Les indignés de France

Forum des Indignés de France


    APHORISMES

    Partagez

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES C 9

    Message par Tiersi le Lun 2 Oct - 13:59

    **********************
    APHORISMES C 9
    **********************


    *******************
    FIANCE
    Fiancé
    Tout humain a un (une) fiancé qui l’attend au-delà de la mort. Cet être non terrestre, «unique», a une affinité indissoluble avec son cavalier (sa cavalière). Il/elle lui fut prédestiné(e) dès l’origine. Le séducteur (la séductrice), qui collectionne ses conquêtes, sur terre, ne fait que la (le) rechercher à travers sa quête perpétuelle, jamais satisfaite. De cette personne réservée à une seule autre, et réciproquement, on peut dire ceci. Celle, celui qui la trouve ne voit plus que lui (elle), Tout lui plait en lui (elle). Les autres hommes (femmes) ne peuvent désormais rivaliser. En comparaison, ils sont sans éclat. Ils ne suscitent même plus aucune attirance physique. Entre les membres de ce couple béni par les forces divines, l’attraction jamais ne décroît, l’éternité durant.

    Demi-dieu
    D’une certaine manière, on pourrait appeler chacun des êtres éternels situés dans l’au-delà, fiancé(e) de chaque humain: «demi-dieu». De telles consciences sont plus proches de Dieu que les humains. Cependant, comme ces derniers, leur «rayonnement» ne peut regagner l’émanation divine.

    Liberté
    Nulle créature de Dieu n’est privée d’une entière liberté à Son égard. Tout «demi-dieu» ou déesse peut commettre des fautes, lesquelles nécessitent ensuite une interminable expiation.

    RECHERCHE
    Recherche
    Les «demi-dieux» ou déesses n’ont pas forcément des points communs avec le panthéon grec. Pires ou meilleurs, allez savoir! Des «demi-dieux» ou déesses viennent-ils s’incarner sur terre? Certains humains rencontrent-ils, sur terre, leur fiancé(e) de l’au-delà? De tels cas seraient-ils nombreux? A chacun d’entreprendre ses propres recherches. La Conscience Initiale ne promeut pas la connaissance mâchée de toutes les destinées.

    Bornage
    Chaque «demi-dieu» ou «déesse», maître en son royaume, peut rencontrer ses semblables sans pouvoir sortir d’un «périmètre commun». Ce bornage a pour cause leur agressivité, leur cruauté, leur absence de moralité…

    Progresser
    Un être cruel, pervers, criminel.., ne peut assouvir sa malveillance envers autrui s’il est seul sur une île déserte. Sans rencontrer d’autres créatures, autant que possible de son espèce, ce solitaire exécrable ne progresserait pas.

    Niveau
    L’entente parfaite de l’humain avec sa «partie demi-dieu» ou «déesse» ne s’établit pas d’emblée. Elle nécessite que chaque «partie» atteigne le niveau d’évolution conforme au bien. Pour mieux saisir le caractère indispensable d’une telle concordance, imaginons un individu qui accumula durant sa jeunesse beaucoup de «bêtises», puis, l’âge venu, s’assagit. Maintenant, supposons qu’aujourd’hui l’homme en question puisse rencontrer physiquement sa propre personne du temps passé. Sans doute, ne supporterait-il pas longtemps la compagnie de cette personnalité immature d’hier.

    SEPARATION
    Séparation
    La séparation de l’homme avec sa partie complémentaire, aux pouvoirs prodigieux, dure un temps extrêmement long. Les deux membres de chaque «un» primitif, qui fut sectionné, suivent un chemin de rédemption différent. L’être humain change d’apparence physique lors des réincarnations successives (y compris pendant sa vie terrestre). Son partenaire «divin» (demi-dieu ou déesse) peut en faire autant. Après une période incommensurable sans se retrouver, les deux êtres, à l’origine étroitement unis, sont devenus étrangers l’un pour l’autre.

    Eloignement
    L’élévation spirituelle de chaque membre du couple désassemblé par la Conscience Initiale nécessite cet implacable et interminable éloignement.

    Isolé
    Le progrès moral s’opère quand chaque membre du couple désassemblé par la Conscience Initiale est isolé.

    Agressivité
    Aussitôt après le sectionnement des «uns» primitifs, chaque élément du couple conserve une furieuse agressivité, laquelle s’accompagne de l’insensibilité complète à la souffrance d’autrui.
    L’homme sur terre se caractérise par sa faiblesse physique, en particulier face aux bêtes fauves. Pour se défendre, il ne peut compter que sur ses facultés cérébrales.

    Durée
    Le changement d’apparence physique d’une divinité ne dure pas très longtemps. Le système karmique (justice divine) interrompt automatiquement cette faculté hypnotique. Faculté autorisée que pour des raisons ludiques ou défensives.

    Réceptivité métaphysique
    Sur le plan de la réceptivité métaphysique, l’humain avancé distance infiniment sa «divinité» prédestinée (déesse ou demi-dieu). Il la distancera toujours.
    Dans l’«au-delà», chaque «divinité» ne peut percevoir intimement les «pensées» de la Conscience Initiale, à cause des pouvoirs prodigieux dont elle dispose. Elle ne peut percevoir intimement Ses vérités profondes.

    Armé
    Afin d’empêcher un risque de nouvelle «chute», les membres du couple prédestiné («divinité» avec son/sa partenaire d’origine humaine) désormais recomposé pour l’éternité n’ont pas le droit d’être tous deux «armés».
    Pour connaître l’«approche très près» de la Conscience Initiale, il faut être «désarmé».
    Ayant récupéré ses pouvoirs au cours de sa «remontée» rédemptrice, la «divinité» ne cesse jamais d’être «armée».
    L’acquisition d’un fort pouvoir métaphysique empêche l’«approche très près» de la Conscience Initiale.
    Le fanatisme religieux est une «arme» qui empêche l’«approche» de la Conscience Initiale.
    Avoir l’ego fort est un «barrage mental» qui empêche cette «approche».
    L’ego incontrôlé explose d’une façon aléatoire comme des grenades au combat.

    Barrage
    Avoir l’esprit dominateur est un «barrage mental».
    Le matérialisme borné est un «barrage mental».
    Une grande sentimentalité limite l’«accès» aux pensées, aux vérités profondes de la Conscience Initiale.
    Elle obscurcit les pensées qui émanent de la Conscience Initiale.

    APPROCHE
    Approche
    L’«approche très près» de la Conscience Initiale peut exister n’importe où, n’importe quand, dans n’importe quel univers.
    On ne peut «approcher» de la Conscience Initiale sans passer par l’«antichambre» où guette Lucifer.
    Certains «approchent» de la Conscience Initiale en ignorant qu’ils passent par cette «antichambre».
    Lucifer est le «garde du corps» de la Conscience Initiale.
    Le détachement (ne rien attendre) rend possible l’«approche très près» de la Conscience Initiale. Rend possible une bonne compréhension des pensées divines.
    En métaphysique, détachement ne signifie pas indifférence.

    Révélations
    L’«approche» de la Conscience Initiale au cours d’une méditation ne signifie pas recevoir des «révélations».
    La méditation aboutie provoque soit une béatitude, soit des «révélations». Il ne se passe rien de notable au cours d’une méditation réussie du second type.
    Des «révélations» de la Conscience Initiale peuvent éventuellement survenir bien après les méditations: n’importe où, n’importe quand.
    Les «révélations» divines passent par l’intermédiaire de Lucifer.
    Eclairer les mystères métaphysiques est le boulot de Lucifer. Il veille à ce que les «révélations» divines soient transmises aux personnes convenables.
    Celui qui bénéficie des «révélations» de la Conscience Initiale ne comprend pas tout. Il ne sait pas tout. Il ne les «interprète» pas toutes correctement.
    Celui qui bénéficie des «révélations» de la Conscience Initiale ne dit pas tout.

    Béatitude
    Pour progresser métaphysiquement, la recherche d’une béatitude constante n’est pas indispensable.
    La recherche de béatitudes répétées n’est pas une fin en soi.
    Celui qui veut progresser métaphysiquement ne doit pas devenir un junkie accro à des griseries spirituelles.
    La recherche opiniâtre des béatitudes répétées est une préoccupation égoïste.
    Trop se soucier de son contentement personnel freine sa progression métaphysique.
    Sans béatitudes répétées, on peut parvenir à une sérénité fréquente.

    Fondre
    Après la mort, espérer «se fondre en Dieu» relève de l’imbécilité religieuse.
    Aucune conscience humaine ne peut «fondre» en une autre conscience.
    Après la mort, aucune conscience humaine ne peut «fondre» en une autre conscience.
    Le «parasitisme mental» est une maladie psychique à ranger parmi les formes sévères de la folie. Cest une maladie psychique non définitive.

    Autonome
    Autonome, la conscience de l’homme restera éternellement autonome.

    Arcanes
    Dans l’«au-delà», après sa «remontée» rédemptrice, la «divinité» se passionne pour les arcanes métaphysiques. Elle brigue l’«approche très près» de la Conscience Initiale. Mais c’est impossible. Elle est trop «puissante», compte tenu de ses pouvoirs, pour rendre possible cette «approche».
    L’énorme force pulvérise les relations ténues.

    Communication
    Dans l’«au-delà», grâce à l’«association» avec son époux(se) qui vécu(e) sur terre, chaque «divinité» bénéficie d’une «approche très près» de la Conscience Initiale.
    Lors d’une conjointe «approche», cette «communication» est indirecte pour chaque «divinité». Elle est liée à son époux(se) au moyen du canal télépathique.
    L’époux(se) d’origine humaine, par son rôle médiat, «désarme virtuellement» sa «divinité».
    La Conscience Initiale exclut toute «approche très près», directe, avec une divinité.
    L’immense force de Lucifer rejette aisément toutes les tentatives des «divinité» pour «joindre» la Conscience Initiale.
    Chaque «divinité» mariée à son humain prédestiné ne pourra jamais bénéficier elle-même d’une «communication intime», directe, avec la Conscience Initiale.
    Chaque personne «mariée» à sa «divinité» ne pourra jamais disposer elle-même de pouvoirs prodigieux.

    Connaissance
    Dans l’«au-delà», chaque «divinité» évoluée possède une culture inépuisable que son/sa partenaire prédestiné(e) d’origine humaine n’égalera jamais.
    L’humain «libéré» bénéficie d’une connaissance métaphysique qu’il ne cesse d’approfondir grâce à son «intuition spirituelle». Faculté que sa «divinité» n’aura jamais.
    Chaque «divinité» fournit tous les éclaircissements nécessaires, sans restriction, à son/sa partenaire prédestiné(e) d’origine humaine, concernant la «culture universelle».
    L’humain «marié» transmet les fruits successifs de ses recherches métaphysiques, sans restriction, à sa «divinité».

    MARIAGE
    Mariage
    Dans l’«au-delà», le «mariage» d’un humain «libéré» avec sa «divinité» exclut toute tierce personne.
    Ne pas confondre le «mariage métaphysique» et un mariage conventionnel, avec sa cérémonie publique.
    Tant qu’une «divinité» n’a pas effectué sa «remontée» rédemptrice, elle est bougrement volage. Penser aux incessantes frasques de Zeus, super-obsédé sexuel. Sans oublier les abondantes aventures engendrées par sa bande de fantasques.
    Après sa «remontée» rédemptrice, la «divinité», entreprenant des études métaphysiques, apprend qu’un(e) partenaire unique lui est prédestiné(e). Elle cesse alors de changer frénétiquement d’amant(e)s et pratique l’abstinence.
    Nulle règle d’une métaphysique sérieuse ne prescrit aux humains l’abstinence.
    Dans l’«au-delà», chaque «divinité» non évoluée se balance de la métaphysique.
    Durant l’existence terrestre, beaucoup de couples d’humains âgés reposent intelligemment sur l’entraide affectueuse.

    Mensonge méprisable
    Après son «mariage», l’être «libéré» qui aurait plusieurs partenaires rétrograderait. La «divinité» connaîtrait une nouvelle «chute». Elle se retrouverait dans les pires contrées de l’«au-delà». Ses prodigieux pouvoirs disparus, elle devrait accomplir, de nouveau, une interminable «remontée» rédemptrice.
    Après son «mariage», l’humain «libéré» qui aurait plusieurs partenaires repasserait par un nouveau cycle de réincarnations, sans aucune prérogative.
    L’être «libéré» qui aurait plusieurs partenaires ne serait pas digne de confiance. A ce niveau de progression métaphysique, le système karmique n’autorise aucune grosse imperfection morale.
    L’être «libéré» qui aurait plusieurs partenaires mentirait. Même l’individu qui aurait un cheptel «officiel» de femelles mentirait.
    Dans l’«au-delà», mentir à son/sa partenaire prédestiné(e), c’est mentir à l’univers entier, à tous les univers, à la Conscience Initiale.
    L’être «libéré» d’origine humaine ne ment jamais à sa «divinité».
    La «divinité» ne ment jamais à son/sa partenaire prédestiné(e) d’origine humaine.

    Système karmique
    Le système karmique éternellement s’exerce dans tous les univers.
    Chez les hommes, justice et police sont associées. Même chose pour le système karmique.

    Univers
    L’«au-delà» est l’un des innombrables univers conçu par la Conscience Initiale.
    Pour le «demi-dieu» ou la «déesse», voyager seul présente peu d’intérêt.
    La liberté des êtres «libérés» leur permet d’explorer tous les univers, sans exception.
    La Conscience Initiale ne suscite aucun monde que personne n’explore.
    Sans «mariage» avec son/sa partenaire prédestiné(e) d’origine humaine, la «divinité» n’accède pas aux mondes en nombre infini. Sans être accompagnée par son/sa partenaire d’origine humaine, elle n’y accède pas.

    LAIDEUR
    Enlaidissement
    Après le sectionnement des «uns» primitifs, dont la puissance était monstrueuse, l’être resté dans l’«au-delà» conserve des pouvoirs importants mais réduits. Chaque fois qu’il utilise mal ses pouvoirs bridés, l’élément «divin» du couple s’enlaidit. Le coupable prend insensiblement l’apparence d’une vieille sorcière hideuse ou d’un infect macchabée ambulant: sa véritable nature.

    Fureur
    Lorsque la «divinité» (déesse ou demi-dieu) est dans l’état d’abjection, son partenaire humain aurait tout à craindre d’une rencontre avec elle. Dans sa fureur aveugle, l’exécrable créature lui réserverait un sort funeste.

    Fureur
    Durant l’existence terrestre, le psychisme d’un être humain communique plus ou moins avec celui de sa «divinité» attitrée.

    Communication
    Le psychisme des créatures primaires communique avec celui de leur «divinité» attitrée qui a l’apparence figée d’une vieille sorcière hideuse ou d’un infect macchabée ambulant.
    Quand l’homme perçoit certaines suggestions malfaisantes, il peut y résister. Rien ne l’oblige à tomber dans la scélératesse.
    Quand l’homme s’oppose aux suggestions malfaisantes de sa «divinité» attitrée, celle-ci s’«éteint».

    Rédemption
    Après sa «mort», l’hideuse «divinité» attitrée de l’humain «renaît» sous une apparence juvénile, sans beauté. Elle peut alors progresser sur le chemin de la rédemption.

    Apparence
    Dans l’«au-delà», parmi ses innombrables pouvoirs, la «divinité» peut changer d’apparence, celle aussi de son partenaire humain et des étrangers.
    A l’état normal, l’apparence physique d’une «divinité» est l’exact reflet de son comportement. Au bout d’un certain temps, la malveillance se manifeste outrageusement. Quand l’accumulation des fautes atteint, tardivement (pour raison didactique), un seuil décisif, le pouvoir de se métamorphoser ne fonctionne plus. L’aspect d’une vieille sorcière hideuse ou d’un infect macchabée ambulant devient permanent. Processus automatique, comme la syncope du plongeur en apnée qui reste trop longtemps sans respirer.

    Repoussant
    A présent ineffaçable, l’aspect repoussant de la «divinité» lui devient insupportable. Au fur et à mesure que son corps s’avarie davantage, l’être abject sombre dans une rage autodestructrice.

    Incapacité
    Parallèlement à sa laideur effroyable et son pourrissement écœurant qui ne cessent d’augmenter, les pouvoirs restants de la divinité fautive s’évaporent comme des glaçons au soleil.
    Habités par une fureur constante, ignares, les «divinité» ignorent qu’elles peuvent déchoir. Personne ne les informe qu’elles perdent leurs pouvoirs en prolongeant une conduite malfaisante.

    Chasse
    Les «divinités» ayant l’apparence permanente d’une vieille sorcière hideuse ou d’un infect macchabée ambulant sont chassées avec férocité par leurs semblables «camouflés», qui possèdent (encore) le pouvoir de se métamorphoser. Les poursuivants ne supportent pas la vue des fuyards. Une image qui ressemble trop à celle de leur véritable nature. Les créatures traquées doivent se cacher dans des zones désertiques et lugubres, où personne ne veut vivre.
    Pour la divinité avilie, devient fatale une fin pestilentielle de paria refoulé partout. Ici le temps ne compte pas. Cette situation peut s’éterniser. Dans l’«au-delà», impossible de mourir.
    L’écoulement du temps sur terre et dans l’«au-delà» diffèrent.

