Les indignés de France

Forum des Indignés de France


    ECO REV

    Partagez

    Tiersi

    Messages : 3111
    Date d'inscription : 22/03/2013

    ECO REV

    Message par Tiersi le Dim 17 Sep - 14:19

    **********************
    ECO REV SYNTHESE 1
    **********************

    *******************
    SYAPA
    Economie révolutionnaire
    Le programme révolutionnaire du SYAPA (système anti-pauvreté) est une grande révolution pacifique.
    Avec le SYAPA, dans un premier temps, on élimine rapidement la misère. Ensuite, on élimine rapidement la pauvreté.
    Ce système est basé sur une imposition un peu modifiée afin de lutter réellement contre la pauvreté, afin d’éliminer totalement la pauvreté.
    Chaque habitant du territoire français paie sa part d’impôt anti-pauvreté, y compris les exclus.
    Etre plus nombreux pour une même somme de travail signifie que chaque exclu travaille moins.
    Ce système garantissant une vie correcte à tous les pauvres, c’est la société au complet qui vit mieux, qui s’enrichit.
    La tranquillité des nantis a un prix: l’absence d’angoisse pour survivre chez les exclus, qu’offre ce programme révolutionnaire.

    Hors commerce
    Le SYAPA est «hors commerce».

    Fonctionnement
    A la place d’allocations en espèces, les exclus perçoivent une rémunération en échange d’heures de travail.
    L’exclu qui accomplit le travail-impôt anti-pauvreté bénéficie d’une rémunération. Système préférable à une allocation.
    Le travail-impôt du SYAPA est au bénéfice unique des exclus.
    Une somme de travail est répartie entre des personnes plus nombreuses. Cela signifie que chaque exclu travaille moins.
    Pour l’exclu, la rémunération du SYAPA s’ajoute aux biens accordés en nature: logement, nourriture, énergie…

    Avantages
    Même sans rémunération du programme anti-pauvreté, l’exclu peut vivre correctement.
    L’aide révolutionnaire du SYAPA, au bénéfice unique des exclus, ne perturbe aucunement le marché puisque autrement, cette activité non encaissable n’existerait pas.
    L’activité anti-pauvreté permet d’inclure les exclus.
    Stricto sensu, le chômage s’efface, avec son accompagnement de symptômes débilitants.
    Le travail-impôt anti-pauvreté rompt l’isolement de l’exclu, lui évitant la désocialisation.

    IMPOT REVOLUTIONNAIRE
    Egalité
    On chiffre exactement la part d’impôt que chaque citoyen verse aujourd’hui afin de lutter contre la pauvreté. Que tout citoyen, au sein d’un monde civilisé, doit verser pour cela.
    L’informatique performante d’aujourd’hui permet de calculer toutes les différentes parts d’impôt.

    EQUIVALENCE
    Equivalence
    Principe du programme révolutionnaire SYAPA: équivalence entre verser de l’argent, donner un bien, faire un travail.
    La part d’impôt anti-pauvreté du SYAPA est multiforme.
    1) Impôt anti-pauvreté payé d’une façon normale.
    2) Travail anti-pauvreté, qui permet de faire fonctionner cette protection sociale sans verser une rémunération à des fonctionnaires.
    3) Des biens (uniquement utiles aux exclus) sont «donnés» par certaines entreprises à la place de l’argent, dans le cadre révolutionnaire du SYAPA.

    Choix
    Chaque contribuable a le choix pour verser sa part d’impôt anti-pauvreté. Il peut verser de l’argent.
    Les versements de l’impôt anti-pauvreté sous forme d’argent servent à la rémunération du travail civique que font les exclus.

    Remplacement
    Le contribuable pauvre remplace l’argent par des heures de travail anti-pauvreté. Travail ayant uniquement cette finalité.

    Condition
    Pour bénéficier de la réactualisation annuelle qui efface certaines pénalités du SYAPA, il faut effectuer le travail anti-pauvreté sans interruption. Même si, compte tenu des pénalités, la rémunération s’avère modique.

    Civisme
    Tout le monde participe à l’effort national. En versant sa part fiscale sous forme d’heures de travail anti-pauvreté, l’ex-exclu devient davantage responsable politiquement.

    Remplacement
    Certains contribuables solvables peuvent remplacer leur part d’impôt SYAPA (totalité ou une fraction) par des heures de travail anti-pauvreté. Travail uniquement utile aux exclus.
    La part d’impôt révolutionnaire du SYAPA étant multiforme, le contribuable non pauvre peut remplacer l’argent par des heures de travail anti-pauvreté. A condition que son savoir-faire s’adapte aux besoins de l’action anti-pauvreté.

    Entreprise
    Certaines entreprises peuvent remplacer leur part d’impôt anti-pauvreté (totalité ou une fraction) par des biens. Biens uniquement utiles aux exclus.

    Avantage
    Il devient possible de proposer immédiatement à tous les exclus une activité rémunérée (travail exclusivement destiné à lutter contre la pauvreté).

    Indépendance
    Par rapport à la fiscalité du pays, l’impôt anti-pauvreté SYAPA bénéficie d’une indépendance complète.

    FINANCEMENT
    Financement du SYAPA
    S’ajoute au financement du SYAPA, la récupération de certains budgets qui actuellement remplissent leur mission de façon lacunaire: centres d’hébergement pour SDF, dépenses en nuitées d’hôtel, etc.

    Décharge
    L’Etat se décharge des lourdes machines bureaucratiques qui ne remplissent pas complètement leur mission d’assistance.

    Avantage
    Diminution de l’actuel montant fiscal correspondant aux opérations payées par l’Etat pour lutter contre la pauvreté. Sinon les deux prélèvements doublonneraient.

    Transfert
    Le montant de l’économie permise par la suppression des secteurs administratifs qui s’avèrent inefficaces pour lutter totalement contre l’indigence est affecté au SYAPA.

    Augmentation
    Pour le non-exclu, sa part d’impôt anti-pauvreté augmente s’il ne respecte pas les règles essentielles du vivre ensemble.
    Nombre d’amendes sont remplacées par diverses sanctions financières du SYAPA, économisant beaucoup de dépenses administratives.

    Economie
    Grâce au remplacement de certaines amendes de l’administration par différentes sanctions financières du SYAPA, chaque citoyen paye moins d’impôt anti-pauvreté.

    Rapport
    S’agissant des riches, cet impôt innovant rapporte davantage puisque chaque sanction financière du SYAPA est proportionnelle aux revenus du fautif.


