomet fait partie des islamistes. L’islamiste tue ou approuve les tueurs, le musulman raisonnable, en aucun cas.
    Le musulman raisonnable exige que les religieux restent dans leurs mosquées, sans jamais s’occuper de politique. Par contre, l’islamiste ne sépare pas la mosquée de l’Etat. Il s’efforce d’introduire la charia dans notre législation, petit à petit.
    Le musulman raisonnable interdit de tuer un homme au nom d’Allah. L’islamiste approuve la mort d’un homme au nom d’Allah.
    L’islamiste est un ennemi de la France et du genre humain. Durant l’actuelle guerre civile chez nous, il a le choix. Soit l’enfermement à vie dans un camp d’internement, soit l’expulsion définitive du sol français.
    Le musulman raisonnable est un Français. Un Français dont tous les autres Français se f… de connaître sa religion. Aucun signe ostentatoire n’est admissible. Il s’agit, pour tous, d’une affaire strictement privée.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Mer 11 Fév - 10:29

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Les égorgeurs d’Allah qui briguent la position de «martyr» se font des illusions. Dieu ne récompense aucune dégueulasserie meurtrière, jamais. C’est même l’inverse qui se produit. Toute cruauté, en particulier quand elle se fait au nom de Dieu (mal absolu), s’expie par d’atroces souffrances lors des réincarnations suivantes. Précision supplémentaire. S’il est raciste, quand arrive sa nouvelle réincarnation, le djihadiste nait dans une famille de la «race» exécrée par lui. Ainsi l’Arabe qui hait les Juifs devient juif. Il ne s’agit pas d’une «punition» cynique de Dieu, mais d’un processus éducatif. L’invétéré raciste qui naît chaque fois dans une communauté qu’il abomine, après différents vécus contradictoires, perçoit l’imbécilité de ses préjugés. Bien entendu, comme disait Maître Philippe, cette alternance de «races» s’applique à tous les racistes. C’est le jeu divin.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Dim 15 Fév - 16:04

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Chaque musulman est responsable des saloperies commises par les djihadistes. Aucun ne peut se soustraire à sa responsabilité personnelle. Laisser les préceptes criminels dans le Coran équivaut à donner l’absolution aux égorgeurs d’Allah. Ces derniers exploitent pleinement l’incitation coranique de tuer l’homme au nom d’Allah. Les djihadistes peuvent donc commettre toutes leurs dégueulasseries imaginables, ils sont couverts par l’entière communauté musulmane. Ils ont de leur côté la légalité religieuse. Condamner ces abominations avec des mots ne suffit pas, ne suffit plus. Les paroles de désapprobation ne sont que des simagrées qui ne trompent personne. «Pas en mon nom», tu parles! Alors que je continue à vénérer les préceptes criminels du Coran. Faire mourir au nom d’Allah est toujours l’ouvrage du diable, d’inspiration diabolique. S’il vivait aujourd’hui, Mahomet s’exprimerait ainsi.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Lun 16 Fév - 16:11

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Les religieux pervers s’efforcent de comparer l’attaque d’un athée causée par l’islam avec des tueries d’égorgeurs d’Allah. Ces ordures religieuses vont même jusqu’à exiger l’excuse collective des athées pour un tel crime, alors que les deux faits n’ont aucun rapport. Dans le premier cas, il s’agit de droit commun. Le second cas, par contre, concerne le mal absolu, c’est-à-dire: tuer l’homme au nom d’Allah. L’islam barbare dont les préceptes vénérés incitent à tuer l’homme au nom de Dieu.
    Les athées n’ont aucun texte sacré incitant à tuer l’homme au nom de l’athéisme. Il n’existe pas, non plus, d’autorité athée qui encourage à tuer l’homme au nom de l’athéisme. Les braves gens ne vont pas battre leur coulpe à chaque meurtre crapuleux.
    Tuer au nom d’Allah est l’ouvrage du diable, d’inspiration diabolique. Contrairement aux athées qui se f… du panthéon religieux, les djihadistes fréquentent assidûment le diable, attendu qu’ils perpètrent ses dégueulasseries en l’idolâtrant au travers d’Allah l’infect, toujours assoiffé de sang.

    Tiersi

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Je suis Charlie

    Message par Tiersi le Mar 17 Fév - 16:20

    Je suis Charlie
    J’emmerde…

    Les fatwas criminelles qui demandent, par exemple, de tuer juifs et chrétiens, ne sont toujours pas abrogées par nos musulmans «modérés». Quel scandale! Quelle honte! En n’édictant aucune «contre-fatwa», en n’excommuniant pas les auteurs des fatwas dégueulasses, ces jean-foutre se montrent indignes du sol français. Ou ils signent une réforme de l’islam humanisant le Coran, ou c’est l’expulsion définitive du territoire français.

    Contenu sponsorisé

    Re: Je suis Charlie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 26 Mar - 1:32