    Loi
    Nul ne reste perpétuellement au fond des abîmes du mal: loi divine.

    Rédemption
    Dans sa condition désastreuse, la divinité déchue admet l’éminence du bien sur le mal. Vaincue, elle doit trouver le moyen correct de rompre l’inexorable sortilège des forces suprêmes. L’évidence s’impose. L’expérience traumatisante rend lucide. Payée si cher, la méchanceté perd tout attrait. L’inclination à la malveillance vacille. Bon gré mal gré, sa raison s’amende. Au plus profond du désespoir, l’affreuse créature finit par comprendre que la seule issue endurable est une complète transformation intérieure. Alors le chemin de la rédemption s’ouvre.
    Plus on s’enfonce dans le mal, plus longue et pénible est la remontée.

    BEAUTE
    Beauté
    Afin d’effacer sa hideur, chaque «divinité» (déesse ou demi-dieu) endure les affres d’un interminable sentier couvert d’épines ensorcelées. Les tortures infligées aux autres reviennent sur elle comme des boomerangs. Combats magiques. Le corps de l’auteur d’innombrables tourments n’est plus que douleurs, pourtant il doit avancer obstinément. Terrible comptabilité: un bienfait compense chaque malfaisance passée. Peu à peu, la créature répugnante redevient regardable. Graduellement, ses pouvoirs opèrent à nouveau.

    Pouvoir
    Durant sa rédemption, la «divinité» récupère ses pouvoirs l’un après l’autre. Une progression qui nécessite un temps infiniment long. Cela lui permet de prendre conscience que leur usage implique une humble et judicieuse retenue. Ne causer de mal à personne, sauf en cas d’attaque extérieure. Mais pour répandre du bonheur autour de soi: aucune restriction.
    Au terme de son parcours rédempteur, la «divinité» remporte d’innombrables pouvoirs nouveaux, qu’elle découvre fortuitement. Ces bénédictions arrivent d’une façon automatique, par effet karmique.

    Communication
    Le psychisme des humains évolués communique avec celui de leur «divinité» attitrée qui a progressé moralement.

    Simultanément
    La progression morale de l’être humain et sa «divinité» attitrée se fait simultanément.

    Attente
    Quand l’humain atteint, sur terre, un haut niveau moral, sa «divinité» l’attend, solitaire, dans sa «geôle dorée» de l’«au-delà».

    Efforts
    La beauté définitive de chaque «divinité» ne s’acquiert pas sans efforts surhumains.
    La beauté de l’humain, dans l’«au-delà», est fonction de son avancement spirituel.

    Innombrables
    La beauté des êtres, dans les mondes de l’«au-delà», ne se résume pas à un unique modèle considéré comme «parfait». Infini est le nombre des splendides formes physiques.
    Parmi les mondes «supérieurs», aucune beauté ne se cache. Il s’agit d’une grâce céleste qui doit émerveiller le public, comme les œuvres d’art. La burqa fut inventée par les chefs religieux des tribus sauvages.

    SEXE
    Imparfait
    L’alliance amoureuse, sur terre, réunit, sans exception, une personne imparfaite avec une autre personne imparfaite. Celle qui attend de son amour personnifié, tout le temps, des dispositions idéales est invariablement déçue. Elle fait preuve d’enfantillage. Se séparer d’un(e) partenaire de longue date, c’est bazarder le «disque dur» rassemblant d’innombrables souvenirs communs. Quelques passagers attraits juvéniles ne remplacent pas une mémoire amputée. Une conscience terrestre en bonne forme est fondée sur sa profusion de souvenirs qu’on peut évoquer ensemble. Les retranchements la racornissent. Vouloir épater la galerie coûte cher au psychisme.
    Ne pas confondre amour romantique et pulsions sexuelles. Sur terre, le prince et la princesse charmants ont élu domicile dans les contes de fées, d’où ils ne sortent jamais.

    Alliance
    Les formations des couples sur terre, réussis ou pas, n’entravent aucunement l’alliance avec la divinité attitrée. Il s’agit d’amours différentes, incomparables. Deux attachements tellement dissemblables. L’adoration, même la plus extrême, en faveur d’une personne terrestre se révèle être un minime aperçu de l’amour indéfectible qui unit les éléments séparés du «un» primitif. Sentiment absolu qu’éprouvent tous les humains pour leur partenaire complémentaire, aux pouvoirs prodigieux. Et réciproquement. La première forme d’amour s’apparente à une puissante attraction sans caractère éternel, physiquement limitée. La seconde est «magique». On ne compare pas une météorite à un soleil.

    Aimant
    Au-delà de la mort, les personnes qui ont eu une relation amoureuse ou amicale éprouvent un immense plaisir à se retrouver. Rien ne s’y oppose. Elles forment une sorte de «famille» d’esprits. Tels des aimants, les êtres ayant beaucoup de points communs s’attirent «automatiquement».

    Embrasement
    Dans l’au-delà, les jonctions amoureuses (sexuelles) entre humain et «demi-dieu» ou «déesse», bien sûr possibles, tout à fait autorisées, autant désirées par l’homme désinhibé que par son thaumaturge complémentaire, produisent des embrasements sensuels incomparables, enchanteurs, prodigieux, débordant d’infinis… Ces embrasements, pénétrés d’exultations extrêmes grâce à des facultés divines sui generis éternellement renouvelables, ne se produisent jamais entre un «demi-dieu» ou «déesse» et un humain non attitré. Pas davantage entre «demi-dieux» et/ou «déesses». Ils couronnent un sentiment d’amour réciproque, incoercible, inaltérable, pour l’éternité, que partagent les deux parties du «un» désormais retrouvées.

    Escroquerie
    Pour meubler l’éternité, la personne chassant assidûment d’innombrables partenaires sexuels, aurait besoin, non pas d’une septantaine d’houris (promesse d’escrocs religieux pingres), mais de galaxies entières peuplées d’êtres en rut, serrés comme des sardines.

    Amour
    L’amour sans sexualité est incomplet.
    L’amour physique n’est pas diabolique.
    L’amour physique entre les deux êtres destinés l’un à l’autre, dans l’«au-delà», ne devient jamais une emprise obsessionnelle.
    L’individu incapable de maîtriser sa sexualité, dans l’«au-delà», n’est pas «libérable».

    Contact
    Dans l’au-delà, lorsque l’être «libéré» rejoint son partenaire attitré (demi-dieu ou déesse), leur relation avec la Conscience Initiale demeure une affaire intime qui doit rester privée, secrète. Chaque couple l’expérimente à sa façon. Tout «contact» avec la Conscience Initiale n’est jamais partagé, sauf quand il s’agit d’un couple «libéré»: fusion psychique lors de certaines occasions.

    AMOUR
    Amour
    L’intérêt pour le domaine métaphysique dépend du niveau d’évolution spirituel de l’être humain. Il en va de même pour son partenaire «du ciel», aux pouvoirs prodigieux. Les deux parties séparées de chaque «un» sectionné communiquent-elles durant le séjour de l’homme sur terre? Une même réponse, qui conviendrait à tous, n’existe pas. De telles relations, pouvant utiliser le canal de l’intuition, changent d’un couple à l’autre. L’intellect humain, poreux, est susceptible d’avoir accès à des sources «extérieures». Certains hommes essayent d’analyser ce phénomène.

    Absolu
    L’amour absolu n’existe pas sur terre.
    Il peut exister dans l’«au-delà».
    L’amour absolu, sur terre, est un objectif qui recule quand on avance.
    Puisque, sur terre, l’amour absolu recule quand on avance, mieux vaut ne pas le convoiter.
    La personne raisonnable recherche l’amour raisonnable.
    Rechercher l’amour absolu, c’est aller au-devant des emm…
    Le marin guidé par l’étoile polaire sait que jamais il ne la touchera.

    Inspiration
    Les religieux méconnaissent l’origine de l’inspiration amoureuse ayant trait au monde non tangible. Ressentant confusément un appel indistinct, inexplicable, ils englobent dans un sentiment unique l’amour relatif à l’abstraction «Dieu» et celui – instinctif – pour leur partie complémentaire («déesse» ou «demi-dieu»). La Conscience Initiale ne s’en offusque pas.
    L’amour de l’homme pour la Conscience Initiale n’exclut pas celui dévolu à sa partie complémentaire (déesse ou demi-dieu). Et inversement.

    Cheminement
    Chaque «divinité» passe la majeure partie de son cheminement rédempteur dans l’«au-delà». Ce cheminement lui permet d’appréhender l’amour.

    Unique
    Il n’existe qu’un seul être humain qui complète chaque «divinité»: aucun autre.

    Vide passionnel
    L’amour est un vide passionnel que chaque être désire combler.
    La richesse ne comble pas le vide passionnel des membres séparés du «couple divin».
    Le pouvoir ne comble pas ce vide.
    Les pouvoirs ne comblent pas ce vide.
    La célébrité ne comble pas ce vide.
    L’art ne comble pas ce vide.
    La connaissance ne comble pas ce vide.

    Compléter
    Dans l’«au-delà», après sa rédemption, l’éternité durant, chaque «divinité» éprouve un amour aveugle pour l’être humain qui la complète.
    Derrière l’habituelle apparence hiératique de chaque «divinité», se cache un amour impétueux pour l’être humain désormais «libéré» qui la complète.
    Elle éprouve une attirance sexuelle seulement pour l’être humain qui la complète. Personne d’autre.

    Cheminement
    Avant d’être «libéré», chaque humain passe la majeure partie de son cheminement rédempteur dans notre univers. Ce cheminement lui permet d’appréhender l’amour.

    Unique
    Il n’existe qu’une seule «divinité» qui complète chaque être humain: aucune autre. Désormais «libéré», il éprouve une attirance sexuelle seulement pour sa «divinité». Personne d’autre.

    Libéré
    «Libéré», l’humain éprouve un amour infini et paisible pour sa «divinité» car, en même temps, il est relié «intimement» à la Conscience Initiale.

    Amour infini
    Après leur libération, l’humain et sa «divinité» forment un «tout séparé».
    Le mariage mystique cristallise la libération de l’humain avec sa divinité». Il engendre leur amour infini, perpétuel.

    PSYCHOLOGIE
    Appartenance
    Dans l’«au-delà», l’éternité durant, l’être humain désormais «libéré», d’une certaine façon, «appartient» à sa «divinité» attitrée car elle seule possède des pouvoirs prodigieux, d’immenses richesses.
    Il jouit pleinement de ces richesses. Mais il ne les possédera jamais en propre.
    Un «couple divin» étant indéfectiblement soudé, chaque divinité (déesse ou demi-dieu) n’a aucune raison de refuser une satisfaction «matérielle» à l’être humain désormais «libéré» qui la complète.
    Nulle divinité «n’appartient» à l’être humain désormais «libéré» qui la complète car ce dernier ne peut lui prescrire le moindre usage de ses pouvoirs prodigieux, sous peine d’effroyables sanctions divines.
    Il n’aura jamais aucun pouvoir prodigieux: condition sine qua non de sa «liaison intime» avec la Conscience Initiale. Jamais.

    Maîtrise
    A la faveur de son interminable cheminement rédempteur, chaque «divinité» finit par comprendre, non sans peine, comment utiliser ses pouvoirs prodigieux avec sagesse. L’être humain désormais «libéré» qui la complète ne parviendra jamais à maîtriser cette exorbitante puissance aux implications épineuses.
    Dans l’«au-delà», l’éternité durant, l’utilisation des pouvoirs prodigieux d’une «divinité» relève de son unique jugement.

    Lien
    Le lien de l’être humain avec la Conscience Initiale peut se développer dans l’«au-delà». Certaines études permettent de le développer.
    Avoir un «lien profond» avec la Conscience Initiale ne signifie pas forcément être religieux, être pratiquant d’une religion.
    Tant que l’être humain ne cultive pas l’«approche intime» de la Conscience Initiale, aucun «mariage mystique» avec sa «divinité» n’aura lieu.
    Ce lien amplifie certains pouvoirs prodigieux dont dispose de la «divinité».
    Le lien intime de l’être humain «libérable» avec la Conscience Initiale permet à sa «divinité» d’acquérir des nouveaux pouvoirs prodigieux.
    Chaque «divinité» a besoin de son humain attitré désormais «libéré» pour établir un «lien profond» – quoiqu’indirect – avec la Conscience Initiale. Elle apprécie fort l’obtention de ce lien indirect avec la Conscience Initiale.

    Abandon
    Dans l’«au-delà», l’éternité durant, pour d’immémoriales raisons, maintenant infondées, chaque «divinité» redoutera toujours de se voir abandonnée par l’être humain désormais «libéré».

    Pouvoir
    Dans l’«au-delà», détenir de nombreux et prodigieux pouvoirs se paye cher. Ces pouvoirs sont des «armes» qu’on ne peut «déposer au vestiaire». Ils empêchent une liaison «intime» avec la Conscience Initiale.

    Désintérêt
    Dans l’«au-delà», l’être humain qui n’a pas de «lien profond» avec la Conscience Initiale intéresse peu sa «divinité» attitrée.

    Confinement
    Chaque «divinité» déplore son confinement dans un secteur de l’«au-delà».
    Le lien profond de l’être humain «libéré» avec la Conscience Initiale permet au «couple divin» d’accéder à une infinité d’univers.

    Enjoué
    Dans l’«au-delà», avec le temps, l’être humain désormais «libéré» peut se montrer enjoué avec sa «divinité». Celle-ci apprécie fort l’alacrité communicative de compagnon.

    Inférieur
    L’éternité durant, l’être humain désormais «libéré» restera toujours «inférieur» à sa «divinité». Relativement à sa «divinité», l’«infériorité» de l’être humain se rapporte aux pouvoirs prodigieux que jamais, l’éternité durant, il ne contrôlera. Dont jamais, il ne disposera en propre. Cette «infériorité» se rapporte au savoir phénoménal que jamais, il n’aura aussi complet. Aux immenses connaissances culturelles que jamais, il ne possédera aussi intégrale.

    Supériorité
    Chaque «divinité» dispose d’une capacité intellectuelle presque omnisciente lui permettant de résoudre tous les problèmes. Elle dispose d’une mémoire pratique quasiment sans limites.
    Avoir un «lien profond» avec la Conscience Initiale n’est en aucun cas une supériorité.

    Respect
    Dans l’«au-delà», l’éternité durant, l’être humain manifestera toujours un profond respect pour sa «divinité».

    Egalité
    L’éternité durant, chaque «divinité» et l’être humain qui la complète ne sont «égaux» (en apparence) qu’à l’occasion de leurs jeux sexuels.

    FACULTES
    Facultés
    Chaque «divinité» jouit de facultés sexuelles qui dépassent celles des êtres humains. Grâce au mariage «mystique», la «divinité» les accroît. Elle a le pouvoir d’enrichir les capacités sexuelles de son compagnon.
    Elle peut seulement enrichir les capacités sexuelles de son humain attitré. Personne d’autre.
    Pour l’être humain, l’accomplissement du «mariage mystique» nécessite de pouvoir maîtriser sa sexualité. Pour la «divinité» aussi.
    Dans l’«au-delà», maîtriser sa sexualité s’apprend.
    Maîtriser sa sexualité signifie: quand on le décide, ne pas avoir de désirs sexuels.
    Le corps ne doit pas dominer l’esprit.
    Maîtriser sa sexualité signifie: avoir des désirs sexuels quand on le décide.
    L’esprit doit toujours dominer le corps.
    L’esprit dominant son corps est le pouvoir des êtres parfaitement évolués.

    Plaisirs
    L’éternité durant, chaque être parfaitement évolué s’abandonne aux plaisirs de l’existence quand il le décide. Il tempère ses plaisirs. Il modère sa consommation de nourriture, sa consommation de boissons euphorisantes.
    Il s’interdit toute addiction, refuse les stupéfiants. Il rejette tout état modifié de conscience.
    L’état modifié de conscience est recherché par les âmes en proie à leurs démons.
    L’«état de veille» est infiniment supérieur aux dérèglements psychiques que procurent les stupéfiants.

    Atavique
    Dans l’«au-delà», l’être parfaitement évolué a supprimé ses pulsions ataviques, sa malveillance atavique, ses emportements ataviques, sa brutalité atavique, ses désirs de gloire ataviques, ses désirs de pouvoir ataviques.

    Pulsions
    Il est indispensable de commencer à dominer ses pulsions sur terre.
    Dans l’«au-delà», on peut perfectionner la domination de ses pulsions.
    L’incapacité majeure de contrôler ses pulsions sur terre interdit à l’humain d’être «libérable» dans l’«au-delà». Nouveau(x) «tour(s) de manège». Cette incapacité interdit à la «divinité» le «mariage mystique».

    Empêchement
    Ne pas rendre la vie agréable aux autres sur terre – autant que possible – empêche sa «libération» dans l’«au-delà». Nouveau(x) «tour(s) de manège». Et pourrir la vie des autres.
    Le «mariage mystique» ne s’accomplit que si l’être humain est capable de se dominer à tout moment. Il ne s’accomplit que si la «divinité» en est également capable.