    *******************
    JUSTICE
    Nécessité
    L’impôt révolutionnaire anti-pauvreté étant juste, nul ne peut nier sa nécessité.
    Il est humainement juste. Seule, la personne méprisable, cupide, en contestera le principe.
    Il est moralement juste. Seule, la personne méprisable, cupide, en contestera l’application.

    POLITIQUE
    Popularité
    La personnalité, l’organisme politique, qui met en œuvre le programme révolutionnaire du SYAPA obtient une popularité considérable.

    Avantage
    L’Etat qui applique en premier ce programme révolutionnaire acquiert une avance économique sur tous les pays du monde.

    FIERTE
    Fierté des exclus
    Par le travail-impôt révolutionnaire anti-pauvreté, l’exclu apprend ou réapprend à gérer son temps, en accomplissant une activité d’ordre professionnel.
    L’accomplissement du travail-impôt anti-pauvreté apporte à l’allocataire une légitime fierté.

    Chevaleresque
    Quel que soit son statut social, aider les plus faibles est chevaleresque. Le programme anti-pauvreté sert l’humanité.

    Responsable
    Tout le monde participe à l’effort national. En versant sa part fiscale sous forme d’heures de travail anti-pauvreté, l’ex-exclu devient davantage responsable politiquement.


    *******************
    ENTREPRISE
    Part
    Chaque entreprise paie la part d’impôt révolutionnaire anti-pauvreté.

    Heures
    Cette part d’impôt étant multiforme, l’entreprise peut remplacer l’argent par des heures de travail spécialisé. A condition que l’expertise du personnel soit adaptée aux besoins de l’action anti-pauvreté.
    Les heures de travail-impôt que fait le non-exclu ne fusionnent pas avec celles de son entreprise.

    Produits
    La part d’impôt du SYAPA étant multiforme, l’entreprise peut remplacer l’argent par des produits. A condition qu’ils soient nécessaires aux besoins de l’action anti-pauvreté.

    Règles
    La part d’impôt SYAPA de l’entreprise augmente si sa direction ne respecte pas les règles essentielles du vivre ensemble.

    Subvention
    Les subventions des administrations accordées aux entrepreneurs sont remplacées par diverses récompenses financières du SYAPA, économisant beaucoup de dépenses bureaucratiques.

    EDITEUR
    Pilon
    L’éditeur trouve son intérêt à «payer» sa part d’impôt révolutionnaire anti-pauvreté, ou une partie, en donnant certains livres qui autrement seraient mis au pilon.

    Biens culturels
    Certains de ces livres non détruits deviennent des biens culturels du SYAPA, attribués aux élèves méritants.

    AGRICULTURE
    Surplus agricoles
    La plupart des surplus agricoles, d’ordinaire gâchés, conservent une valeur monnayable. Pour l’entreprise agricole, ils sont comptabilisés en tant qu’impôt anti-pauvreté.


    *******************
    EXCLU
    Scandale
    Les travaux d’intérêt général, qui constituent un scandale économique, se font désormais au profit unique des exclus.

    Minimum
    Même sans effectuer son travail anti-pauvreté, l’exclu bénéficie de l’ensemble des biens indispensables pour vivre: nourriture, logement, chauffage, etc.

    Rémunération
    L’exclu reçoit la rémunération du travail révolutionnaire anti-pauvreté s’il effectue cette activité civique.

    TOUS
    Tous
    Toute personne en France s’acquitte de l’impôt anti-pauvreté.

    SURTAXE
    Surtaxe
    Aussitôt l’aide du SYAPA obtenue (n’importe laquelle), la personne solliciteuse est soumise à une surtaxe dissuasive qui entre dans le budget anti-pauvreté.

    Imperceptible
    Pour l’exclu qui ne verse aucun impôt sur le revenu, cette surtaxe est nulle.

    Dissuasif
    Pour la personne qui paye l’impôt sur le revenu, cette surtaxe est très lourde. Elle croît avec l’importance de l’impôt du contribuable aisé.

    Avantageux
    Cette surtaxe est économique, efficace, simple, sans paperasses.

    Contrôle
    Dès la première aide du SYAPA obtenue, le solliciteur aisé voit ses revenus et son standing contrôlés scrupuleusement.

    FORMULAIRE
    Formulaire
    L’exclu rempli chaque année un formulaire du SYAPA, garantissant sur l’honneur l’exactitude de sa déclaration. Le non-exclu aussi, l’élève, l’entreprise, le chef d’entreprise

    Religion
    Chaque personne qui pratique une religion répond aux questions relatives à ce sujet. «Serment de reniement des adulations obscurantistes».

    Inexactitude
    En cas d’inexactitude notable, la rémunération du travail anti-pauvreté diminue. Pour une seule inexactitude notable, l’exclu, le non-exclu, l’élève, l’entreprise, subit un contrôle minutieux.
    La part maximum d’impôt anti-pauvreté de l’entreprise est multipliée par un coefficient dissuasif.

    Justice
    Chaque année, la justice transmet les cas de délits et crimes aux centres anti-pauvreté du district.

    CARNET
    Carnet informatisé
    Les «points» du «carnet informatisé» SYAPA permettent de calculer la rémunération des exclus.

    PARCOURS
    Parcours
    Pour la première rémunération du programme SYAPA de l’exclu adulte, on prend en compte son parcours scolaire.

    Points
    Les point(s) (+) augmentent la rémunération de l’exclu.
    Ils diminuent l’impôt anti-pauvreté du non-exclu, de l’entreprise.

    SANCTION
    Vivre ensemble
    Les sanctions du SYAPA qui s’additionnent forment une augmentation d’impôt peu discutable puisque celle-ci correspond à un comportement nuisant au vivre ensemble.

    Accepté
    Ces sanctions ne peuvent qu’être bien acceptées par la majorité des habitants du pays.

    Remédier
    Le non-exclu qui subit des sanctions du programme anti-pauvreté - formant une augmentation d’impôt - peut y remédier s’il opte pour un comportement favorable au vivre ensemble. Même chose pour l’entreprise

    Contrôle
    Après la découverte d’une déclaration délibérément mensongère, un contrôle systématique est effectué pendant plusieurs années consécutives.

    Récidive
    S’il y a récidive, le nombre de points d’inculcation du SYAPA est majoré.

    Remise à zéro
    Au bout d’un temps déterminé, remise à zéro des sanctions fiscales.

    Dure
    Une sanction se poursuit aussi longtemps que dure le comportement, l’activité contraire au vivre ensemble.

    Période probatoire
    Cette sanction se poursuit, après l’arrêt du comportement, de l’activité contraire au vivre ensemble, durant une période probatoire.

    Juste
    Avec la fiscalité du SYAPA équitablement personnalisée, seuls ceux qui pénalisent l’économie du pays payent pour réparer les dégâts.

    Injuste
    L’impôt actuel atteint une population dans son ensemble. Beaucoup d’auteurs de préjudices socio-économiques échappent aux pénalisations.
    L’individu ayant un comportement citoyen paie autant que l’antisocial.

    Différentier
    La fiscalité du SYAPA différencie les comportements sociaux.

    Tiersi

    Messages : 3111
    Date d'inscription : 22/03/2013

    ECO REV SYNTHESE 2

    Message par Tiersi le Lun 18 Sep - 13:07

    **********************
    ECO REV SYNTHESE 2
    **********************

    *******************
    AUGMENTATION
    Défalquer
    Les allocations novatrices qu’offre le programme anti-pauvreté sont défalquées du salaire des emplois peu qualifiés.

    Compétitif
    Les emplois peu qualifiés deviennent compétitifs par rapport à ceux de pays moins avancés. La globalisation cesse d’être exterminatrice d’emplois chez nous.

    Intérêt
    Après chiffrage des revenus hétérogènes, on accorde au salarié modeste une hausse de sa rémunération commerciale. Autrement dit son pouvoir d’achat effectif augmente. Si les niveaux quantitatifs sont judicieux, chacun doit y trouver un intérêt: employeur et employé.

    Economie
    Les non-exclus qui le souhaitent effectuent le travail-fiscal en remplacement de leur part d’impôt anti-pauvreté. Il s’agit donc pour eux d’une économie d’argent.

    Productif
    Quand tout le monde travaille, secteur hors commerce du SYAPA compris, l’économie du pays est plus productive. La nation s’enrichit.

    ECONOMIE
    Economies partout
    Grâce au programme anti-pauvreté, le pays fait des économies partout.
    Les travaux de fonctionnement du SYAPA sont assurés par des volontaires. Il s’agit de leur part fiscale anti-pauvreté.
    Aucune paye de fonctionnaire ne réduit le budget du système anti-pauvreté.
    Aucune voiture de fonction.
    Pas de chauffeurs salariés puisqu’il n’y a aucune voiture de fonction.
    Aucun local luxueux.
    Nul besoin d’en faire la publicité. Aucune publication de prestige.
    Pas de réceptions fastueuses.
    Pas de colloques inutiles.
    Pas de défraiements généreux.

    Logement
    Beaucoup de logements pour exclus sont fabriqués sur des terrains éloignés à prix modique.
    Dans de nombreux cas, sont réalisées des maisonnettes décentes, pour un prix modique. Rapides et faciles à construire (durant la période d’urgence).

    Véhicule
    Des transports en commun, gratuits pour chaque pauvre, relient les zones d’habitation d’exclus aux lieux environnants.
    Les véhicules de transports en commun pour exclus sont achetés d’occasion.
    La conduite de ces véhicules est effectuée sous forme d’impôt-travail.
    L’entretien ou la réparation des véhicules pour exclus est effectuée sous forme d’impôt-travail.

    Jardin
    Là où le terrain est bon marché, sont aménagés des jardins ouvriers pour exclus. Les pauvres peuvent ainsi obtenir des produits de qualité à un prix modéré.

    Surveillance
    Des exclus en groupe effectuent, sous forme d’impôt-travail, une surveillance diurne ou nocturne de leurs lieux d’habitation. Pas armés, ils ne font qu’alerter la police. Diminution ainsi des frais policiers.


    *******************
    POINTS
    Point positif
    Les points positifs se rapportant à une qualité s’obtiennent automatiquement quand l’inverse n’est pas observé.

    Représentants du peuple
    La liste des «stipulations» évaluées en points positifs ou négatifs sont votées par les représentants du peuple.
    La quantité de points positifs qu’il convient d’attribuer à chaque stipulation est votée par eux.

    Elève
    Consécutivement au très mauvais comportement d’élève, la durée de privation des biens culturels (livre, ticket de musée, billet de spectacle…) est votée par eux.

    Loterie
    Consécutivement aux très mauvais comportements sociaux, la durée de privation des loteries SYAPA est votée par eux.

    Fiscalité
    La fiscalité relative au programme anti-pauvreté est votée par eux.

    Tendance politique
    Le programme anti-pauvreté du SYAPA s’adapte à toutes les tendances politiques. L’«orientation» est modifiée par les votes différents des représentants du peuple concernant chaque «stipulation».

    Conjoncture
    Le nombre de points du SYAPA dépendent des conjonctures.
    Les pourcentages fiscaux du SYAPA dépendent des conjonctures.
    Les valeurs des points, pourcentages, etc. dépendent des conjonctures.

    Neutre
    Les points positifs et négatifs se neutralisent par soustraction.

    Récompense financière
    Un seul point positif a peu d’incidence sur la «récompense» financière.

    Récompense financière
    Plus les points relatifs à une «récompense» financière augmentent, plus augmente la pression sur l’individu en faveur d’un comportement conforme au vivre ensemble.

    Pression
    Une quantité adaptée de points positifs permet d’obtenir l’effet désiré.
    Les points positifs de chaque «récompense» financière s’ajoutent.

    Sanction financière
    Un seul point négatif a peu d’incidence sur la sanction financière.
    Plus les points relatifs à une sanction financière augmentent, plus augmente la pression sur l’individu en faveur d’un comportement conforme au vivre ensemble.

    Pression
    Une quantité adaptée de points négatifs permet d’obtenir l’effet désiré.
    Un «supplément» financier qui touche l’élève, s’applique simultanément à chaque parent.

    POINTS POSITIFS
    Hausse
    Les points (+) du SYAPA permettent de hausser la rémunération du «travail-impôt» anti-pauvreté.
    Gagne des points (+), la personne assidue au travail.
    L’individu gagne des points (+) quand son travail-impôt est fait correctement.
    Pour sa recherche d’un travail classique dans le secteur marchand.
    Pour avoir une activité rétribuée dans le secteur marchand simultanément au travail-impôt anti-pauvreté.