    Connaissance
    Dans l’«au-delà», chaque «divinité» acquiert d’immenses connaissances au cours de son cheminement rédempteur. Ce cheminement lui ouvre l’esprit. Il l’incite à mémoriser toutes les connaissances possibles.

    Ignorance
    Avant d’entamer son cheminement rédempteur, chaque «divinité» est une ignorante. Les connaissances générales, l’art, la culture, la science, les mystères de la création, l’existence de Dieu n’intéressent alors aucune «divinité».

    Combats et gloire
    Avant sa rédemption, chaque «divinité» est une guerrière assoiffée de combats et de «gloire».

    ISSUE
    Issue
    A l’issue de son cheminement rédempteur, chaque «divinité» apprécie beaucoup l’art. Elle admire les artistes.
    Mais elle ne crée aucune œuvre artistique. Elle ne cherche nullement à pratiquer un art pour innover.
    Elle peut chanter, danser, jouer d’un instrument de musique à ravir. Elle peut employer n’importe quel instrument de musique à la perfection. Mais elle interprète toujours la musique d’un artiste, chante toujours la composition d’un artiste.
    Elle emprunte la chorégraphie d’un artiste. Jamais elle ne crée ses propres pas.

    Lucidité
    Elle constate lucidement qu’elle ne peut se mesurer, sur le plan de la création artistique, à un véritable artiste. Comme les excellents imitateurs n’ont jamais une carrière de grand chanteur. Ou les faussaires ne font jamais d’inoubliables peintres.
    En matière artistique, la «divinité» peut égaler, mais pas surpasser. Elle peut imiter, mais pas inventer.

    Artiste
    Dans l’«au-delà», l’être humain désormais «libéré» pratique volontiers, avec bonheur, diverses activités artistiques.

    Imprécis
    L’éternité durant, chaque membre d’un «couple divin», habituellement, n’indique pas qui possède des pouvoirs prodigieux et qui bénéficie d’une «liaison profonde» avec la Conscience Initiale.

    RENCONTRE
    Rencontre
    L’identification réciproque des parties de chaque «un» sectionné a lieu seulement quand les deux promis sont «libérables».

    Etrangers
    Quand l’humain et sa divinité attitrée, tous deux «libérables», se rencontrent, après d’infinis tourments, d’innombrables réincarnations, vécus séparément, ils sont des étrangers l’un pour l’autre.
    Pour devenir «libérables», les membres du couple désassemblé par la Conscience Initiale ont suivi un long et différent cheminement rédempteur. L’expérience de chacun, sa culture, ne se ressemblent en rien.

    Contes
    Dans l’«au-delà», comment l’être «libérable» rencontre-t-il sa divinité attitrée? Par quel moyen la découvre-t-il parmi les innombrables thaumaturges? Le «prince» ou la «princesse» révèlent-t-ils d’emblée leur identité? Le processus des épousailles mystiques diffère d’une personne à l’autre. Alors pas besoin d’en parler. Encore un sujet inépuisable pour l’homme de lettre ou le scénariste. Depuis des lustres, certains contes de fées, d’une manière poétique et hautement fantaisiste mais plaisante, semblent relater ces retrouvailles célestes.

    Chevalerie
    Comme pour un adoubement, l’humain ne rejoint sa «princesse», son «prince», de l’au-delà qu’après être «libérable». Cette personne devient chevalier ou chevalière. Les deux promis doivent avoir dépassé le point de non-retour sur la voie qui va du mal au bien. Leur chemin respectif, semé d’afflictions, afin de racheter les fautes passées, doit être intégralement achevé.

    Danseurs
    Chaque «demi-dieu» ou déesse compose un «tout» avec son partenaire humain. Une fois réunis, les amants «célestes» forment un couple de danseurs éternels. Aucun geste discordant ne perturbe le mouvement d’ensemble.

    Union sans fusion
    Union ne signifie pas fusion. Laquelle causerait la dissolution de chaque conscience singulière en un magma psychique ayant peu d’intérêt. Outre que cet «assemblage» jouirait d’une trop grande «puissance». D’antiques récits mythiques parlent d’êtres féroces et destructeurs, à la force démesurée, causant d’effroyables catastrophes, qu’il fallut sectionner. Toujours, partout, une puissance excessive se transforme vite en ennemie de la sagesse. Dans un couple, l’altérité autorise une infinité de situations inattendues et captivantes. Les «dieux» en sont friands.

    Envoutement
    Cet envoûtement indéfectible n’a rien d’une prison sentimentale. Il est au contraire l’expression de la plus grande liberté que puisse connaître l’âme comblée, à jamais préservée d’externes convoitises: puériles. Difficile à comprendre pour la personne qui accumule, d’une façon compulsive, les conquêtes d’êtres différents. Elle devrait savoir que les membres du couple «céleste», par plaisir, interprètent un nombre inimaginable de personnages amusants, à la perfection. L’immaturité charnelle, sentimentale, cesse un jour.

    Se compléter
    L’humain détiendra toujours une énergie quasi-animale qui l’incite à toujours agir. Une fois assagi, le «demi-dieu» ou la «déesse», détenant d’immenses pouvoirs (en particulier sur un périmètre donné), est peu enclin à l’action. Ils se complètent parfaitement.

    Asymétrie
    Les deux parties de chaque «un» (humain avec «demi-dieu» ou «déesse»), que l’Un détermina, doivent être asymétriques. Sans cela, ces parties auraient une puissance égale qui se contrarieraient. Repoussement comparable à celui des mêmes pôles d’un aimant coupé. Chaque «partie» renferme quelque chose que l’autre n’a pas, provoquant une fascination, une attraction mutuelle. La «partie» qui possède d’immenses pouvoirs protège l’autre du moindre danger, elle engendre des «prodiges»… Celle dépourvue de tels pouvoirs accepte la situation avec humilité, pareille à une statue de terre animée, éduquée, par un sculpteur, une sculptrice divine. Sa vulnérabilité, sa plasticité, ses engouements, ses émerveillements, sa recherche de nouveautés.., forment des atouts qui charment à jamais son thaumaturge attitré.

    MAUVAIS CALCUL
    Mauvais calcul
    «Brûler les étapes» pour rejoindre l’être prédestiné dans l’au-delà, en mettant fin à ses jours, est un mauvais calcul. Le suicidé ne la (le) verra même pas. Il ne fera que prolonger son chemin de souffrance.

    Aucun intérêt
    Dans l’«au-delà», pour la divinité (déesse ou demi-dieu) non évoluée, son/sa partenaire d’origine humaine n’éveille aucun attrait.
    L’humain n’aurait aucun intérêt à rencontrer sa «divinité» prédestinée non évolué, laquelle aurait pour lui l’inclination d’une mante religieuse.

    Manque
    La «divinité» non évoluée, en permanence, ressent un «manque» sourd qui correspond à l’absence de son/sa partenaire prédestiné(e). Sensation irritante qu’elle ne s’explique pas.
    La «divinité» évoluée, qui a une culture métaphysique, éprouve douloureusement l’absence de son/sa partenaire prédestiné(e), sachant qu’il/elle existe.
    Tout humain non évolué, en permanence, ressent un «manque» sourd d’ordre affectif qui correspond à l’absence de sa «divinité» prédestinée. Sensation qu’il ne s’explique pas.
    L’humain non évolué tente d’effacer l’insatisfaction due à l’absence de sa «divinité» prédestinée avec les excitations du monde matérialiste.

    Reconnaître
    Dans l’«au-delà», une «divinité» non évoluée ne sait pas reconnaître son/sa partenaire humain prédestiné(e).
    Une «divinité» évoluée sait reconnaître son/sa partenaire humain prédestiné(e).
    L’humain non évolué ne sait pas reconnaître sa «divinité» prédestinée.
    L’humain évolué sait reconnaître sa «divinité».

    Possibilité
    Quand il n’est pas «libérable», l’être humain peut rencontrer sa «divinité» prédestinée sur terre. Il peut la rencontrer dans l’«au-delà».

    Impossibilité
    Quand il est «libérable», l’être humain ne peut pas rencontrer sa «divinité» prédestinée.

    Aide
    Au cours de l’existence terrestre, l’homme «libérable» est «aidé» par sa «divinité» prédestinée, depuis l’«au-delà».

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES C 10

    Message par Tiersi le Mar 3 Oct - 14:08

    **********************
    APHORISMES C 10
    **********************


    *******************
    POUVOIR
    Chemin
    D’innombrables réincarnations se succédant, plus ou moins douloureuses, l’être humain, petit à petit, perd sa furieuse agressivité native et acquiert de l’empathie pour ses congénères. Se civilisant, il prend le chemin de la «libération».

    Savoir
    A l’opposé de sa divinité attitrée (déesse ou demi-dieu), aux innombrables pouvoirs, l’être humain, dans l’«au-delà», n’en détient qu’un seul: le savoir.
    Sans développer ses connaissances touchant les principaux domaines métaphysiques, l’être humain n’atteint pas la «libération».

    Royaume
    Dans l’au-delà, l’homme «libéré» détient un pouvoir modeste. Les pouvoirs de sa (son) fiancé(e) céleste, au contraire, sont gigantesques. Ils n’agissent toutefois que dans le «royaume» du «demi-dieu» ou de la «demi-déesse». Au dehors, la plupart de ces pouvoirs prodigieux perdent leur efficacité. Ils restent néanmoins supérieurs à celui de l’humain. En bridant le pouvoir des êtres de l’au-delà, la Conscience Initiale les protège d’eux-mêmes.

    Intensification
    Nombre de pouvoirs d’une «divinité» s’intensifient quand l’humain qui la complète se trouve près d’elle. A l’instar d’aimants se rapprochant, l’attraction de chaque corps accroît la «force» magnétique.
    L’intensification des pouvoirs d’une divinité lorsqu’elle s’approche de son humain complémentaire se renforce progressivement avec le temps. Cependant, même à leur paroxysme, ces pouvoirs accrus n’atteignent jamais la puissance hyper-colossale et destructrice de ceux du «un» primitif. Précaution divine.

    Masquer
    L’être qui progresse moralement cache ses pouvoirs.

    Gloriole
    La gloriole et le progrès moral se contrarient.
    La gloriole exclut le progrès moral.

    Echelonner
    Dans l’«au-delà», par son «mariage mystique», chaque «divinité» acquiert le pouvoir d’échelonner sur de nombreuses réincarnations la dette karmique d’un individu ayant progressé moralement, qui souhaite limiter ses tourments au cours des prochaines vies terrestres.
    Le pouvoir d’échelonner une dette karmique ne fonctionne que si la «divinité» se trouve à côté de son conjoint, homme/femme «libéré(e)».
    Le conjoint, homme/femme «libéré(e)», d’une «divinité» est dépourvu du pouvoir d’échelonner la moindre dette karmique.
    Dans l’«au-delà», l’homme ou la femme «libéré(e)» n’a et n’aura jamais aucun pouvoir prodigieux. Les pouvoirs prodigieux sont l’apanage de chaque «divinité».

    Apparence
    Dans l’«au-delà», parmi ses innombrables pouvoirs, la «divinité» peut changer d’apparence, celle aussi de son partenaire humain et des étrangers.
    Une fatigue psychique annonce à la «divinité» que son changement d’apparence cessera bientôt. En cas de danger, ce changement d’apparence peut se prolonger.


    *******************
    MARIAGE
    Consumation
    Le «mariage» de l’humain fervent est impossible avec la Conscience Initiale. A supposer qu’une telle union puisse L’intéresser. Le Un cessant aussitôt de l’être. Les «rayons solaires» et «lunaires» émettent des «radiations» non conciliables. Le «rayonnement» de la Conscience Initiale a une puissance illimitée qui «consumerait» en un instant la conscience humaine. «Mariage» tout autant irréalisable avec Lucifer. Pas d’avantage intéressé. Son «rayonnement», similaire à celui de la Conscience Initiale, d’une puissance démesurée, «consumerait» aussi vite la conscience humaine.

    Consommation
    Le «mariage mystique» de l’humain «libérable» avec la divinité (déesse ou demi-dieu), procure à celle-ci des nouveaux pouvoirs. Entre autres, la possibilité, en compagnie de son conjoint, d’accéder à n’importe quel espace-temps.
    La «divinité» ainsi que son humain attitré, ne peuvent pas être «libérés», séparément, sans «mariage mystique».

    Certitude
    Pour chaque «divinité» ainsi que son humain attitré, la certitude de leur «libération» se manifeste quand ils peuvent accéder (toujours ensemble) à n’importe quel espace-temps.
    L’accès du couple consacré à n’importe quel espace-temps est ouvert automatiquement par le système karmique (justice divine).

    Discrétion
    L’accès du couple consacré à n’importe quel espace-temps se fait discrètement.
    La «divinité» ainsi que son humain attitré savent qu’en révélant leur possibilité d’aller partout aux êtres non autorisés, ils perdraient ce privilège.

    Biens
    Tout ce que possède la «divinité», son conjoint en bénéficie: d’innombrables biens.

    Tact
    La «divinité libérée» ne profite jamais de l’autorité naturelle que procure l’usage d’illimités pouvoirs prodigieux pour écraser son humain attitré.
    Le tact est l’une des manifestations de l’amour.
    Quand il est «libéré» l’humain attitré de la «divinité» lui témoigne toujours un grand respect exempt d’obséquiosité.

    Empêchement dirimant
    Tant que l’humain refuse l’idée d’un mariage définitif, pour l’éternité, avec une seule et même personne (déesse ou demi-dieu), il n’est pas «libéré».

    Inenvisageable
    Quand l’humain «libérable» a trouvé sa divinité attitrée, l’infidélité devient inenvisageable. A moins qu’il perde son esprit sain, aucune créature, même enchanteresse, ne peut le séduire. Pour chaque membre complémentaire du «un» primitif, son conjoint unique, à lui seul, éclipse, d’une manière irrésistible et définitive, la totalité des créatures rivales. Magie de l’amour absolu.

    Moralité
    Rompre son «mariage mystique» obligerait l’être fautif à recommencer l’entièreté du cycle des réincarnations, en partant du sort le plus misérable. Le système karmique veille éternellement. La moralité des êtres libérés doit rester rigoureuse. Le «mariage mystique» n’est pas une simple formalité administrative qu’on peut résilier cavalièrement.

    Discrétion
    Dans l’«au-delà», le «mariage mystique» de l’humain avec sa «divinité» n’est jamais ébruité.

    Fusion
    Unis par le «mariage mystique», les deux conjoints issus d’un «ex-un» n’auraient aucun intérêt à «fusionner» ensemble de nouveau. Une telle «fusion» engendrerait une puissance incontrôlable. La Conscience Initiale empêche pour toujours que «fusionnent» à nouveau les deux conjoints issus d’un «ex-un».

    Amour infini
    Sans la séparation de chaque «un» en deux, les conjoints du «couple divin» n’auraient jamais connu un amour éternel.
    Le «mariage mystique» perpétue indéfiniment l’immense amour qui unit les conjoints du «couple divin». Il cristallise cet amour infini.
    Après le «mariage mystique», les conjoints du «couple divin», si proches bien que «séparés», éternisent avec une sérénité inaltérable leur amour sans limites.
    L’apparition de l’amour infini valait bien la séparation des «uns» en deux.


    *******************
    SUICIDE
    Admission
    Le suicide motivé par un insoutenable état physique, similaire aux tortures des inquisiteurs, n’accroît pas son «passif» karmique.

    Accroissement
    Le suicide pour mettre fin aux difficultés de la vie accroît considérablement son «passif» karmique.
    Augmentation du «passif» karmique dans des proportions colossales si le suicide a pour but de rencontrer sa «divinité» attitrée. Un tel contact, éventuel entre deux réincarnations, devient alors impossible.

    Vieux c… de la Montagne
    Le suicide ayant un objectif terroriste accroît son «passif» karmique dans des proportions monstrueuses. Le Vieux c… de la Montagne et ses continuateurs, sont tous des religieux escrocs. Le «paradis» qu’ils promettent relève de la mystification.


    *******************
    PARADIS
    Infantile
    Le paradis, décrit par maintes religions, se résume à une satisfaction égoïste de ses moindres caprices. Un club de vacances gratos. Durant l’éternité. Tout ça pour ça? Aucun psychisme ne résisterait longtemps à l’écoulement inexorable d’un temps infini, sans rien f... Même avec sa petite pelle et son joli seau, sur la plage. Même en priant Dieu à chaque instant, bien qu’Il ne demande rien de tel. Même en besognant à tout moment son cheptel de femelles, le «malheureux» deviendrait vite cinoque. Considérons donc ces paradis de carte postale comme des idées saugrenues, destinés à un public infantilisé.

    Inchangé
    Arrivant dans l’au-delà, appelé à tort «paradis», l’individu qui présente un ou plusieurs «bugs» ne change pas. L’égoïste continue à ne se soucier que de lui. L’hypocrite continue à feindre. L’ignorant continue à refuser d’apprendre. Le menteur continue à mentir. Le tricheur continue à tricher. L’arriviste continue à rabaisser les autres. Le voleur continue à voler. L’avare continue à entasser. Le criminel continue à «tuer». Le pervers continue à faire souffrir les autres. Etc.

    Neurasthénie
    Un «paradis» mesquin, issu d’une imagination indigente, rendrait vite n’importe qui neurasthénique.