    Elève
    Certains point(s) (+) du programme anti-pauvreté permettent l’obtention gratuite, pour l’élève, de certains biens culturels.

    Invalidité
    Si la personne est handicapée: majoration des points (+) en fonction du degré d’invalidité.
    En cas d’handicap sévère: exemption du travail-impôt, avec néanmoins pleine rémunération. Le handicapé reste évidemment assujetti aux règles du vivre ensemble qui sont valables pour tous.

    POINTS NEGATIFS
    Sanction financière
    Les points négatifs de chaque sanction financière s’ajoutent.

    Entreprise
    La sanction financière visant l’entreprise s’applique également à son dirigeant, aux membres de sa direction.

    Elève
    La sanction financière qui touche l’élève, s’applique simultanément à chaque parent.
    La sanction financière du parent d’élève s’applique aussi à l’enfant.

    Religion
    Si l’individu agit en contradiction avec ses réponses au questionnaire d’ordre religieux du SYAPA (déclaration ou acte), sa sanction financière est maximalisée.

    COEFFICIENT
    Total
    Le «coefficient multiplicateur» s’applique à la somme totale des points.

    Neutre
    Supposons le «coefficient multiplicateur» égal à un. Alors aucun changement concernant la rémunération de l’exclu pour son travail-impôt.
    Aucun changement concernant l’«argent de poche révolutionnaire».
    Aucun changement concernant l’impôt anti-pauvreté du non-exclu, de l’entreprise.

    Avantageux
    Supposons le «coefficient multiplicateur» supérieur à un. Par exemple: 1,10. L’augmentation concernant la rémunération de l’exclu pour son travail-impôt s’élèvera par conséquent à 10%.
    Pour l’«argent de poche révolutionnaire», l’élève obtiendra 10% supplémentaires.
    La part d’impôt anti-pauvreté du non-exclu diminuera de 10%.
    Pour l’entreprise, elle diminue de 10%.

    Défavorable
    Supposons le «coefficient multiplicateur» inférieur à un. Par exemple: 0,90. La rémunération que reçoit l’exclu pour son travail-impôt diminue de 10%.
    Pour son «argent de poche révolutionnaire», l’élève perd 10%.
    La part d’impôt anti-pauvreté du non-exclu augmente de 10%.
    Celle que verse l’entreprise augmente de 10%.

    DONNEES
    Sécurisé
    Le détail des points positifs et négatifs du SYAPA est indiqué sur un site sécurisé de l’Internet, dévoilé à la seule personne concernée, tel celui d’une banque.
    Les bilans des points positifs et négatifs, sur l’Internet, sont régulièrement mis à jour.
    Les données recueillies par le SYAPA ne sont pas divulguées aux personnes non habilitées, aux organismes publicitaires.


    *******************
    COMITES
    Progrès
    Des comités spécialisés du SYAPA sont chargés d’évaluer le bien-fondé de chaque invention, innovation, possiblement utile à la France, utile à l’UE, utile à l’humanité, utile à la planète. Evaluation permettant d’allouer des points positifs à l’inventeur, à l’innovateur, sélectionné. Travail civique en remplacement de l’impôt anti-pauvreté.

    CONTROLE
    Retraités
    Les spécialistes retraités de la sécurité qui le veulent sont chargés du contrôle anti-fraude, anti-gaspillage, etc. Ces contrôles forment un travail civique qui remplace leur part d’impôt anti-pauvreté.
    Pour être accepté dans un «comité révolutionnaire du contrôle», il ne faut avoir sur son bilan du SYAPA aucun point rédhibitoire.

    Aléatoire
    D’une façon aléatoire, des contrôleurs vérifient les déclarations, sur formulaire, concernant le comportement en société de chacun.

    Budget restreint
    Les centres anti-pauvreté du SYAPA exercent leur activité sur une superficie limitée, de sorte que leur budget restreint rend aisément repérable tout gaspillage, détournement, fraude, etc.

    DIFFUSIONS
    Qualité
    Des comités sont chargés d’évaluer la qualité des diffusions médiatiques.
    Chaque comité chargé d’évaluer les diffusions médiatiques n’accepte que des membres appartenant au «groupement politique non partial», que des personnes n’ayant aucune responsabilité religieuse, que des personnes n’ayant aucun intérêt commercial avec la production étudiée.

    OBJECTIVITE POLITIQUE
    Non partial
    Le citoyen appartenant au comité chargé d’attester l’objectivité du «groupement politique non partial» ne peut avoir été à la direction de ce groupement révolutionnaire. Il ne peut être accepté, ultérieurement, à sa direction.

    Appartenance
    Le comité en question se compose d’individus appartenant à cette association apolitique.

    Manquement
    En cas d’accusation de manquement justifiée, ce comité tranche, en toute indépendance.

    Débarquer
    En cas de manquement avéré, il peut débarquer sans tarder un ou plusieurs responsable(s) appartenant à la direction du groupement apolitique.

    OBJECTIVITE SYNDICALE
    Non partial
    Le citoyen appartenant au comité chargé d’attester l’objectivité de l’«association syndicale non partiale» ne peut avoir été à la direction d’un tel syndicat apolitique. Il ne peut être accepté, ultérieurement, à sa direction.

    Appartenance
    Notre comité se compose d’individus appartenant à ce syndicat apolitique.

    Manquement
    S’il y a manquement justifiée, notre comité tranche, en toute indépendance.

    Débarquer
    S’il y a manquement avéré, notre comité peut débarquer sans tarder un ou plusieurs responsable(s) appartenant à sa direction.

    REFUS DU CONTROLE
    Maximum
    Refuser d’être contrôlé entraîne pour l’individu une sanction financière maximum.

    Immeuble
    Refuser l’accès des contrôleurs dans un immeuble entraîne une sanction financière maximum pour tous les habitants de l’immeuble.

    Territoire
    Refuser l’accès des contrôleurs sur un territoire donné entraîne une sanction financière maximum pour tous les habitants de ce territoire.

    Jeune
    Refuser d’être contrôlé empêche le jeune d’obtenir un bien culturel du programme SYAPA, un lot de la loterie révolutionnaire, interdit au jeune d’obtenir le gros lot.

    Adulte
    Refuser d’être contrôlé empêche l’adulte d’obtenir un lot d’une loterie révolutionnaire, le gros lot.

    Immeuble
    Refuser l’accès des contrôleurs dans un immeuble empêche l’obtention d’un lot, du gros lot, d’une loterie révolutionnaire, pour tous les habitants de l’immeuble.

    Territoire
    Refuser l’accès des contrôleurs sur un territoire donné empêche l’obtention d’un lot, du gros lot, d’une loterie révolutionnaire, pour tous les habitants de ce territoire.

    Entreprise
    Un refus d’être contrôlé entraîne pour l’entreprise une sanction financière maximum.

    Tiersi

    Messages : 3111
    Date d'inscription : 22/03/2013

    ECO REV SYNTHESE 3

    Message par Tiersi le Mar 19 Sep - 14:18

    **********************
    ECO REV SYNTHESE 3
    **********************

    *******************
    ECONOMIES HOSPITALIERES
    Handicapé
    Avec le programme anti-pauvreté, la plupart des exclus handicapés peuvent rester chez eux, grâce à des aides quotidiennes. Moins de dépenses en hospitalisation.

    Agé
    La plupart des exclus âgés peuvent rester chez eux, grâce aux aides quotidiennes sous forme d’impôt-travail anti-pauvreté. Diminution des frais en maisons de retraite.

    Malade
    La plupart des exclus malades et isolés peuvent rapidement rentrer chez eux, après un traitement hospitalier, grâce à ces aides quotidiennes.

    Névrose
    La plupart des exclus névrotiques ou psychotiques peuvent rester chez eux, grâce à ces aides.

    Refuge
    Certains exclus déments non dangereux, qui sont en prison faute de place dans les hôpitaux psychiatriques, ont accès à des refuges spécialisés où se trouve le nécessaire pour vivre.

    Précaires
    Les précaires ont accès aux soins en début d’affection. On évite ainsi les lourdes charges médicales, quand la maladie atteint une phase aigüe.

    Equivalent
    Nombre de soins ou médicaments impartis aux exclus prennent la forme d’équivalent-impôt. S’intégrant dans le budget du système anti-pauvreté, leurs montants sortent des registres comptables de la Sécurité sociale.

    Protection
    La protection médicale étant grosso modo une assurance, les exclus devraient en payer les cotisations: excellente façon de leur donner l’impression d’être comme tout un chacun.

    Dentaire
    Le programme révolutionnaire anti-pauvreté permet de fournir à chaque pauvre les soins dentaires qui lui sont nécessaires.

    Lunettes
    Il permet de fournir à chaque pauvre les lunettes nécessaires.

    Audition
    Il permet de fournir à chaque pauvre les prothèses auditives qui lui sont nécessaires.

    Esthétique
    Il permet d’offrir à chaque pauvre la chirurgie esthétique qui lui est nécessaires.

    DROGUE
    Dépénalisation
    La dépénalisation des drogues élimine les frais de maladie consécutifs aux échanges de seringues et autres défauts d’hygiène.
    Elle élimine l’overdose: empoisonnement causé par un produit non contrôlé. Donc moins de dépenses médicales.
    En contrôlant les produits aujourd’hui illicites, l’Etat perçoit des taxes importantes.

    ECONOMIES SOCIALES
    Délits
    La dépénalisation des drogues élimine les vols pour l’approvisionnement du junkie, lesquels causent de nombreuses dépenses chez le particulier.

    Prostitution
    Elle élimine toute prostitution pour l’approvisionnement du junkie. Moins de frais médicaux dus à certaines maladies contagieuses.

    Agressions
    Elle élimine les agressions des junkies pour se procurer leurs doses. Moins de dépenses médicales.

    Hyper violence
    En supprimant les trafics d’argent facile, elle élimine l’hyper-violence des caïds pour défendre leur négoce. Moins de mortalité chez les jeunes.
    Elle fait disparaître l’utilisation de l’hyper-violence pour traiter les problèmes, enseignée aux jeunes très tôt.

    Violence sauvage
    Elle fait disparaître l’épouvante des victimes d’une violence sauvage. Moins de dépenses en traitements psychologiques pour réparer leurs dégâts mentaux.

    Utile
    Elle permet d’orienter beaucoup de personnel d’Etat vers d’autres activités policières vraiment utiles au pays.

    DISPARITION DE LA MISERE
    Suicides
    Grâce au programme anti-pauvreté, disparition des suicides pour cause financière. Tout individu peut bénéficier de l’indispensable pour vivre correctement.

    Faim
    La faim chez les exclus disparaît définitivement. Par le programme anti-pauvreté: distribution de nourriture toute l’année.

    Mendicité
    Disparition de la mendicité.

    SDF
    Disparition des SDF.
    Disparition des sans-logis.

    Clochardisé
    Les populations clochardisées se retirent des lieux où elles n’ont plus rien à récolter. Disparition de la pauvreté dégradante sur les lieux touristiques. Des lieux où elles n’ont plus rien à faire. Exemples: gare, aéroport, bâtiments publics,

    Lieux publics
    Elles se retirent des lieux utilitaires. De nombreux squares et bancs publics deviennent ou redeviennent rassurants.

    Commerçants
    Cessation des plaintes de commerçants gênés par les débordements d’individus clochardisés.

    Infections
    Tarissement des infections comme la phtisie et celui de certains foyers parasitaires: punaises, poux, puces…

    Bagarres
    Plus de bagarres avec les SDF.

    Colonisé
    En ville, nos décideurs peuvent créer des espaces plaisants sans que ceux-ci soient colonisés par une population clochardisée.


    *******************
    CENTRE ANTI-PAUVRETE
    Chef
    Les chefs d’entreprise à la retraite qui le veulent peuvent diriger un «centre révolutionnaire du SYAPA». Travail civique en remplacement de leur part d’impôt anti-pauvreté.

    Directeur
    Les directeurs de ces centres sont élus à ces postes démocratiquement.

    Obligation
    Le directeur d’un centre anti-pauvreté a seulement une obligation de résultat. Sa liberté est grande pour éradiquer la misère d’une manière économique.

    Superficie
    Ces centres exercent leur activité sur une superficie limitée, de sorte que leur budget restreint rend aisément repérable tout gaspillage, détournement, fraude, etc.

    Garderie
    Des garderies d’enfants facilitent l’activité anti-pauvreté pour les exclus parents.

    RETRAITES
    Gratifiant
    Nombre de petits emplois gratifiants et non concurrentiels sont proposés aux seniors (ayant pour unique but d’éradiquer la pauvreté).