    Illimité
    Durant l’éternité, d’agréables surprises, en nombres illimités, offrent à la conscience le moyen d’entretenir une constante réjouissance intellectuelle. Toutes les découvertes alimentent positivement l’esprit: améliorer sa compréhension des mystères du Créateur (étude sans fin), explorer d’infinis espaces aux civilisations si différentes, faire progresser sa culture… Mais aussi pratiquer divers sports, s’adonner à de multiples arts, apprécier les œuvres des autres…

    Animaux
    Une certaine parenté rapproche les animaux des hommes. Comme ces derniers, ils évoluent, à leur rythme. De même qu’eux, ils peuplent le «paradis», entre deux retours sur terre.

    Inépuisable
    Ayant accès à d’innombrables espaces-temps, l’être «libéré» jouit d’agréments sans limites. Chacun les concevra selon ses goûts. Sujet inépuisable pour l’homme de lettres ou le scénariste.

    Bonheur
    L’éternité durant, l’immense bonheur dont jouit l’être «libéré» a pour cause son mariage indissoluble avec sa «divinité» attitrée. La présence de l’un procure à l’autre une réciproque euphorie que rien ne peut interrompre, sinon l’éloignement.

    EMPLACEMENTS
    Répartition
    Entre deux incarnations, les esprits, suivant leur degré d’évolution, se répartissent sur des «aires» de différents «niveaux».
    Dans l’«au-delà», selon leur niveau d’évolution, les humains non «libérés» occupent des emplacements différents.
    Les lieux réservés aux «divinités» avant leur rédemption et ceux où se trouvent les humains non «libérés» sont séparés, mais pas infranchissables.

    Divinité
    Selon leur niveau d’évolution, les «divinités» occupent des emplacements différents.
    Les divinités non «libérées» n’accèdent pas aux univers «supérieurs».

    Relégation
    Dans l’«au-delà», le territoire réservé aux créatures les moins évoluées présente en permanence un aspect lugubre: décor glauque, lueurs sépulcrales, orages incessants…
    Tout individu qui transgresse les règles divines est automatiquement relégué dans un «espace inférieur» par le système karmique.

    Radieux
    Entre deux réincarnations, le territoire où séjournent les êtres qui progressent présente un aspect toujours radieux.
    En fonction de la progression des êtres, leur périmètre devient davantage plaisant.

    Attirance
    Des régions inhospitalières de l’«au-delà», chaque créature primaire peut apercevoir l’espace radieux où séjournent les êtres qui progressent.

    Empêchement
    Quand une créature primaire pénètre dans un espace attrayant, le système karmique la ramène automatiquement à son accablant lieu de réclusion, comme par «magie». Ce «supplice de Tantale», procédé didactique, est conçu pour inciter l’individu à progresser. Il doit s’expliquer l’empêchement.

    ANIMAUX
    Rudimentaire
    Majoritairement, les créatures du règne animal ont une conscience «rudimentaire», non appelée à évoluer.

    Fractionnement
    Quand l’élément humain du «un» sectionné recèle une agressivité incontrôlable, le système karmique (justice divine) subdivise automatiquement la partie indomptable de son psychisme. La majeure partie du psychisme indomptable est réparti entre une myriade de formes animales.
    La fragmentation animale de l’indomptable agressivité d’un humain inhumain, par le système karmique, est une mesure préventive.

    Application complète
    Le système karmique s’applique seulement à certaines créatures du règne animal.

    Automatique
    Appliqué aux animaux, le système karmique fonctionne automatiquement.
    Il se conforme à une morale très «élémentaire».

    Progression
    En «progressant», l’animal change de race.

    Primitif
    L’indomptable agressivité issue d’un psychisme inhumain ne donne aucun caractère humain à l’animal: pas de vénération intempestive. L’époque des chasseurs primitifs est révolue.

    Reconstruction
    Quand l’homme devient plus humain, le système karmique lui rend automatiquement ses fragments de conscience animalisés.
    L’homme évolué transmue en force intérieure tous ses fragments de conscience animalisés.
    Un homme civilisé n’est pas agressif.

    Agressivité
    Est estimé agressif, l’individu incapable de se dominer.
    L’individu agressif n’est pas «libérable».

    Eléments
    Le corps humain est formé d’une infinité d’éléments biologiques, chacun ayant une «conscience» très élémentaire.

    ASSISTANCE
    Assistance
    En dehors de longues périodes d’agréments, les membres du couple «libéré» (humain et sa divinité attitrée) se mettent au service des autres: équivalent d’un travail. Par exemple, dans l’«au-delà», ils fournissent des explications aux individus qui attendent une nouvelle réincarnation. Ces derniers ont besoin d’une orientation pour en tirer le meilleur parti.
    Les êtres «libérables» ou «libérés» portent assistance aux pires créatures, sans exception.
    Loi divine: telle une noria d’entraide perpétuelle, les bienfaits reçus des uns doivent se transmettre aux autres.

    Orientation
    Les êtres «libérés» participent à l’«orientation» des individus en devenir. De concert avec l’humain astreint au retour terrestre, quand celui-ci a suffisamment progressé.

    Lacunaire
    Les créatures peu évoluées (certains humains entre deux réincarnations et l’ensemble des «divinités» avant leur rédemption) qui peuplent l’«au-delà» ignorent la «législation divine» ou en ont une connaissance lacunaire.

    Vigilance
    Dans l’«au-delà», les créatures primaires ne sont jamais définitivement abandonnées. A des périodes régulières, les êtres évolués réessayent de se faire entendre.
    Quand des êtres évolués arrivent, l’aspect lugubre d’un lieu de réclusion se dissipe quelque temps, localement, si la créature primaire accepte d’écouter les visiteurs.
    Si la créature primaire reste sourde aux propos des êtres évolués, son lieu de réclusion présente un aspect plus sinistre qu’avant.

    Informer
    Les êtres évolués ne se montrent jamais moralisateurs. Ils se limitent à l’explication du système karmique (justice divine).
    Ils ne propagent aucune religion.
    Ils portent assistance aux créatures peu morales avec beaucoup d’amabilité. Ils instillent la «législation divine» à l’aide d’explications rationnelles. Personne ne se comporte comme les prêtres d’une croyance terrorisante.

    N’importe quoi
    Les pensées religieuses qui s’expriment d’une façon poétique ressemblent aux spéculations philosophiques très alambiquées. Elles ne sont ni vraies ni fausses. On peut leur faire dire n’importe quoi.

    Ouverture
    Si la créature primaire consent à suivre l’instruction des êtres évolués, elle accède aux «contrées riantes» de l’«au-delà». La barrière inviolable du système karmique s’ouvre automatiquement.

    Pouvoir
    Les êtres «libérés» discernent, sans jamais se tromper, la sincérité de l’individu qui affirme vouloir progresser moralement. Leur pouvoir de détecter les mensonges est infaillible.
    Ils ont le pouvoir d’accorder aux créatures primaires la possibilité de sortir du sinistre territoire des réclusions.

    SCELERATS
    Scélérats
    Dans l’«au-delà», le «travail» de chaque «couple divin» consiste à s’occuper des pires ordures.
    Sous les auspices de Lucifer, avec les ordures qui refusent de progresser moralement, chaque «couple divin» se montre impitoyable.
    Il est impitoyable avec ceux qui sont impitoyables.
    Chaque «couple divin» n’accorde aucune aide aux ordures qui refusent de progresser moralement.

    Bon
    Aucun être «libéré» n’est «bon» avec ceux qui sont impitoyables.
    Aucun n’est bon niaisement.
    Chaque être «libéré» se montre bon avec les scélérats qui progressent, qui acceptent de progresser moralement, preuves à l’appui.


    *******************
    LIBERABLE
    Libérable
    Pour être «libérable», dans l’«au-delà», tout dépend du niveau moral de l’individu.
    L’individu qui affiche une dévotion ostentatoire n’est pas «libérable».
    Le dignitaire d’une religion n’est pas forcément «libérable».
    L’individu qui pratique fanatiquement une religion n’est pas «libérable».
    L’homme qui n’appartient à aucune religion est «libérable».
    Le religieux qui, dans l’«au-delà», dément le système karmique (justice divine), n’est pas «libérable».
    N’est pas «libérable», l’athée qui, dans l’«au-delà», dément le système karmique. Qui conteste l’existence de la Conscience Initiale.
    Dans l’«au-delà», n’est pas «libérable», celui qui n’éprouve aucune sympathie pour la Conscience Initiale. Qui n’éprouve aucune sympathie pour la majorité des créatures.
    L’individu qui pratique fanatiquement le jeûne grégaire n’est pas «libérable».
    L’homme qui ne pratique pas le jeûne grégaire est «libérable».
    Celui qui consomme fanatiquement des aliments ayant subi une sale opération n’est pas «libérable». Mais l’homme qui ne consomme pas ces aliments est «libérable».
    L’individu circoncis, dans l’«au-delà», n’est pas «libérable». Mais l’homme non circoncis est «libérable».
    Chaque circonciseur n’est pas «libérable».
    La femme excisée, dans l’«au-delà», n’est pas «libérable». Mais la femme non excisée est «libérable».
    Chaque exciseuse n’est pas «libérable».
    La femme voilée n’est pas «libérable». Mais la femme non voilée est «libérable».
    L’individu qui impose le voile aux femmes n’est pas «libérable».
    La femme qui porte le niqab, dans l’«au-delà», n’est pas «libérable». Mais la femme qui ne porte pas le niqab est «libérable».
    L’individu qui impose le niqab aux femmes n’est pas «libérable».
    L’individu qui prie fanatiquement un nombre précis de fois par jour n’est pas «libérable». Mais l’homme qui ne prie pas un nombre précis de fois par jour est «libérable».
    L’individu qui prie fanatiquement en groupe n’est pas «libérable». Mais l’homme qui ne prie pas en groupe est «libérable».
    L’individu qui participe aux prières sur la chaussée n’est pas «libérable».
    L’individu qui réclame un local pour prier sur son lieu de travail n’est pas «libérable».
    L’individu qui place l’homme au-dessus de la femme n’est pas «libérable».
    L’individu qui interdit la scolarité aux filles n’est pas «libérable».
    L’individu qui condamne l’homosexualité n’est pas «libérable».
    La personne homosexuelle est «libérable».
    Un misogyne n’est pas «libérable».
    Un phallocrate n’est pas «libérable».
    Une femme est «libérable».
    Un riche, dans l’«au-delà», n’est pas forcément «libérable».
    Un pauvre est «libérable».
    L’individu célèbre n’est pas forcément «libérable».
    Un homme sans prestige est «libérable».
    Le menteur invétéré, pour des raisons méprisables n’est pas «libérable».
    Le musulman qui pratique la taqqiya n’est pas «libérable».
    L’individu qui effectue fanatiquement un grand pèlerinage n’est pas «libérable». Mais l’homme qui ne fait aucun grand pèlerinage est «libérable».
    L’homme qui sait par cœur l’intégralité d’un livre sacré n’est pas forcément «libérable». Mais l’homme qui a une faible connaissance des textes sacrés est «libérable».
    L’individu qui condamne le blasphème n’est pas «libérable». Mais un «blasphémateur» est «libérable».
    L’individu qui se croit élu par Dieu n’est pas «libérable».
    L’individu qui croit à la suprématie de sa religion n’est pas «libérable».
    L’individu qui croit à la suprématie de son groupe humain n’est pas «libérable».
    L’individu qui place Mahomet au même rang qu’Allah n’est pas «libérable».
    L’individu qui approuve la guerre «sainte» n’est pas «libérable».
    Le martyr n’est pas «libérable».

    Condamné
    «Pas libérable» signifie: devoir repasser par une ou plusieurs réincarnations.

    LIBERE
    Prétention
    Sur terre, personne ne peut se dire «libérable» ou «libéré».
    Rien n’autorise un individu à prétendre qu’après sa mort il sera «libérable» ou «libéré».
    Sur terre ou dans l’«au-delà», personne ne peut transmettre à autrui la faculté d’être «libérable» ou «libéré».

    Autorisation
    Après sa mort sur terre, l’humain «libérable» rejoint le «demi-dieu» ou «déesse» dont il est la «partie complémentaire». Unis, ils obtiennent l’autorisation de quitter librement le «royaume des êtres mythologiques».

    DISCRETION
    Clé
    La possibilité de sortir librement du «périmètre mythologique» n’est octroyée par aucune institution terrestre, par aucun être, d’aussi haute hiérarchie serait-il. Pas même Dieu. Nul tribunal ou «passe-droits» divins. Il s’agit d’un processus automatique, juste et impartial. Cette «clé de la liberté» ne devient effective que quand les deux membres complémentaires du couple sont «libérables». Lorsque chacun a dépassé le «point critique» sur l’échelle des évolutions progressant du mal au bien.

    Nul arbitraire
    Aucune «grâce divine», arbitraire, incompréhensible, ne permet à l’homme de se «libérer».
    La «grâce divine» n’a pas lieu d’exister. Le processus en question est toujours «automatique»: comme la glace devient liquide au-dessus d’une température physiquement juste. Absence totale de lubie démiurgique.

    Discrétion
    Pas d’annonce auprès des populations. Rien de tonitruant. Les parties du «un» maintenant rejointes, formant désormais un couple soudé, sans fusion psychosomatique, découvrent leur accession à l’étape libératrice quand les insurmontables «barrières» de l’«espace mythologique» cessent d’agir. Ce phénomène a lieu en toute discrétion.
    L’être «libéré» ne révèle pas aux individus peu évolués qu’il a atteint l’état de «libération».
    La vantardise est une déficience psychique.

    Aucune prérogative
    La faculté d’être «libérable» ou «libéré» ne se transmet par aucune filiation.
    Aucun bien matériel ne permet d’acquérir la faculté d’être «libérable» ou «libéré».
    Aucune cérémonie, sur terre ou dans l’«au-delà», ne permet d’acquérir cette faculté.
    Elle ne s’acquiert pas automatiquement par une appartenance à un groupe humain.

    Rachat
    L’homme n’est pas «libérable» avant d’avoir «racheté» l’intégralité de ses fautes et crimes. Y compris ceux commis au cours de ses vies antérieures.

    Niveau moral
    L’homme atteint la «délivrance» quand son niveau moral est suffisant. D’une façon définitive: ne plus dire de mensonge gratuit, crapuleux, calculateur, malfaisant… Plus de cupidité. Ne pas admettre le dénuement des uns lorsque d’autre jouissent de richesses invraisemblables. Tout faire pour améliorer le vivre ensemble. Tact et amabilité avec chacun. Bienveillance envers les animaux. Respect de la nature. Ne pas tuer, sinon avec une justification éthique (jamais religieuse)…

    Transmutation
    Aucun tribunal terrestre, aucune autorité spirituelle ne peut transformer le coupable de crimes immémoriaux en homme «libéré». Pas même la Conscience Initiale. Cette mutation dépend de la décision de l’individu. Quand l’heure est venue, ce dernier cherche et trouve les moyens d’y parvenir. Il change de vie. Ensuite, c’est une affaire de temps. Temps très très très long. N’importe qui peut faire l’intéressant, corriger son apparence: cela reste sans effet sur la transformation en question. La frime n’ébranle que les gogos. Seuls les actes comptent.

    VIVRE ENSEMBLE
    Vivre ensemble
    Pour être «libérable» dans l’«au-delà», l’homme, durant sa vie terrestre, doit se conformer aux règles du vivre ensemble.
    Critiquer méchamment, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Semer la méchanceté, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Dénigrer, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Médire, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Calomnier, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Diffamer, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Tricher, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Tromper, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Agir malhonnêtement, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Perpétrer une corruption, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Abuser de sa force, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Abuser de sa position professionnelle pour bloquer tout un pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Exiger la conservation des acquis sociaux en temps de crise dans le pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Exiger des avantages économiques en temps de crise dans le pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Exiger la conservation de ses acquis sociaux quand il y a des exclus dans le pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Exiger plus d’avantages économiques quand il y a des exclus dans le pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Montrer ostensiblement sa richesse quand il y a des exclus dans le pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Abuser de son argent, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Abuser de sa position sociale, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Abuser de son savoir, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Abuser du pouvoir, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Imposer la dictature dans un pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Prolonger la dictature dans un pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Imposer la théocratie dans un pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Prolonger la théocratie dans un pays, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Tolérer la pauvreté dans son pays sans s’efforcer d’y remédier, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Piller la nature, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Polluer la planète, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Sacrifier les générations futures, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Mentir pour une raison méprisable, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Mentir pour avantager sa religion (taqqiya) est méprisable.
    Celui qui ment pour une raison méprisable, dans l’«au-delà», n’est pas «libérable».
    Imposer sa religion, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Exiger une nourriture distinctive pour raison religieuse, qui divise les populations, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Imposer un jeûne grégaire, pour raison religieuse, qui divise les populations, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Dans la population occidentale, porter d’une façon ostentatoire des tenues moyenâgeuses de soumission féminine, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Faire preuve de racisme, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Voler, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Piller, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Détruire les trésors culturels de l’humanité, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Kidnapper, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Rançonner, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Esclavager, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Violer, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Mutiler au nom d’Allah, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Flageller, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Lapider, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Torturer, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Egorger, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Immoler, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Crucifier, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Décapiter, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Brûler un homme au nom de Dieu, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Brûler un homme au nom d’Allah, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Agir en kamikaze, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Transformer en bombe humaine une femme, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Transformer en bombe humaine un enfant, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Perpétuer l’inquisition musulmane (charia et fatwas, légalité de tuer au nom d’Allah), c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Tuer au nom d’Allah, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Tuer sans raison éthique, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Favoriser l’injustice, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Causer l’iniquité politique, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Susciter la guerre, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Susciter la guerre civile, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Susciter une révolution sanglante, c’est contrevenir au vivre ensemble.
    Tout individu qui contrevient au vivre ensemble, n’est pas «libérable» dans l’«au-delà».