    Cadres
    Les cadres retraités qui le veulent occupent des postes à responsabilité dans un centre du SYAPA. Travail civique en remplacement de leur part d’impôt anti-pauvreté.

    Employés
    Les employés retraités occupent des postes correspondant à leur compétence.

    Enseignants
    Les enseignants retraités transmettent un savoir utile aux exclus

    Artisans
    Les artisans retraités occupent des postes correspondant à leur compétence. Essentiellement une activité pédagogique.

    Sécurité
    Les spécialistes retraités de la sécurité sont chargés du contrôle anti-fraude, anti-gaspillage, etc.

    NON-EXCLUS
    Compétences
    Les non-exclus procurent une vaste gamme de compétences (ayant pour unique but d’éradiquer la pauvreté).

    Utile
    Ceux qui ont la qualification requise peuvent transmettre une connaissance utile aux exclus. Exemples: maçonnerie, électricité, plomberie, peinture, menuiserie, cuisine, comptabilité, secrétariat, mécanique auto, bagage culturel…

    CHOMEURS
    Qualification
    Les chômeurs qui ont la qualification requise peuvent transmettre une connaissance utile aux exclus. Exemples: maçonnerie, électricité, plomberie, peinture, menuiserie, cuisine, comptabilité, secrétariat, mécanique auto, bagage culturel…

    TRAVAUX
    Exemples
    Exemple de travail anti-pauvreté: gestion des marchandises nécessaires aux exclus.
    Dans un périmètre limité, à l’aide de véhicules, rapporter des surplus agricoles.
    Surveillance nocturne des marchandises destinées aux exclus.
    Livraison de repas, de matériel, aux exclus impotents.
    Rénovation de locaux anciens d’exclus.
    Fabrication d’abris équipés pour les SDF (programme de secours prioritaire).
    Travaux agricoles pour récolter des produits destinés aux exclus.
    Assister l’exclu handicapé.
    Soutien moral aux exclus isolés, dépressifs…
    S’occuper d’animaux appartenant aux exclus, ayant appartenu à des exclus décédés. L’exclu isolé qui va mourir n’a plus d’inquiétude pour son animal de compagnie. Il sait que, après son décès, des personnes s’en occuperont.
    S’occuper d’animaux abandonnés dans des refuges.
    S’occuper des plantes appartenant aux exclus.
    S’occuper des garderies d’enfants permettant l’activité professionnelle d’exclus parents.

    FORMATION
    Aucun abandon
    Avec ce programme, aucun jeune sans qualification n’est abandonné.

    Apprendre
    Chaque travail du programme anti-pauvreté permet d’apprendre un métier dont la finalité est de lutter contre la pauvreté.

    Variés
    Le travail-impôt anti-pauvreté s’exerce dans des domaines variés, sous le contrôle de professionnels reconnus.

    REMUNERATION
    Echange
    Chaque exclu perçoit une rémunération en échange d’heures de travail.
    Ce travail-impôt anti-pauvreté bénéficie uniquement aux personnes sans revenu.

    Aucune perturbation
    Il ne perturbe aucunement le marché puisque autrement, ce travail n’existerait pas.

    Augmentation
    La rémunération de ce travail augmente selon des conditions estimées nécessaires au vivre ensemble.

    Unique
    Certaines hausses de cette rémunération sont «uniques».

    Continue
    Certaines hausses de cette rémunération se poursuivent aussi longtemps que l’allocataire respecte les règles du vivre ensemble.

    Coût moindre
    Concernant l’orientation professionnelle vers des activités nécessaires à notre pays, l’Etat dépense en subventions d’énormes sommes. Avec les «points positifs» du SYAPA, le programme anti-pauvreté remplit la même fonction, pour un coût infiniment moindre.

    COURS PARTICULIERS
    Gratuit
    Afin d’améliorer sa scolarité, les cours particuliers pour l’élève en situation d’exclusion sont gratuits.

    Déchiffrage
    Des cours qui expliquent le déchiffrage des medias.

    Divers
    Cours concernant le domaine scientifique. Quand les enseignants volontaires sont assez nombreux. Le domaine technologique.

    Utile
    Toutes connaissances utiles au pays.

    Culture
    Domaine culturel.

    BILLET
    Culture
    Conditionnellement, le programme anti-pauvreté offre à l’exclu, d’une façon régulière, un billet gratuit pour certains spectacles de qualité. Pour entrer dans les musées.

    Livres
    Ce programme offre à l’exclu, d’une façon régulière, un livre de grande qualité culturelle.

    Entreprises
    L’éditeur peut payer sa part d’impôt anti-pauvreté en donnant des livres d’un bon niveau culturel.
    Les entreprises de spectacle culturel proposent des billets à prix modique aux exclus.
    On accorde une subvention aux entreprises de spectacle culturel qui proposent un tarif modique aux exclus.
    L’entreprise de spectacle culturel peut payer sa part d’impôt anti-pauvreté au moyen des tickets réservés aux exclus.

    Surveillance
    Un bien culturel du programme anti-pauvreté, offert en nom personnel, ne peut être donné ou échangé qu’avec une personne n’ayant aucun «point d’annulation».

    CV
    Chances
    L’exclu qui acquiert de solides connaissances professionnelles dans un ou plusieurs domaines grâce au programme anti-pauvreté augmente énormément ses chances d’être recruté par les employeurs du secteur commercial.

    Notation
    Le CV délivré par les centres du SYAPA comporte nombre d’indications utiles aux employeurs. Par exemple, une notation des savoirs professionnels.

    Adresse
    Grâce au programme anti-pauvreté, tout exclu possède une adresse personnelle, inscrite sur son CV, indispensable dans le monde du travail.

    Tiersi

    Messages : 3111
    Date d'inscription : 22/03/2013

    ECO REV SYNTHESE 4

    Message par Tiersi Hier à 13:46

    **********************
    ECO REV SYNTHESE 4
    **********************

    *******************
    LOGEMENT
    Immédiatement
    Un logement personnel est immédiatement disponible pour tous les exclus.

    Epouvante
    Disparition de l’épouvante d’être jeté à la rue, qui rend malade, qui rend fou, qui rend violent.

    Amélioration
    Dès que tous les exclus disposent d’un logement personnel, le programme anti-pauvreté s’attelle à l’amélioration de leur habitat: construction d’immeubles en zone moins excentrée. Rénovation d’appartements dans des quartiers convenables.

    Embaucher
    Dès qu’est suffisant le parc d’habitations, l’exclu embauché peut aisément s’établir près du lieu de son travail commercial. Alors s’éclipse l’allégation de la fatigue occasionnée par des longs trajets dans les transports en commun, et leur coût.

    Déménagement
    Pour l’exclu, son déménagement – gratuit – prend la forme d’impôt anti-pauvreté.

    LOGEMENT DE SECOURS
    Aucun loyer
    L’exclu ne verse aucun loyer pour son logement de secours.

    Minimum
    Tout logement de secours, bien que sommaire, dispose du confort minimum.

    Locataire
    L’exclu n’est pas propriétaire du logement de secours qu’il occupe.

    Non transmissible
    L’exclu ne peut transmettre son logement de secours à un membre de sa famille, à un ami, à la personne de son choix.

    Aucune location
    Ce logement ne peut être loué par l’exclu qui l’occupe à une autre personne.

    Aucune vente
    Ce logement n’est jamais vendu au particulier.

    Isolant
    En isolant thermiquement tous les logements d’exclus, l’ensemble des prestations de chauffage diminuent. Pour le pays, baisse des besoins énergétiques.


    *******************
    BOURSE
    Ecologie
    En début d’année, chaque citoyen, riche ou pauvre, bénéficie d’une même quantité «écologique» l’autorisant à parcourir un certain kilométrage. Exemples: automobile, train, avion, bateau.

    Vente
    L’individu pauvre peut vendre à la «bourse d’écologie révolutionnaire» ses autorisations de consommation qu’il n’utilise pas.

    Aucun investissement d’Etat
    Ces ressources écologiques, réparties entre tous les citoyens, ne nécessitent aucun investissement de l’Etat.

    Rentrée d’argent
    Ces ressources écologiques peuvent constituer une rentrée d’argent supplémentaire pour l’individu pauvre.

    Riche
    L’individu riche achète à la «bourse d’écologie révolutionnaire» les autorisations de kilométrages non utilisées par les pauvres.


    *******************
    LOCATION DE PRODUITS
    Appareils ménagers
    La location généralisée d’appareils ménagers et produits techniques permet d’économiser les ressources qu’offre notre planète car, annuellement, bien moins sont alors construits.

    LOUEURS
    Pression des loueurs
    Par leur poids économique, l’ensemble des loueurs sont en mesure d’obliger les fabricants à produire du matériel qui dure très longtemps.
    Ils refusent par intérêt tout produit soumis à l’obsolescence programmée.

    Réparable
    Ils ont intérêt à se procurer des produits économiquement réparables.

    FABRICANTS
    Complément
    Pour chaque fabricant, réparer ses produits constitue une ressource financière qui complète sa production.

    Développement
    Réparer ses produits crée un développement d’emplois de techniciens impossibles à délocaliser.

    AMELIORATION
    Progrès
    Au fur et à mesure des progrès technologiques, les appareils de location peuvent être améliorés.

    Energie
    Une amélioration importante vise un fonctionnement de l’appareil nécessitant toujours moins d’énergie.

    Complément
    Pour chaque fabricant, améliorer ses produits constitue une ressource financière qui complète sa production.

    Développement
    Pour chaque fabricant, améliorer ses produits crée un développement d’emplois de techniciens impossibles à délocaliser.

    Périmètre restreint
    Pour des raisons économiques, produire, réparer, améliorer ces produits de haute qualité doit se faire dans un périmètre restreint.

    Plus cher
    Les fabricants produisent moins d’exemplaires, mais ceux-ci, d’excellente qualité, sont vendus nettement plus chers.

    Quantité
    Pour satisfaire une majorité d’habitants d’un pays, les fabricants doivent fournir d’énormes quantités d’appareils de conception entièrement nouvelle.

    Increvable
    Après amortissement, ces produits «increvables» deviennent très rentables pour les entreprises de location.

    Concurrence
    Les organisations de location sont mises en concurrence afin d’éviter toute tarification abusive.

    Plus besoin
    L’individu modeste n’a plus besoin de disposer d’une somme importante pour acheter ou remplacer un appareil.

    Avantageux
    En fin de compte, les mensualités d’une location doivent coûter moins cher qu’un crédit.
    Avec l’obsolescence programmée, les mensualités d’une location doivent coûter moins cher qu’un prix d’achat neuf divisé par le nombre d’années d’utilisation.

    Floué
    Sans ce programme, en cas de panne, l’appareil est aussitôt remplacé. Le client floué n’a pas le temps d’effectuer différentes démarches ou d’étudier l’achat d’un nouveau produit.

    Déménagement
    Lors d’un déménagement, la plupart des appareils ménagers et produits techniques ne sont pas déplacés. Donc moins de dépenses affectées au transport.

    Riches
    Les personnes ayant un pouvoir d’achat important se payent des produits «dernier cri».
    Obtenir le modèle «dernier cri» implique une grosse dépense supplémentaire, implique un prix de location très onéreux.

    Vieux
    Les vieux appareils de location, fonctionnant toujours, sont remis aux exclus.

    Bousillage
    Limitation drastique des produits de mauvaise qualité, vite jetés au rebut, des emballages. Ce bousillage de la planète.

    LOCATION DE VEHICULES
    Véhicules
    La location généralisée de véhicules permet d’économiser les ressources qu’offre notre planète car, annuellement, bien moins alors sont construits.
    L’individu ne loue un grand véhicule que quand c’est nécessaire.
    La plupart du temps, l’individu utilise un petit véhicule qui consomme peu d’énergie.
    Les petits véhicules, majoritaires, occupent moins de place en milieu urbain. Ils se garent plus facilement.
    La majorité des trajets urbains étant courts, l’électrification des petits véhicules s’impose, limitant la consommation du pétrole.

    Pression des loueurs
    Par leur poids économique, l’ensemble des loueurs de véhicules sont en mesure d’obliger les fabricants à produire du matériel qui dure très très longtemps.
    Ils ont intérêt à se procurer des véhicules économiquement réparables.

    Energie
    Une amélioration importante vise la durée d'utilisation toujours à augmenter des batteries pour véhicules électriques.

    Riches
    Les personnes ayant un pouvoir d’achat important se payent des véhicules de «prestige».
    Obtenir un véhicule «dernier cri» implique une grosse dépense supplémentaire, implique un prix de location très onéreux.