    Mondes paradisiaques
    Dans l’«au-delà», les «mondes paradisiaques de perpétuelle quiétude» restent impénétrables à ceux qui sont incapables, sur terre, d’obéir aux règles du vivre ensemble.
    Il suffirait que s’y introduise une seule personne immorale pour transformer ce «monde paradisiaque» en b…
    Il faudrait être sacrément c… pour mettre une fraise pourrie dans les barquettes de bons fruits.

    Monde abominable
    Le délinquant aux actes immoraux prétendument effacés par Allah en échange de dégueulasseries religieuses, dans l’«au-delà», ne verra aucun «monde paradisiaque». Il croupira au fond d’un lieu de désolation, avant sa prochaine réincarnation calamiteuse.
    Le système karmique (justice divine), inexorablement, interdit l’intrusion des asociaux dans chaque «monde paradisiaque de perpétuelle quiétude».

    Protection
    Aucune force de la création ne permettrait aux asociaux d’envahir les «mondes paradisiaques d’éternelle quiétude». Quand la volonté de Dieu s’exerce, elle s’exerce. Rien ne peut l’éroder.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES C 11

    Message par Tiersi le Mer 4 Oct - 13:32

    **********************
    APHORISMES C 11
    **********************

    *******************
    CODE
    Code
    L’homme «libérable» ou «libéré» ne fait plus le mal.
    Ne plus faire le mal, c’est savoir vivre en bonne entente, définitivement, avec les autres. Tous les êtres.
    Face aux individus dangereux, l’homme «libéré» s’arrange pour entraver leur dangerosité de la meilleure façon possible.
    La rédemption consiste à devenir consciemment responsable.
    L’être «libérable» accepte l’existence des autres.
    Il ne tyrannise personne.
    Il n’utilise pas les autres comme des instruments destinés à satisfaire ses désirs égoïstes.

    Civilité
    La civilité de l’être «libérable» pourrait s’appeler: amour. Il est possible de manifester cette disposition même si on n’a pas la fibre sentimentale. En bref: ne jamais faire ch… les autres. Les respecter. Ne pas leur causer de mal, tant qu’ils s’abstiennent d’utiliser la violence.

    Conduite
    Les êtres «libérable» sont aimables et secourables avec ceux qui progressent moralement.

    Avec Lucifer
    Les êtres «libérable» ne vouent aucun culte à Lucifer.
    Lucifer ne demande à personne de lui vouer un culte.
    Ils n’organisent aucune cérémonie en faveur de Lucifer.
    Lucifer ne demande aucune cérémonie en sa faveur.
    Ils ne prient pas Lucifer.
    Lucifer n’exauce aucune prière.
    L’individu qui fait une demande scélérate à Lucifer subit, tôt ou tard, un choc en retour carabiné.
    En leur for intérieur, les êtres «libérables» remercient Lucifer pour son enseignement.
    Lucifer ne demande aucun remerciement.
    Ils n’érigent aucun temple dédié à Lucifer.
    Lucifer ne demande aucun temple à son nom.
    Ils n’endoctrinent pas pour Lucifer.
    Lucifer n’endoctrine personne.
    Ils ne «donnent» rien à Lucifer.
    Lucifer transmet son enseignement à qui le veut.

    Avec Dieu
    Lucifer sert Dieu.
    Les êtres «libérable» servent Dieu.
    Ils n’appartiennent, fanatiquement, à aucune religion.
    Ils ne s’opposent à aucune religion (non criminelle).
    Ils aiment Dieu.
    Dieu répand Son amour.
    Lucifer ne dispense aucun amour.

    Ni
    Ni
    Ni prophète ni messie ni fondateur de religion ni instigateur de secte ni gourou ni maître ni élu ni saint.., j’estime avoir néanmoins le droit, comme tout homme, de formuler des propositions métaphysiques qui me viennent à l’esprit par une «inspiration» mystérieuse.

    Inspiration
    Des inspirations similaires sont expérimentées par tous les raconteurs d’histoires: prophètes, hommes de lettres, scénaristes.
    Le mécanisme de l’inspiration est peu explicable. L’instant d’avant, vous n’avez pas d’idée, l’instant d’après, l’idée surgit.

    Mystification
    Dieu parlant au prophète avec les mots d’un vocabulaire humain est une mystification.

    Transmission
    Dieu transmet silencieusement une énorme quantité d’idées, d’un coup, en peu de temps, à l’esprit disponible.
    Il faut parfois des années au mental pour redécouvrir les informations de Dieu.
    Jusqu’à son dernier souffle, l’homme inspiré par des informations divines peut les déformer.

    Imperfection
    Nul écrit, que certains disent venant directement de Dieu, n’est parfait, ne contient aucune erreur, car Ses «mots» passent toujours par la médiation d’un homme. Et nul homme n’est parfait. Vouloir faire croire à un livre intégralement dicté par Dieu, dénué de la moindre imperfection, c’est prendre les gens pour des buses. A l’impossibilité d’une telle fable, nulle exception. Y compris pour le présent texte.

    Fumisterie
    Comme tous les textes des humains, le Coran ne peut pas être «incréé». Mystification bédouine pour asservir les ignares des tribus sauvages.

    Invisible
    La Conscience Initiale, comme la conscience humaine, est invisible.

    Consumation
    De même qu’aucun homme ne peut approcher du soleil, un «contact» direct avec Dieu est impossible.
    Le «rayonnement» de la Conscience Initiale a une puissance illimitée qui «consumerait» en un instant la conscience humaine.

    RECEPTION
    Réception
    Toute «discussion» avec Dieu se fait «à distance». Le mental humain fonctionne alors comme en «récepteur radio».
    Si un homme «rencontre Dieu», en admettant qu’il ne délire pas, son mental désorienté fabrique de Lui une représentation «approximative». Mécanisme proche de l’onirisme.
    L’individu «voit» un Dieu masculin parce que dans son environnement culturel, les puissants, majoritairement, ne sont pas des femmes.
    La Conscience Initiale est «complète»: ni masculine, ni féminine. Ou à la fois masculine et féminine.
    Le mental humain fabrique un Dieu portant une longue barbe afin de montrer l’énorme décalage temporel qui sépare l’homme du Créateur.
    Avec un Dieu placé sur des nuages, le mental humain signale un «lieu de rencontre» dominant la terre.

    Extravagance
    L’homme moderne ne fabule pas une origine extravagante à ses innovations métaphysiques.
    Le passé enseigne que pour subjuguer l’auditoire avec leur discours religieux, les anciens savaient faire preuve d’imagination. Par exemple: texte incandescent qui se grave tout seul dans la pierre au sommet d’une montagne sous un orage cataclysmique. Epoque révolue.

    Vaticinations
    Par ses vaticinations apocalyptiques, le prophète veut soumettre l’auditoire à sa volonté.
    Il veut imposer sa morale à tous.
    La morale, attribuée à Dieu, que veut imposer le prophète ne coïncide pas toujours avec celle du système karmique (justice divine).
    Les hommes évolués d’aujourd’hui ne se laissent pas abuser par des vaticinations apocalyptiques.
    Pas besoin de flanquer la trouille aux gens avec des vaticinations apocalyptiques.
    Les sermons appuyés ne conviennent qu’aux individus immatures.
    On ne sermonne pas les personnes évoluées.

    Connaissance
    Toute connaissance métaphysique doit passer par le crible de son propre jugement, librement.

    TROMPER
    Tromper
    Etant tous des hommes, les prophètes peuvent se tromper.
    Aucun homme n’est parfait, aucun prophète n’est parfait.
    Croire que chaque prophète ou messie n’a aucun défaut est puéril.
    Le prophète qui a des ambitions politiques n’est pas fiable.
    Celui qui guerroie n’est pas fiable.

    Picasso
    Un homme de méditation ne peut être simultanément un homme de guerre. Prenons un exemple métaphorique. Le ciel se réfléchit sur la surface d’un lac de montagne inaccessible aux communs des mortels. L’homme de méditation peut voir le reflet exact du ciel sur la surface de l’eau car, grâce à sa sérénité, l’étendue liquide est figée. Cet homme de méditation transmet ensuite aux communs des mortels la description précise du ciel. Mais quand le même homme connaît les tourments de la guerre, son mental s’embrase. L’eau du lac (métaphore de son état intérieur) est animée de mouvements incessants. Dès lors, si le ciel montre la Vénus de Botticelli, l’homme de guerre décrira un Picasso.

    infini
    L’espace est infini. Le nombre des mondes est infini. Le nombre des civilisations est infini… Des univers dans lesquels nous ne sommes pas, comme le conjecturent certains scientifiques, mais où les êtres «libérés» pourront aller…

    Aventure
    La vie est une aventure sans fin.

    DOGMES
    Métaphysique
    Tous les hommes sont habilités à parler de métaphysique.
    Aucune vérité métaphysique n’est définitive.
    Une vérité métaphysique peut changer quand les mentalités progressent.
    Les mentalités changent avec l’évolution sociale, économique, le progrès scientifique, technologique.
    Quand les mentalités changent, une vérité métaphysique peut demander à être reformulée.
    Une vérité métaphysique peut changer à la faveur d’un approfondissement avisé.

    Critiquer
    Les propositions métaphysiques que je formule ne sont pas des dogmes. Chacun peut les critiquer.

    Evolution
    Dans un monde évolué, les questions métaphysiques doivent pouvoir être contestées. Les chercheurs doivent pouvoir proposer diverses explications. Chaque proposition préférentiellement admise à une époque doit pouvoir être remplacée par une proposition estimée, ultérieurement, plus vraisemblable, plus «logique». A la façon dont fonctionne la science. La métaphysique est un domaine du savoir comme les autres. Les chercheurs confirmés par leurs travaux sérieux proposeraient des explications permettant de mieux comprendre notre monde. Des érudits commenteraient les «meilleurs» textes sacrés du globe, en situant ceux-ci dans la conjoncture d’origine. D’excellentes «idées métaphysiques» peuvent aussi se trouver ailleurs: philosophie, contes et légendes, littérature, mythologies, arts, psychanalyse, paranormal…

    METAPHYSIQUE LAIQUE
    Métaphysique laïque
    Métaphysique renouvelée, métaphysique neuve, métaphysique à jamais en devenir, métaphysique des temps nouveaux. Métaphysique dissemblable des religions, dont les instructions sévères conviennent à certaines mentalités, mais que d’autres refusent radicalement: faits indiscutables. «Métaphysique laïque» qui ne s’adresse ni au croyant ni à l’athée, chacun ayant ses certitudes. «Métaphysique laïque» offrant au gnostique diverses possibilités d’explications, susceptibles d’alimenter ses réflexions personnelles. «Métaphysique laïque» sans dogmes, sans «église», sans liturgie, sans prédicateurs, sans tabous, sans «sacré», sans blasphèmes, sans sacrilèges. Et sans prophète ni messie ni fondateur de religion ni instigateur de secte ni politicien de religion ni gourou ni maître ni élu ni saint ni mahdi.

    Amélioration
    Afin d’améliorer la «métaphysique laïque», tous les hommes peuvent proposer des idées nouvelles.
    Une nouvelle idée doit être argumentée.
    L’argumentation de la «métaphysique laïque» implique trois points essentiels: «logique», bon sens et humanité.
    Par son intérêt pour l’idée nouvelle, l’opinion générale la pérennise.

    Lumière
    Chacun fait ce qu’il veut de notre éclaircissement des principales énigmes métaphysiques.
    Obtenir des lumières métaphysiques m’apporte une immense satisfaction.

    Ignorance
    L’esprit desséché refuse de s’expliquer les énigmes métaphysiques.
    Chacun peut rester dans l’ignorance du processus créateur à l’origine de notre univers.
    Chacun peut refuser de savoir pourquoi le mal existe.
    Chacun peut refuser de donner un sens à la vie humaine.
    Chacun peut rester dans l’ignorance de sa destinée supérieure.

    Bête
    L’existence d’un individu qui ne s’explique pas les principales énigmes métaphysiques ressemble à celle de l’animal. Dans les deux cas: incompréhension totale du rôle de leur séjour terrestre.

    Valeur
    Face à l’éternité, l’existence d’une gloire mondiale n’a pas plus d’importance que celle d’un insecte.

    Responsabilité
    Si les allégations contenues dans ce blog sont des idioties, j’accepte d’en être l’auteur. Que le lecteur couvre Tiersi d’opprobre. Je m’en f...
    Si ces thèses ont un sens, j’estime ne pas en être l’auteur: ave Lucifer. Rien pour moi. Celui qui tient la plume de Tiersi n’existe pas.

    PION
    Pion
    Le pion n’est pas le joueur.
    Le bon pion accepte de n’être qu’un pion.
    Un pion devient mauvais quand il se prend pour le joueur.
    Le mauvais pion s’imagine que ses calculs égoïstes sont ceux du joueur.
    Le pion devient mauvais quand il refuse les indications du joueur.
    Le pion est mauvais quand il impose ses idées égoïstes.
    A chaque instant, le «pion» est libre d’agir comme il veut.
    En essayant de se conformer aux souhaits du joueur, le pion exerce son libre-arbitre.
    Le «pion» suit volontairement les «conseils» de la Conscience Initiale qu’il croit comprendre.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES A 1

    Message par Tiersi le Jeu 5 Oct - 6:11

    **********************
    APHORISMES A 1
    **********************

    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Représentation
    L’idée d’un espace-temps «circulaire» permet de se figurer l’infini spatial. Impossible autrement de s’en faire une représentation satisfaisante.
    Quand les humains croyaient la terre plate, aucun n’aurait imaginé qu’un trajet rectiligne ramène le voyageur à son point de départ.
    L’image des anneaux entourant Saturne explique visuellement le mystère de l’infini spatial.

    Anneau cosmique
    Notre univers sphérique, ovale ou ovoïde se déplace dans l’«anneau cosmique».
    Sans l’hypothèse de l’anneau cosmique, l’infini spatial est impossible à se représenter, en toute rationalité, «géométriquement».

    Aucun arrêt
    Nul cerveau ne peut se représenter un espace sans aucune limite.
    Personne ne peut se représenter un espace sans aucune limite parce que ce phénomène n’existe pas.
    Qui dit infini, dit aucun arrêt. Hors, si l’on se trouve sur un cercle, il n’y a d’arrêt nulle part. Autrement dit: ni commencement ni fin. Et si ce cercle est de dimension pharamineuse, comment pourrait-on soupçonner le processus «fermé»? C’est-à-dire le retour cyclique au même «endroit». Aucun vestige ne subsiste après d’innombrables successions d’objets célestes qui se métamorphosent.

    FONCTIONNEMENT
    Fonctionnement
    Dans l’univers, l’un des principaux mécanismes fonctionne selon le mode du mouvement circulaire qui demeure indéfiniment. L’infinité astronomique obéit aussi à cette évolution parfaite.

    Fini et infini
    Finie et infinie est la circonférence du cercle.
    Autant limité qu’illimité – spécificité du cercle – tel est l’infini spatial.
    L’anneau cosmique n’a ni début ni fin.
    L’anneau cosmique est à la fois fini et infini.
    Avec l’hypothèse de l’anneau cosmique, bien qu’infini, l’infini spatial n’est pas «infini».

    Crédibilité
    Si l’anneau cosmique n’existait pas, où s’arrêterait l’univers?
    Un univers «sans bornes» est-il plus crédible qu’une terre plate?

    Intelligible
    Bien que sans relation avec l’expérience humaine, l’infini spatial est intelligible.
    Comme le monde infiniment petit des atomes, l’infini spatial est intelligible.
    La représentation «au complet» de l’infini spatial est parfaitement possible.
    Au moyen du raisonnement logique, la conscience peut tout comprendre.
    L’espace sidéral obéit aux lois de la logique.
    Le raisonnement logique ne s’oppose pas au déplacement des galaxies.
    Par le raisonnement logique, l’homme est incapable de se représenter un espace à l’étendue indéfinie.

    Pensée magique
    Au moyen de la pensée magique, le primitif se représente un espace à l’étendue indéfinie.
    Pour gober l’espace sans limites, il faut être adepte de la pensée magique.

    Croissance
    La partie sphérique de notre univers est «limitée», bien que croissante.
    La partie en forme d’anneau de notre univers est «limitée», bien que croissante.

    Infini
    Notre univers qualifié d’infini n’a pas l’absence de limites que suggère cet adjectif, inapproprié au sens strict du mot.
    Notre univers est «infini» seulement parce qu’il se situe dans un cercle: astuce de la création.

    Vide
    A l’extérieur de l’«univers sphérique», l’anneau cosmique est sans corps célestes.
    La totalité du segment d’anneau cosmique avant et après l’«univers sphérique» est invisible.
    Puisque l’anneau cosmique est invisible: impossible d’apercevoir l’opposé du diamètre.

    Dimension
    L’anneau cosmique a une circonférence qui surpasse infiniment celle de l’univers sphérique.
    La dimension de l’univers sphérique est relative au temps écoulé depuis le Big Bang.
    Les dimensions spatiales de l’univers sphérique et de l’anneau cosmique croissent avec l’augmentation du temps.
    La circonférence de l’anneau cosmique varie avec l’augmentation du temps.
    La section de l’anneau cosmique varie avec l’augmentation du temps.

    Cintrage
    Puisque l’espace-temps se déforme, nous dit la science, pourquoi n’existerait-il pas un infime «cintrage» spatio-temporel, global et constant, qu’aucun instrument (actuel) ne peut mesurer? Une courbure infime à un point tel qu’elle est totalement imperceptible.

    Signe
    L’indication de l’infini est un huit couché: ∞. Le système à double boucle nous rappelle que l’infini se perd dans deux directions: immensité versus infinitésimalité. Admettons que le croisement des deux boucles ne se fasse pas sur un même plan. Cette intersection s’opère alors dans la troisième dimension…

    Bande de Möbius
    Si le huit couché forme une ligne unique, sans contact à l’intersection, et que chaque boucle relève de l’infiniment grand pour l’une et l’infiniment petit pour l’autre, comment ces deux infinis se raccordent-ils? Pensons à la bande de Möbius. Chaque endroit du ruban à son envers, et pourtant sa superficie est partout la même, sans interruption. On pourrait donc admettre que les deux infinis, si opposés, qui circonscrivent notre monde à chaque instant, ne forment en réalité qu’une seule et même étendue.
    La «boucle de Môbius» du cosmos (anneau cosmique) a une dimension incommensurable.
    Curiosités physiques et «métaphysiques». En coupant un ruban de Möbius tout du long, on obtient une bande aux deux faces séparées. Le découpage «isole» donc les «deux infinis». Et cette nouvelle bande est torsadée, tels les brins du vivant. Coupé à nouveau tout du long, l’objet antérieur forme un ensemble de deux anneaux distincts mais enchevêtrés où chacun a une apparence hélicoïdale. Comme si le microcosme était enchaîné au macrocosme: clin d’œil géométrique de la Création.

    ENERGIE
    Energie astronomique
    L’anneau cosmique est un système giratoire sans axe gravitationnel.
    Parce que sans axe gravitationnel, l’anneau cosmique recèle une quantité d’énergie «astronomique» qui permet d’entretenir ce système giratoire.
    L’accumulation d’énergie «astronomique» permettant l’homogénéité de l’anneau cosmique se situe à ses «confins». Elle permet la cohésion de l’anneau cosmique en maintenant ses «bords».

    Délimitation
    Les «bords» de l’anneau cosmique forment la «délimitation» avec son «réceptacle».

    Masse manquante
    Une «matière noire» qui «solidifie» l’anneau cosmique pourrait expliquer la masse manquante de l’univers.

    Déplacement
    Si une galaxie peut se déplacer, pourquoi toutes les galaxies ne pourraient-elles pas se déplacer dans l’anneau cosmique?

    Départ
    Hypothèse: la «disparition de l’antimatière» pourrait avoir propulsé l’univers sphérique dans l’anneau cosmique.

    Infléchissement
    Partout, continuellement, l’anneau cosmique fait subir à notre espace-temps une déviation infinitésimale, Cette déviation constante infléchit notre espace-temps toujours dans le même sens.

    Déviation
    Aux «confins latéraux» de notre univers sphérique tournant dans l’anneau cosmique, extrêmement éloignés, des propriétés physiques d’une puissance phénoménale dévient insensiblement les objets qui s’en approchent.

    Sans repère
    Il est impossible de savoir où l’on se trouve dans l’anneau cosmique.
    Tout repère dans un cercle est arbitraire. Tout «repère» dans l’anneau cosmique serait arbitraire.
    Tout repère sur une circonférence ressemble à un autre. Tout «repère» dans l’anneau cosmique n’aurait aucune validité à «long» terme.
    Sur une circonférence, il n’existe aucun endroit particulier. Dans l’anneau cosmique, il n’existe aucun endroit particulier à «long» terme.

    IGNORANT
    Ignorant
    Pour le primitif, l’anneau cosmique serait aussi incroyable qu’une terre ronde.

    Inconcevable
    - L’univers se déplaçant? Inconcevable!
    - Une galaxie se déplaçant? Inconcevable!

    Primitif
    A l’époque où les primitifs croient que la lune est un disque, inutile de leur parler des galaxies, encore moins d’un anneau cosmique.
    Dire que notre terre est ronde quand chacun la sait plate fait de vous un fou.

    Illimité
    Pour l’homme raisonnable, l’espace sidéral continue sans jamais rencontrer de limites. Et après? Encore de l’espace. Et après? Encore. Et? Encore. Encore. Encore. Etc. Indéfiniment. Seuls les plus brillants esprits peuvent se représenter un tel phénomène géométrique, lequel défie la logique du monde rationnel.

    Inconcevable
    L’anneau cosmique, à la circonférence démesurée, est-il plus inconcevable qu’un univers «totalement» infini?
    Aucune limite n’interrompt la ligne du cercle. Continuité sans bornes: attribut de l’infini.
    Il n’existe aucun espace spatial sans «bornage».

    Propriétés
    Les «bords» de l’anneau cosmique, à l’intérieur duquel tourne notre univers sphérique, est constitué d’un «vide» aux propriétés singulières.

    Force répulsive
    Par sa force répulsive, le vide des «bords» de l’anneau cosmique, insensiblement, dévie tous les corps célestes qui s’en approchent.
    Aucun corps céleste ne peut sortir de l’anneau cosmique.

    Conception
    A la fois «fini» et infini, l’anneau cosmique permet de concevoir l’infini spatial.
    Sans l’anneau cosmique, impossible de concevoir l’infini spatial.

    DEPLACEMENT
    Déplacements
    Les galaxies se déplacent en emportant dans la même direction d’innombrables corps célestes. Pourtant chaque galaxie a une dimension «astronomique».
    Pourquoi serait-il démentiel d’imaginer un déplacement commun à toutes les galaxies dans l’anneau cosmique?
    Si l’on prend du recul, les grains de sable d’un désert, l’ensemble des systèmes solaires d’une galaxie, toutes les galaxies: quelle différence?
    L’homme immobile tourne avec la surface terrestre. Notre planète tourne autour du soleil. Le système solaire tourne à l’intérieur de la Voie lactée. Comme toutes les galaxies, la Voie lactée suit une courbe…
    Si tous les corps célestes de l’univers se déplacent simultanément dans une même direction, qu’est-ce qui pourrait en informer l’observateur? Rien! Puisque l’observateur se déplace avec tous les corps célestes.

    Aucun amer
    Le vide absolu de l’anneau cosmique ne contient aucun «amer».

    Aucun amer
    Dans l’espace, tous les objets célestes suivent une courbe.

    Aucun point fixe
    Etant donné que tous les corps célestes se déplacent, pourquoi l’univers «sphérique» resterait-il au même «endroit»?

    Information
    Pour déterminer la position ultra-précise d’un terrien «dans l’absolu», il faudrait prendre en compte les informations suivantes:
    1 – Date.
    2 – Heure.
    3 – Latitude.
    4 – Longitude.
    5 – Altitude.
    6 – Marée liquide ou terrestre.
    7 – Dérive de l’écorce terrestre.
    8 – Rotation terrestre.
    9 – Précession des équinoxes.
    10 – Nutation.
    11 – Variation de l’obliquité de l’écliptique.
    12 – Variation de l’excentricité de l’orbite terrestre causée par l’influence des planètes.
    13 – Variation séculaire du périhélie.
    14 – Perturbation des révolutions terrestres autour du Soleil causée par la Lune.
    15 – Perturbations périodiques provoquée par les planètes.
    16 – Mouvement du centre de gravité du système solaire.
    17 – Mouvement vers l’apex solaire.
    18 – Révolution de la terre autour du soleil.
    19 – Trajet orbital du système solaire dans la Voie lactée.
    20 – Position de la Voie lactée.
    21 – Expansion de l’univers.
    22 – Position de l’univers sphérique dans l’anneau cosmique.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES A 2

    Message par Tiersi le Ven 6 Oct - 6:11

    **********************
    APHORISMES A 2
    **********************

    *******************
    CENTRE
    Rien n’est fixe
    Partout dans l’espace, rien n’est fixe.
    L’univers «sphérique» n’est pas fixe. Il se déplace dans l’anneau cosmique.
    L’anneau cosmique n’est pas fixe. L’expansion de l’univers change continuellement ses dimensions.

    Centre
    Seul le centre de l’anneau cosmique est «fixe».
    Pour nous, l’unique point réellement «fixe» qui puisse exister ne se situe pas dans notre univers. Il est au centre de l’anneau cosmique.
    Chaque espace-temps a un anneau cosmique dont le centre est «fixe».
    Chaque univers a un anneau cosmique dont le centre est «fixe».
    Un infini spatial sans anneau cosmique ne peut pas exister.

    Dieu
    Le centre de l’anneau cosmique n’est pas Dieu.
    Le «réceptacle» de l’univers n’est pas Dieu.
    L’univers n’est pas Dieu.
    Le cosmos n’est pas Dieu.
    La nature n’est pas Dieu.
    Son invention n’est pas le savant.
    Sa machine n’est pas l’ingénieur.
    Son œuvre n’est pas l’artiste.

    GENERATEUR UNIVERSEL
    Générateur universel
    Le «générateur universel» n’est pas Dieu.
    Il ne peut pas fabriquer un monde viable qui reposerait sur des impossibilités physiques.
    Il obéit aux lois de la logique.
    Il agit uniquement sous l’impulsion de la Conscience Initiale.
    La Conscience Initiale respecte toujours le principe de causalité.

    Protection
    Excepté la Conscience Initiale, rien ni personne ne peut faire fonctionner le «générateur universel».
    Rien ni personne ne peut modifier la «programmation» du «générateur universel».
    Chercher à «reprogrammer» le «générateur universel» se solderait par un retour aux pires réincarnations pour les êtres malavisés qui s’y hasarderaient. Le système karmique (justice et protection divines) interrompt toute entreprise dans ce domaine. La Conscience Initiale n’accepte aucun risque.
    Lucifer (aspect «policier» de la Conscience Initiale, mais pas seulement) ne relâche jamais sa défense du «générateur universel».
    Même Lucifer ne peut pas faire fonctionner le «générateur universel». Même lui ne peut pas le «reprogrammer».
    Pareillement aux hommes qui ont intérêt à se protéger des robots intelligents, la Conscience Initiale doit se protéger de Ses créatures.
    La Conscience Initiale n’est pas stupide.
    L’amour inépuisable pour Ses créatures ne transforme pas la Conscience Initiale en bêtasse inconsidérément confiante.

    Régner
    La Conscience Initiale ne s’occupe pas du fonctionnement de l’univers dans ses moindres détails.
    Le «générateur universel» permet l’activité de l’univers dans ses moindres détails. Il permet l’activité de chaque univers par l’enchaînement logique des causes et des effets.
    Le «générateur universel» ne produit aucun miracle.

    Modification
    La Conscience Initiale «modifie» parfois un processus évolutif (discrètement), lorsque c’est indispensable.
    Quand la Conscience Initiale «modifie» un processus évolutif, c’est au moyen d’impulsions subtiles qui respectent toujours le principe de causalité.
    La Conscience Initiale ne produit aucun miracle.

    Délégation
    La Conscience Initiale œuvre comme un maître d’ouvrage, pas comme une corporation d’ouvriers du bâtiment.
    Autant que possible, la Conscience Initiale «délègue» l’action créatrice.
    Concernant chaque détail, l’univers qui nécessiterait une constante correction divine, une constante vigilance divine, serait très mal fichu.

    EXPANSION
    Expansion
    Les dimensions de l’univers sphérique sont «astronomiques». Celles de l’anneau cosmique sont encore plus gigantesques. Toutefois, pas d’impossibilité puisque qu’il n’y a aucune limite théorique à l’infini spatial.
    Les «bords» enveloppant l’anneau cosmique n’empêchent pas l’expansion de l’univers.
    Il n’existe aucune limite à l’augmentation d’un espace-temps.

    Eloignement
    Si l’univers n’est pas expansif à l’infini, les galaxies qui s’éloignent en accélérant se dispersent dans l’anneau cosmique.
    Quand l’univers arrête son expansion spatiale, l’augmentation du temps se traduit par l’éloignement accéléré des galaxies.
    Hypothèse: il n’y a pas d’«expansion» de l’univers. Les galaxies qui s’éloignent à une vitesse grandissante restent dans la boucle de l’anneau cosmique.

    Bord
    Hypothèse: la proximité d’un «bord» de l’anneau cosmique provoque l’accélération particulière d’une galaxie.
    L’«enceinte» de l’anneau cosmique entraînerait une vitesse croissante des galaxies excentrées.

    Illogique
    Pourquoi l’expansion de l’univers est sensible entre les galaxies, et pas ailleurs? Illogique!

    RECEPTACLE
    Réceptacle
    Le «réceptacle» de tout espace-temps n’a aucune propriété physique.
    A l’«intérieur» du «réceptacle» de l’anneau cosmique, l’espace et le temps n’existent pas.
    Parce que sans espace-temps, le «réceptacle» de l’anneau cosmique a une «contenance infinie».

    Frontière
    Il existe une «frontière» entre notre univers et son «réceptacle»: le Big Bang.
    Il existe une autre «frontière» entre notre univers et son «réceptacle»: les «bords» de l’anneau cosmique.
    Dans le monde physique, il n’existe aucun contenant sans «bords».

    Néant
    Le «réceptacle» de l’univers ne fait pas partie de l’univers.
    Le «réceptacle» de l’univers est appelé – à tort – néant.
    Le néant ne contient rien.
    Le néant ne produit rien.
    Le néant est une figure poétique qu’imaginèrent absurdement les religieux des tribus sauvages pour expliquer d’où venait notre monde.
    Matériellement parlant, le néant est une chimère.

    EXPLIQUER
    Expliquer
    Nier l’anneau cosmique ne suffit pas, il faut exposer une description claire de l’infini spatial.
    Qui connaît une autre explicitation de l’infini spatial?
    Rien n’explicite l’infini spatial, hormis l’anneau cosmique.

    Matière noire
    En vue de clarifier la matière noire et l’énergie sombre, voici une hypothèse métaphysique, pas scientifique. Au-delà d’une distance extrêmement lointaine, les galaxies repérées n’appartiennent pas à notre espace-temps. La lumière y aurait une vitesse plus rapide. Les êtres d’ici, intentionnellement isolés, ne pourraient pas changer d’espace-temps. Ceux de l’«extérieur» circulent peut-être entre des mondes différents.

    Etendue
    Notre espace-temps (sphérique) aurait une étendue plus «réduite» que semblent l’indiquer les télescopes.
    Notre espace-temps semble n’avoir aucune «limite».
    Bien qu’infini, notre espace-temps a des «bornes».

    Espace-temps
    Chaque espace-temps est formé d’une partie sphérique qui tourne à l’intérieur d’un anneau cosmique.
    Les autres espaces-temps seraient beaucoup plus grands.

    Membrane
    La «membrane» séparant notre espace-temps des autres possède des propriétés difficiles à imaginer.
    La «membrane» de notre anneau cosmique est transparente.
    La «membrane» des autres anneaux cosmiques est transparente.
    Le «réceptacle» des différents anneaux cosmiques est transparent.

    BIG BANG
    Au-delà
    Précédant le Big Bang, l’espace-temps de l’«au-delà» restera toujours imperceptible aux humains.
    Les univers, perceptibles ou non, forment des archipels en nombre illimité.

    Big Bang
    Le Big Bang ne génère pas cet infini spatial aux «contours» impénétrables, qui semble même irrationnel, il produit un «anneau» de dimension gigantesque dans lequel tourne imperceptiblement notre espace-temps.
    Un phénomène tel que le Big Bang ne se déclenche pas sans cause. La formation de notre univers et son fonctionnent répondent à des règles logiques, «intelligentes».
    La Conscience Initiale dut déclencher le Big Bang par une manifestation de Sa pensée.

    Non lieu
    Pour que le Big Bang eut lieu, un autre d’ordre plus ou moins «spatial» dû l’anticiper. Un «lieu» difficile à définir sinon par une absence de propriétés matérielles. On pourrait conséquemment appeler celui-ci un «non-espace-temps». Il s’agit en fait d’un «non-lieu» possédant néanmoins une certaine substance, sans doute infinitésimale: presque rien, mais quelque chose quand même. Un vide bien plus vide que notre vide à nous, lequel n’est jamais qu’une partie constitutive de la matière. Sans vide, pas d’atome et sans atomes, pas de matière. Notre vide le plus absolu s’avère donc être de la matière. C’est si vrai qu’en grande quantité, nous apprennent les physiciens, il dégage de l’énergie.

    Extension
    Sur quoi notre univers gagne-t-il son extension calculée par les scientifiques? En d’autres termes, si l’univers se dilate, c’est au détriment de quoi? Forcément d’une «chose» qui peut l’accueillir.
    On ne peut imaginer que notre univers soit environné de néant, cela signifierait qu’il se trouve à l’intérieur même du néant. Et toute chose plongée dans le néant est ipso facto néantisée.
    Le «lieu» d’accueil du Big Bang, et à sa suite l’univers tout entier, ignore la parcimonie. A croire qu’on pourrait tout aussi bien loger plusieurs univers, peut-être même une myriade, dans ce truc sans nom connu du public.
    Le surgissement de l’univers, grâce au Big Bang, n’a pu se produire qu’ailleurs, hors du couple espace-temps. Sans quoi cela signifierait que sa présence précéda sa survenue: absurde!

    Illogique
    Le point de départ du Big Bang serait partout dans l’univers. Illogique!
    Il y aurait d’innombrables points de départ du Big Bang. Illogique!

    Indéfini
    Le Big Bang ayant produit simultanément l’anneau cosmique avec l’«univers sphérique», il est impossible de situer son point d’origine.

    BIG CRUNCH
    Big Crunch
    Le Big Bang «engendreur» d’univers aurait sa contrepartie appelée «Big Crunch». Lequel rend possible son annihilation, si l’univers devient «inutile». Cette possibilité n’est pas une obligation puisque chaque univers peut durer indéfiniment. En fait, aussi longtemps que son «réceptacle» (le «non-espace-temps») l’autorise à croître.
    S’agissant de l’origine d’un univers, son début jouxte toujours sa fin éventuelle, lesquels sont indéfectiblement liés. Tel le point de départ du cercle se confondant avec son «extrémité». Entre l’amorce et le terme, l’espace-temps se déploie sans limites préétablies.

    Dimension originelle
    Sans l’union Big Bang - Big Crunch, la «dimension» originelle d’un univers (pareille à celle de son anéantissement) serait impensable. Avec cette union, la «dimension» originelle, commune, minuscule, se situe exactement à mi-chemin entre l’infiniment petit et l’infiniment grand.
    Le Big Bang créa les distances infinies de l’espace et créa l’espace infinitésimal.

    Achèvement
    Jamais de commencement d’univers sans sa fin (possible mais non inéluctable). Le Big Crunch est un simple mécanisme d’achèvement. En quelque sorte, une gomme qui efface l’esquisse inintéressante.
    L’anneau cosmique «flotte» entre le Big Bang, parti du «centre», et le Big Crunch, à l’extérieur.

    CIVILISATIONS
    Civilisations
    Des univers auxquels les habitants évolués d’autres espaces-temps n’auraient pas accès manqueraient d’intérêt. Toute civilisation est un trésor sans pareil. Dieu ne crée rien pour rien. Chaque univers sert d’écrin à ses habitants civilisés: des joyaux vivants dont les productions de l’esprit charment la Conscience Initiale.
    C’est en découvrant d’autres mondes que les civilisations s’enrichissent.
    Les civilisations moralement avancées n’agressent jamais d’autres mondes.

    Exploration
    La Conscience Initiale n’élabore pas d’innombrables mondes interdits aux visiteurs éduqués. L’exploration de civilisations avancées, en nombre infini, est un plaisir enchanteur dont personne ne se lasse, l’éternité durant.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES

    Message par Tiersi le Mer 11 Oct - 8:54

    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    *******************
    APHORISMES
    L’aphorisme est une arme de guerre.
    La pertinence des aphorismes anti-sauvagerie de l’islam crible les lignes ennemies.
    L’aphorisme inspiré d’aujourd’hui surclasse la citation du Coran adaptée aux mentalités d’hier.
    Ce recueil d’aphorismes est un bien commun.
    Chacun peut utiliser librement ces aphorismes.
    Non signé, l’aphorisme est plus efficace.
    Chacun peut modifier ces aphorismes en fonction des situations.
    Au cours des batailles apocalyptiques, les mots priment la mitraille.




    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    METAPHYSIQUE
    Vérité indicible
    Les plus grandes vérités ressortent de l’indicible. Même si l’on voulait les exprimer directement, avec des mots de tous les jours, ce serait impossible. C’est pourquoi certains grands textes religieux, la bonne poésie.., disent «quelque chose» qui échappera toujours à l’analyse sémantique. Quelque chose que chacun comprend à sa manière, selon son évolution personnelle.
    Ce qui change, au cours du temps, ce n’est pas la vérité, c’est sa formulation. Celle-ci, acceptable à une époque, devient archaïque après que les hommes aient évolué.
    Chaque vérité indicible est, par la force des choses, «traduite» au moyen d’une présentation «imagée».



    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Représentation
    L’idée d’un espace-temps «circulaire» permet de se figurer l’infini spatial. Impossible autrement de s’en faire une représentation satisfaisante.
    Quand les humains croyaient la terre plate, aucun n’aurait imaginé qu’un trajet rectiligne ramène le voyageur à son point de départ.
    L’image des anneaux entourant Saturne explique visuellement le mystère de l’infini spatial.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 2

    Message par Tiersi le Jeu 12 Oct - 8:39

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    *******************
    ATHÉISME
    Cécité
    Les athées sont incapables de comprendre la motivation religieuse des sauvages d’Allah.
    Comme le croyant obtus de l’islam, l’athée borné nie l’évidence.
    Les Occidentaux aveuglés s’interrogent sur la motivation du djihadiste: «sûrement pas religieuse»! Les c…
    Ils appellent chaque inquisiteur mahométan: malade psychiatrique. Les c…
    Le ressentiment social qui explique la sauvagerie musulmane: imbécile cécité d’Occidentaux déchristianisés.
    Les Occidentaux aveuglés expliquent doctement la motivation du djihadiste par l’économie. Les c…
    Par le social. Les c…
    Par le racisme qu’il subirait. Les c…
    Par le colonialisme disparu. Les c…


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Présentation
    Toutes les religions devront présenter, d’une façon renouvelée, certains points de doctrine d’apparence puérile, au moyen d’interprétations judicieuses. Ces fabulations émanaient d’autorités confessionnelles qui jugeaient les populations d’autrefois incapables de comprendre, sans narrations inouïes, les profondes vérités spirituelles. Les religions qui négligeraient ce dépoussiérage intellectuel verront leurs temples désertés par les prochaines générations bien instruites.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Notre univers sphérique, ovale ou ovoïde se déplace dans l’«anneau cosmique». #millénium
    Sans l’hypothèse de l’anneau cosmique, l’infini spatial est impossible à se représenter, en toute rationalité, «géométriquement».

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 3

    Message par Tiersi le Ven 13 Oct - 8:26

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Motivation
    Les Occidentaux aveuglés ne comprennent pas que la motivation du djihadiste est religieuse.
    Ils ne comprennent pas qu’on puisse tuer au nom d’Allah sans être fou. Les c…
    Qu’on puisse mourir au nom d’Allah sans être fou. Les c…
    Ils ne comprennent pas ce qu’est une religion. Une religion meurtrière.
    Ils ne savent plus ce qu’est l’inquisition. Ce qu’est l’inquisition musulmane. Les c…

    Djihadistes
    Les djihadistes savent très bien ce qu’est l’inquisition (légalité de tuer au nom d’Allah). Ils l’utilisent abondamment.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE

    Adam
    Exemple. Dans la Genèse, on trouve le mythe réunissant: Adam, Eve, un serpent et une pomme. Tout y est faux et tout y est vrai. Vrai à ceci près: Adam n’est pas le premier homme, Eve n’est pas une femme, le serpent n’est pas un serpent et la pomme n’est pas une pomme. Pourtant, aucune raison de changer le moindre mot biblique. Chaque homme doit commencer par expérimenter le mal («pomme»). Dans cette affaire, on ne peut rien reprocher à Dieu, Il savait que l’homme tomberait dans le piège du «serpent». Connaissance transmise aux premiers hommes. A la faveur des incarnations, l’homme doit s’orienter vers le bien. Le mal qu’il a commis personnellement au cours de ses incarnations prend la forme d’une «dette» qu’il faut «rembourser» en «peines».


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE

    Aucun arrêt
    Nul cerveau ne peut se représenter un espace sans aucune limite.
    Personne ne peut se représenter ce phénomène parce qu’il n’existe pas.
    Qui dit infini, dit aucun arrêt. Hors, si l’on se trouve sur un cercle, il n’y a d’arrêt nulle part. Autrement dit: ni commencement ni fin. Et si ce cercle est de dimension pharamineuse, comment pourrait-on soupçonner le processus «fermé»? C’est-à-dire le retour cyclique au même «endroit». Aucun vestige ne subsiste après d’innombrables successions d’objets célestes qui se métamorphosent.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 4

    Message par Tiersi le Sam 14 Oct - 8:18

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Innocenter
    Les Occidentaux aveuglés s’astreignent à innocenter l’islam de sa criminalité pérenne. Les c…
    Ils s’astreignent à innocenter l’islam de son inquisition. Les c…
    Les Occidentaux préfèrent s’accuser du mal des djihadistes plutôt que l’imputer à ces ordures. Les c…
    En s’accusant du mal des djihadistes, les Occidentaux se soumettent à ces ordures.
    Pour faire plaisir aux djihadistes, les Occidentaux s’accusent piteusement du colonialisme: époque révolue.
    Le passé des djihadistes est jonché d’innombrables conquêtes colonialistes. Objectif pour eux non disparu.
    Pour faire plaisir aux djihadistes, les Occidentaux s’accusent piteusement de l’esclavage: époque révolue.
    Depuis le début de l’Hégire, les musulmans sauvages ont toujours pratiqué l’esclavage. Aujourd’hui encore.
    Pour faire plaisir aux djihadistes, les Occidentaux s’accusent piteusement d’être racistes. Les c…
    Les Occidentaux, devant l’islam, se comportent comme des individus ayant subi un lavage de cerveau. Les c…


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Péché originel
    Le nouveau-né, quand il vient au monde, «oublie ses» crimes passés, mais la dette n’est pas effacée. Nos religions appellent cela le «péché originel» (sans forcément comprendre sa véritable signification). Chacun a sa «dette». Personne ne «paye» pour quelqu’un d’autre. Le mal est la clé fournissant leur liberté aux hommes. L’homme ne doit plus faire le mal, c’est le jeu divin.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Fonctionnement
    Dans l’univers, l’un des principaux mécanismes fonctionne selon le mode du mouvement circulaire qui demeure indéfiniment. L’infinité astronomique obéit aussi à cette évolution parfaite.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 5

    Message par Tiersi le Dim 15 Oct - 8:35

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Soumission
    Les Occidentaux se soumettent piteusement aux coutumes obscurantistes de l’islam. Les c…
    De capitulation en capitulation, les Français se prosternent devant les musulmans obscurantistes.
    Les Occidentaux se soumettent piteusement aux exigences criminelles de l’islam.
    La soumission humiliante des Occidentaux à l’islam n’en sauvera aucun.
    En se soumettant à l’islam, les Occidentaux perdent d’abord l’honneur. Ensuite, la vie.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Abraham
    Autre passage religieux à ne surtout pas croire tel quel. Dieu exige qu’Abraham tue son fils. Un être sensé Lui répondrait: «Plutôt crever! Vade retro satanas!» Et il aurait réagi sainement. Celui qui se soumettrait à une telle ignominie serait un monstre. Et Dieu aussi. Essayons maintenant de comprendre le sens profond du récit. Dans cette affaire, Dieu est censé demander le sacrifice d’une chose à laquelle l’homme tient le plus. S’adressant aux esprits frustes de l’époque, les mythographes imaginèrent une fable atroce: tuer son propre fils. Notons que n’est pas réclamée la mort d’une fille (trop «peu» de valeur, inférieure à quelques chamelles pleines). En réalité, Dieu demande à l’homme de sacrifier son ego. Ego égoïste, égotiste et violent. Dans ce cas, l’homme désirant progresser doit répondre: «j’accepte!». Moralité: à l’issue du sacrifice de son ego, l’homme ne perd pas sa personnalité. Au contraire, son esprit acquiert des ressources insoupçonnées. D’autres lectures peuvent être faites de cette parabole. Concernant des personnes avancées sur la voie initiatique, celles-ci sont capables d’effectuer seules le déchiffrement.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Fini et infini
    Finie et infinie est la circonférence du cercle.
    Autant limité qu’illimité – spécificité du cercle – tel est l’infini spatial.
    L’anneau cosmique n’a ni début ni fin. Il est à la fois fini et infini.
    Avec l’hypothèse de l’anneau cosmique, bien qu’infini, l’infini spatial n’est pas «infini».

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 6

    Message par Tiersi le Lun 16 Oct - 14:33

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Désintérêt
    En terre d’islam comme ailleurs, certains adhèrent aux thèses religieuses, d’autres non.
    Les religions sont des béquilles dont certains peuvent se passer tout en avançant métaphysiquement.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    DIEU
    Les faces de Dieu
    Dieu est un mot simple qui recouvre nombre d’aspects différents. Alors quand Son nom est prononcé, de quoi s’agit-il, ou de Qui s’agit-il, et à quel niveau se situe-t-on?
    Est-ce le «vide» de l’assertion bouddhique «Dieu, c’est le vide»?
    Est-ce la volonté créatrice des ésotéristes?
    Est-ce la lumière des occultistes?
    Est-ce le grand Architecte de l’univers des maçons?
    Est-ce le Dieu unique du monothéisme, anthropomorphisé, animé par des pulsions trop humaines?
    Est-ce le soleil des monothéismes précurseurs?
    Est-ce le côté lumineux de la Force de «Star wars»?
    Est-ce la hiérarchie des forces divines que le monothéisme métaphorise sous les noms: anges, archanges, chérubins, séraphins et démons?
    Est-ce la hiérarchie des forces divines que les mythologies de l’antiquité métaphorisaient à l’aide des dieux du ciel et de l’enfer?
    Sont-ce les égrégores des alchimistes?
    Est-ce une subdivision des forces divines qui s’expriment par divers esprits de la nature chez les animistes?
    Sont-ce les archives akashiques dont parlent les Théosophes, empruntées à la philosophie indoue, qui seraient la mémoire intégrale de l’univers, comme conservée sur un «disque dur» prodigieux?
    Est-ce le plan kabbalistique découvert au Moyen-Orient?
    Est-ce le plan des chakras découvert par les Asiatiques?
    Est-ce la révélation d’un prophète engendrant une pratique religieuse, lui-même déifié?
    Est-ce l’expérience mystique qui semble participer du divin?
    Est-ce l’inspiration d’un grand artiste dont l’œuvre donne une idée du divin?
    Est-ce l’émotion esthétique, fusionnelle avec le grand tout, qui invite à communier avec le divin?
    Est-ce le rêve exceptionnel qui laisse imaginer le divin?
    Est-ce notre inconscient capable d’entrer en communication avec autre chose que le psychisme humain?
    Est-ce la Nature divinisée par les athées?
    Est-ce autre chose encore?


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Crédibilité
    Si l’anneau cosmique n’existait pas, où s’arrêterait l’univers?
    Un univers «sans bornes» est-il plus crédible qu’une terre plate?

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 7

    Message par Tiersi le Mar 17 Oct - 8:54

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Improuvable
    Croire en Allah ou s’y refuser revient au même puisqu’aucune preuve ne peut trancher la question.
    Allah est une abstraction improuvable.
    L’inexistence d’Allah est improuvable.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Portrait métaphorique de Dieu
    Par Dieu, entendons ici la réponse aux grandes questions posées par l’homme depuis que ses interrogations portent sur des notions abstraites: «existence de Dieu, origine du monde, sens de sa vie, quelque chose après la mort…». Alors imaginons un photographe métaphorique souhaitant avoir des réponses à ces questions. Avec son appareil photo métaphorique, muni d’un flash métaphorique, il appuie sur le déclic métaphorique. Seulement, la lumière de son flash métaphorique, comme tout flash physique en ce bas monde, produit un éclairage «plat», sans relief, qui permet de reconnaître tout juste le sujet. Autre problème du flash: le premier plan est «cramé», surexposé. Quant au fond, éloigné du sujet, il est par contre très sombre, sous-exposé. On ne voit presque rien. Explication: cette source lumineuse unique, placée à côté de l’objectif, est la métaphore de quoi? Il s’agit de l’éclairage porté sur une religion hégémonique, à la vision étroite et limitée.
    Alternative à cette investigation étriquée. D’abord, on emploiera une lumière réduite qui sera dirigée sur le premier plan. Explication: il s’agit de l’éclairage porté sur la sorcellerie, le chamanisme, les hommes-médecine… Puis, pour le sujet, au centre, on aura recours à un éclairage assez puissant, venu d’en haut, quelque part entre latéral et facial, d’un côté ou de l’autre. Explication: il s’agit, pour le photographe, de l’éclairage porté sur sa propre religion. Ou bien sur le contexte civilisationnel qui a présidé à son éducation. Côté opposé, on installera une lumière venue aussi d’en haut, également située entre les positions latérales et faciales, mais moins intense, afin de créer du modelé, de la profondeur, sur le sujet. Explication: il s’agit de l’éclairage porté sur tous les grands courants religieux. Face au sujet, on mettra une petite lampe flood, à hauteur d’homme, dont l’intensité mesurée permettra d’adoucir le contraste, juste assez pour déboucher certaines ombres. En particulier, ce triangle noir, disgracieux, sous le nez. Explication: il s’agit de l’éclairage porté sur l’athéisme. Par-derrière, on fera plonger un puissant projecteur qui frise le sujet, créant un liseré surexposé. Notre sujet se détache désormais parfaitement du fond. Explication: il s’agit de l’éclairage porté sur l’ésotérisme. Il existe également la possibilité de disposer différemment ce puissant projecteur, cette fois, orienté de bas en haut, et placé par-devant. A déconseiller aux âmes sensibles car il rend le sujet effrayant (technique des films d’horreur). Explication: il s’agit de l’éclairage porté sur l’occultisme chtonien. Quant au fond, il est trop vaste. Une seule lampe, même très puissante, ne suffirait pas. Le photographe va donc disposer une multitude de projecteurs directifs, chacun orienté sur un détail intéressant. Explication: il s’agit de l’éclairage porté sur la philosophie, la psychologie, la psychanalyse, la sociologie, l’ethnologie, le paranormal, l’anthropologie, les mythologies, les contes et légendes, la littérature, les langues, la sémantique, la philologie, la communication, l’art, l’archéologie, l’histoire, l’astronomie… L’observateur avisé constate donc que pour avoir la meilleure connaissance concernant cette question, plus on diversifie les éclairages, plus on a des chances de se faire une idée satisfaisante du sujet.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Intelligible
    Bien que sans relation avec l’expérience humaine, l’infini spatial est intelligible.
    Comme le monde infiniment petit des atomes, l’infini spatial est intelligible.
    La représentation «au complet» de l’infini spatial est parfaitement possible.
    Au moyen du raisonnement logique, la conscience peut tout comprendre.
    L’espace sidéral obéit aux lois de la logique.
    Le raisonnement logique ne s’oppose pas au déplacement des galaxies.
    Par le raisonnement logique, l’homme est incapable de se représenter un espace à l’étendue indéfinie.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 8

    Message par Tiersi le Mer 18 Oct - 8:40

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l'inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l'islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d'Allah).

    Athée
    L'athéisme d'un homme ne regarde pas l'islam.
    Un athée (de l'islam ou non) peut être respectable.
    L'athée peut avoir autant de valeur humaine que le croyant musulman, et inversement.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Le vide de Dieu
    Certains remplacent Dieu par «Nature», en l'ornant parfois d'une majuscule. Or «Nature» est l'un des pseudonymes de Dieu.
    Beaucoup affirment que les bouddhistes nient l'existence de Dieu. Il faut pourtant savoir qu'ils ne disent aucunement: Dieu n'existe pas. Mais: Dieu, c'est le vide. Un énoncé qui induit en erreur maints Occidentaux, lesquels raisonnent ainsi: «vide» égale «rien» donc «inexistence». Sans compter la confusion faite entre «vide» et «absence». Les Bouddhistes ne sont pas stupides. S'ils avaient voulu dire: Dieu n'existe pas, ils auraient dit: Dieu n'existe pas. Et non: Dieu, c'est le vide.
    Dire que «Dieu, c'est le vide» semble une connaissance très avancée de Dieu, sous Sa «forme» ultime, dans les limites, vraisemblablement, que l'homme est en mesure d'explorer. Le «vide» dont les bouddhistes parlent n'est pas le vide que nous connaissons: le vide absolu ou intergalactique. Comme toujours en matière religieuse: les grandes vérités ne peuvent s'exprimer qu'au moyen d'images. A moins d'être dénué de clairvoyance et/ou borné, une image de cet ordre doit s'interpréter. Elle donne ainsi lieu à quantités d'interprétations. Et chaque interprétation peut receler une part de vérité. Il s'agit d'un «vide créateur». Un «vide magique». «Quelque chose» que ne peut concevoir «directement» un mental rationnel. Si les hindouistes préfèrent dire «plein» au lieu de «vide», cela revient au même.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Pensée magique
    Au moyen de la pensée magique, le primitif se représente un espace à l'étendue indéfinie.
    Pour gober l'espace sans limites, il faut être adepte de la pensée magique.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 9

    Message par Tiersi le Jeu 19 Oct - 8:42

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Changement
    Au cours de sa vie, l’homme peut devenir athée, ou inversement.
    Librement un croyant devient athée, ou l’inverse: souhait d’Allah.
    L’athéisme ou le changement de religion ne doit entraîner aucune condamnation: vœu d’Allah.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Initial
    Ce que les gens appellent Dieu est la Conscience Initiale. Laquelle a deux aspects. D’une part: un «Rien du tout» (qui est quand même quelque chose). D’autre part: un «quasi rien» (grâce auquel le «Rien du tout» peut tout).


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Croissance
    La partie sphérique de notre univers est «limitée», bien que croissante. De même, celle en forme d’anneau.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 10

    Message par Tiersi le Ven 20 Oct - 8:44

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    CROYANCE
    Polythéisme
    L’islam sauvage est un polythéisme dont le dieu devient «unique» en exterminant tous ses homologues.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Rien du tout
    Dire le «Rien du tout» n’a de sens que si l’on se place au niveau matérialiste. Prenons n’importe quelle abstraction: la liberté, la justice, etc. Peut-on les couper en tranches concrètement mesurables: poids, taille, couleur, composition chimique, structure nucléaire, densité, masse, etc.? Pour ces idées, des humains peuvent néanmoins mourir. Elles comptent mais ne se réduisent pas à des dimensions quantifiables. Pensons aussi aux règles géométriques, à la suite des nombres premiers, etc. Rien de concret, tant qu’elles ne servent pas à résoudre des problèmes pratiques. Il en ressort que les idées pures, aux yeux d’un expérimentateur de labo, sur le plan du mesurage, égalent: rien du tout.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Infini
    Notre univers qualifié d’infini n’a pas l’absence de limites que suggère cet adjectif, inapproprié au sens strict du mot.
    Notre univers est «infini» seulement parce qu’il se situe dans un cercle: astuce de la création.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 11

    Message par Tiersi le Sam 21 Oct - 8:31

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Fétichisme
    Il n’appartient pas aux musulmans de condamner les polythéistes, eux qui vénèrent un caillou.
    Prétendre qu’un caillou provient d’Adam ou dépend d’une divinité de la nature: aucune différence.
    Nombre de pratiquants musulmans ne sont pas religieux mais superstitieux.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Tout et rien
    En parlant de tout et de rien, le métaphysicien parle de Dieu.
    En parlant de tout et de rien, Il se répète.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Vide
    A l’extérieur de l’«univers sphérique», l’anneau cosmique est sans corps célestes.
    La totalité du segment d’anneau cosmique avant et après l’«univers sphérique» est invisible.
    Puisque l’anneau cosmique est invisible: impossible d’apercevoir l’opposé du diamètre.
    L’anneau cosmique est fait d’un vide semblable au vide intergalactique. Cet anneau forme un tout homogène, indissociable avec l’«univers sphérique».

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 12

    Message par Tiersi le Dim 22 Oct - 8:21

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Idolâtrie
    Est une idole sauvage, le «dieu unique» qui demande de mentir, pour l’avantager, au nom d’Allah. Qui demande, en Son nom, de lapider, voler, piller, kidnapper, rançonner, violer, esclavager, mutiler, dynamiter des trésors artistiques du patrimoine mondial, flageller, torturer, égorger, immoler, décapiter, brûler, transformer une femme ou un gamin en bombe humaine, crucifier.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Estime
    Celui qui «fréquente» les plus hautes entités mystiques et, se comparant à elles, conserve de l’estime pour lui, est un jean-foutre.
    En arrivant «près» des plus hautes entités mystiques, l’homme ne retient que les imperfections de ses actions. Et rien d’autre. Comme l’artiste exigeant retient seulement les imperfections de son travail.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Dimension
    L’anneau cosmique a une circonférence qui surpasse infiniment celle de l’univers sphérique.
    La dimension de l’univers sphérique est relative au temps écoulé depuis le Big Bang.
    Les dimensions spatiales de l’univers sphérique et de l’anneau cosmique croissent avec l’augmentation du temps.
    La circonférence de l’anneau cosmique varie avec l’augmentation du temps, comme sa section.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 13

    Message par Tiersi le Lun 23 Oct - 8:48

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Idole sauvage
    Le «Dieu unique» des musulmans qui demande à tuer est une idole sauvage.
    Les assassins d’Allah vénèrent une idole sanguinaire qu’ils appellent «Dieu unique».


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Grosse tête
    Tout jean-foutre du domaine métaphysique a la grosse tête.
    Dans le domaine métaphysique, avoir la grosse tête, c’est dire des c… C’est faire des c…


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Cintrage
    Puisque l’espace-temps se déforme, nous dit la science, pourquoi n’existerait-il pas un infime «cintrage» spatio-temporel, global et constant, qu’aucun instrument (actuel) ne peut mesurer? Une courbure infime à un point tel qu’elle est totalement imperceptible.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 14

    Message par Tiersi le Mar 24 Oct - 8:34

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Monothéisme
    D’abord, on invente des dieux, chacun protégeant un clan. Ensuite, on invente le Dieu unique, qui protège «de préférence» un clan. Pas grosse différence.
    Le monothéisme permet d’éliminer tous les dieux rivaux.
    Par suite du monothéisme, les polythéistes perdent la «protection» ancestrale de leurs dieux particuliers.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Menteur
    Tout individu qui se présente comme un envoyé de Dieu ment.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Signe
    L’indication de l’infini est un huit couché: ∞. Le système à double boucle nous rappelle que l’infini se perd dans deux directions: immensité versus infinitésimalité. Admettons que le croisement des deux boucles ne se fasse pas sur un même plan. Cette intersection s’opère alors dans la troisième dimension…

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 15

    Message par Tiersi le Mer 25 Oct - 13:27

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Floués
    Le Dieu unique ne protégeant pas «forcément» leur clan ou pouvant protéger un clan adverse, les polythéistes s’estiment floués.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Expression
    Dieu ne confie «Ses affaires» à aucun individu.
    Dieu «exprime» des conseils moraux.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Bande de Möbius
    Si le huit couché forme une ligne unique, sans contact à l’intersection, et que chaque boucle relève de l’infiniment grand pour l’une et l’infiniment petit pour l’autre, comment ces deux infinis se raccordent-ils? Pensons à la bande de Möbius. Chaque endroit du ruban à son envers, et pourtant sa superficie est partout la même, sans interruption. On pourrait donc admettre que les deux infinis, si opposés, qui circonscrivent notre monde à chaque instant, ne forment en réalité qu’une seule et même étendue.
    La «boucle de Môbius» du cosmos (anneau cosmique) a une dimension incommensurable.
    Curiosités physiques et «métaphysiques». En coupant un ruban de Möbius tout du long, on obtient une bande aux deux faces séparées. Le découpage «isole» donc les «deux infinis». Et cette nouvelle bande est torsadée, tels les brins du vivant. Coupé à nouveau tout du long, l’objet antérieur forme un ensemble de deux anneaux distincts mais enchevêtrés où chacun a une apparence hélicoïdale. Comme si le microcosme était enchaîné au macrocosme: clin d’œil géométrique de la Création.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 16

    Message par Tiersi le Jeu 26 Oct - 8:44

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Comme
    Le Dieu unique des sauvages est comme un homme, en plus puissant.
    L’Allah du musulman sauvage a les pires défauts des hommes. Il est un tyran impitoyable.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Œuvrer
    Œuvrer pour Dieu ne signifie pas être supérieur aux autres.
    Œuvrer pour Dieu sans se tromper n’est jamais assuré, par quiconque, à aucun moment.
    On juge un fruit à sa qualité.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Energie astronomique
    L’anneau cosmique est un système giratoire sans axe gravitationnel.
    Parce que sans axe gravitationnel, l’anneau cosmique recèle une quantité d’énergie «astronomique» qui permet d’entretenir ce système giratoire.
    L’accumulation d’énergie «astronomique» permettant l’homogénéité de l’anneau cosmique se situe à ses «confins». Elle permet la cohésion de l’anneau cosmique en maintenant ses «bords».

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 17

    Message par Tiersi le Ven 27 Oct - 8:27

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Protection
    Allah protège éventuellement les ex-polythéistes, s’ils se soumettent aux conditions des chefs de l’islam.
    Conditions draconiennes du monothéisme qui sont à leur avantage.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Pourriture
    Le travestissement de Dieu, d’Allah, en tueur est un «fruit» pourri.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Délimitation
    Les «bords» de l’anneau cosmique forment la «délimitation» avec son «réceptacle».

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 18

    Message par Tiersi le Sam 28 Oct - 8:34

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Gardes-chiourme
    Le monothéisme, l’islam, enfante d’innombrables gardes-chiourme féroces.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Intentions
    S’agissant des plus hautes recherches métaphysiques, n’obtient rien de Dieu, le solliciteur qui a des intentions méprisables, qui est motivé par la vanité, la cupidité, la soif du pouvoir.
    N’obtient rien de Dieu, le solliciteur égocentrique.
    Si l’homme avait un corps idéal, il pourrait se botter le c…


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Masse manquante
    Une «matière noire» qui «solidifie» l’anneau cosmique pourrait expliquer la masse manquante de l’univers.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 19

    Message par Tiersi le Dim 29 Oct - 9:33

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Fines mouches
    Les fines mouches se dém… pour avoir Allah dans leur poche. Elles croient L’avoir. Elles sont très c…


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Transmission
    A Dieu, on donne avant de recevoir.
    A Lucifer, on donne avant de recevoir.
    Quand Dieu s’exprime, on ferme sa g…
    Quand Lucifer s’exprime, on ferme sa g…
    Quand le diable s’exprime, on l’envoie ch…
    Quand Dieu s’exprime, on essaie de comprendre, on essaie de ne pas altérer Ses recommandations.
    Dieu n’ordonne jamais, Il conseille.
    Quand Lucifer s’exprime, on essaie de comprendre, on essaie de ne pas altérer ses vérités.
    On ne conseille pas Dieu. Pas Lucifer.
    On ne suggère rien à Dieu. Rien à Lucifer.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Déplacement
    Si une galaxie peut se déplacer, pourquoi toutes les galaxies ne pourraient-elles pas se déplacer dans l’anneau cosmique?

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 20

    Message par Tiersi le Lun 30 Oct - 9:51

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Conquête
    Les dieux du polythéisme souscrivent à la guerre. Le Dieu unique des musulmans sauvages, Allah, aussi.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Reproches
    Adresse des reproches à Dieu, l’ignorant. Celui qui n’utilise pas sa cervelle.
    Adresser des reproches à Dieu, c’est perdre son temps.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Départ
    Hypothèse: la «disparition de l’antimatière» pourrait avoir propulsé l’univers sphérique dans l’anneau cosmique.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 21

    Message par Tiersi le Mar 31 Oct - 9:32

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Butin
    Les dieux du polythéisme exigent leur part de butin. Le Dieu unique des sauvages, Allah, aussi.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Boulot
    Dieu n’a pas pour boulot de surveiller chaque malveillant.
    Dieu n’aide pas les hommes à esquiver leur dette karmique (justice divine). Il peut seulement faire reporter une dette karmique, pas la supprimer. Mais il faut que certaines conditions morales soient remplies.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Infléchissement
    Partout, continuellement, l’anneau cosmique fait subir à notre espace-temps une déviation infinitésimale, Cette déviation constante infléchit notre espace-temps toujours dans le même sens.

    Tiersi

    Messages : 3327
    Date d'inscription : 22/03/2013

    APHORISMES 22

    Message par Tiersi le Mer 1 Nov - 10:36

    *******************
    DERADICALISER
    Pour chasser l’inquisition musulmane, la REFOME PACIFIQUE de l’islam.
    Trois clauses:
    1) Sont retirés des textes coraniques, tous les préceptes criminels.
    2) Excommunication de tous les djihadistes et des auteurs de fatwa (takfir).
    3) Interdiction définitive et totale de la charia et des fatwas (inquisition islamique, mise à mort légale au nom d’Allah).

    Paisible
    La Conscience Initiale refuse les conflits armés.
    Allah refuse la guerre.
    Les hommes guerroient, pas la Conscience Initiale.
    Les hommes font la guerre, pas Allah.
    La Conscience Initiale ne conseille jamais les conflits armés. Jamais.
    Allah ne conseille jamais la guerre. Jamais.


    *******************
    CONSCIENCE INITIALE
    Sacrifice
    Dieu ne demande jamais, jamais, un sacrifice animal. Il ne demande jamais, jamais, JAMAIS de tuer un être humain.
    Le diable demande des sacrifices d’animaux. Il exige la mort d’êtres humains.
    Dieu ne terrorise personne.


    *******************
    ANNEAU COSMIQUE
    Déviation
    Aux «confins latéraux» de notre univers sphérique tournant dans l’anneau cosmique, extrêmement éloignés, des propriétés physiques d’une puissance phénoménale dévient insensiblement les objets qui s’en approchent.

    Contenu sponsorisé

    Re: APHORISMES

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 10:12