    Personnaliser
    Faire personnaliser son véhicule par des professionnels augmente le nombre d’emplois impossibles à délocaliser.
    Un véhicule personnalisé, aisément reconnaissable, présente peu d’intérêt pour les voleurs. Il empêche l’utilisation d’une fausse plaque pour tromper les radars automatiques.
    Faire personnaliser son habitation par des professionnels augmente le nombre d’emplois impossibles à délocaliser.


    *******************
    TENUE SCOLAIRE
    Bonne tenue
    L’enfant d’exclu reçoit gratuitement, chaque année, un costume scolaire.

    Financement
    Ces costumes sont financés par la part d’impôt anti-pauvreté que versent le non-exclu et l’entreprise.

    Apprendre
    Grâce aux uniformes, les élèves comprennent promptement qu’ils entrent dans l’armée des apprenants révolutionnaires du SYAPA.

    Prestance
    La prestance que donne l’uniforme permet au professeur d’en imposer à l’élève.

    COCARDE REVOLUTIONNAIRE
    Affiliation
    L’exclu reçoit gratuitement, chaque année, des cocardes représentant le drapeau français. Elles doivent communiquer un fort sentiment d’appartenance à l’ensemble «France».

    Patriotisme
    Cette cocarde affiche la noblesse patriotique de celui qui l’arbore.

    Manifester
    Celui qui la porte manifeste son adhésion au programme révolutionnaire anti-pauvreté.

    UE
    L’exclu reçoit gratuitement, chaque année, des cocardes représentant le drapeau de l’UE.
    Cette cocarde affiche l’attraction patriotique pour l’amorce d’un empire sans équivalent au monde chez celui qui l’arbore.
    L’exclu reçoit gratuitement, chaque année, des cocardes représentant le drapeau de l’«UE par Etat». Etendard qui n’existe pas encore: avec le drapeau français placé à l’intérieur.

    DRAPEAU
    Patriotisme
    L’exclu reçoit gratuitement, chaque année, un drapeau français, un drapeau de l’UE, un drapeau de l’«UE par Etat».

    ARGENT DE POCHE
    Assimilation
    Une sorte d’«argent de poche» est attribué à l’élève exclu.

    Pression
    Cet argent de poche augmente en fonction d’un comportement favorable au vivre ensemble.
    «Argent de poche» attribué aussi à l’élève non-exclu.

    Financement
    Dans la part d’impôt anti-pauvreté du non-exclu, une fraction alimente le budget «argent de poche mutualisé».

    Egalité
    Qu’il soit en situation d’exclusion ou non, l’élève touche le même argent de poche (hors primes et pénalités).

    Fierté
    Humiliation dissipée. Avec l’argent de poche mutualisé, chaque élève en situation d’exclusion peut payer la cantine (argent non confié à la famille).
    Il peut payer les excursions scolaires.

    Rémunération
    L’adolescent exclu peut effectuer le travail civique. Auquel cas, la rémunération du programme anti-pauvreté s’ajoute à l’argent de poche mutualisé.

    Budget familial
    L’argent de poche révolutionnaire est retranché du budget familial.
    En déléguant l’argent de poche qu’il verse à son enfant au SYAPA, le parent non-exclu ne peut plus se laisser circonvenir par les chantages sentimentaux d’un(e) jeune manipulateur(trice).

    Apaisement
    Les enfants d’exclus peuvent ainsi bénéficier d’argent de poche. Cela permet d’enseigner très tôt l’égalité reposant sur l’intégrité, propice à l’apaisement d’une société moderne et civilisée.


    *******************
    LOTERIES REVOLUTIONNAIRES
    Tranche exclus
    Une loterie anti-pauvreté est réservée uniquement aux exclus.

    Financement
    Elle est financée par une fraction de l’impôt anti-pauvreté que versent le non-exclu et l’entreprise.
    Les sanctions civiques du programme anti-pauvreté financent aussi cette loterie.

    Billet
    Chaque exclu bénéficie à échéances régulières d’un «billet» de loterie révolutionnaire.

    Gain
    Pour recevoir le gain d’un billet gagnant de cette loterie, l’exclu doit répondre à diverses conditions morales, sociales, économiques.

    Pression
    Certains points négatifs sont rédhibitoires à l’obtention du gain d’un billet gagnant de cette loterie.

    Billets gagnants
    Tous les billets gagnants donnent droit à une somme d’argent variablement importante.

    Gros lot
    Pour chaque tirage, il n’y a qu’un gros lot.

    Annulation
    En cas d’annulation d’attribution du gros lot, celui-ci est accordé à une autre personne tirée au sort. Et ainsi de suite, si nécessaire.
    Hormis le gros lot, cette loterie répartit entre les gagnants des sommes bien moins importantes. Les sommes s’échelonnent entre «faibles» et «importantes».

    Drastique
    Grâce à ces loteries, baisse drastique de la délinquance, de la criminalité.

    Hasard absolu
    Chaque lot relève du hasard.
    Sans l’honnêteté absolue des tirages, l’intense effet d’apaisement social disparaît irrémédiablement.

    Coût-avantage
    Considérable apaisement social pour un coût modique. L’Etat gagne sur toute la ligne.

    CONDITIONNEL
    Coefficient positif
    Pour gagner un lot, outre l’absence de pénalité rédhibitoire, il faut avoir un coefficient positif.

    Chance
    Moins les éventuels gagnants sont nombreux, plus les chances d’avoir le gros lot augmentent pour l’individu au comportement civique.
    Plus les critères d’attitude civique qui sont exigés augmentent, plus un exclu méritant a des chances d’obtenir le gros lot.

    Vivre ensemble
    Pour obtenir un lot, le comportement du gagnant doit être conforme aux critères primordiaux du vivre ensemble.

    Rédhibitoire
    Certains points négatifs empêchent d’obtenir tout lot.

    Une fois
    Un pauvre ne peut toucher le gros lot qu’une fois dans sa vie. Le hasard ne doit pas favoriser les chanceux.

    Incitatif
    En cas de nouveau tirage gagnant pour l’exclu, le gros lot est remplacé par une somme «incitative».
    Après avoir touché le gros lot, l’individu méritant continue à bénéficier des billets pour les sommes moins considérables.

    UE
    Les nationaux des Etats de l’UE participent à cette loterie seulement s’il existe une réciprocité avec notre pays.

    Aucun étranger
    Aucun étranger ne peut gagner un lot. Cette mesure rend infructueuses les «ruées vers l’or».

    ENQUETE
    Investigations
    Avant d’obtenir l’argent d’un gros lot, une enquête minutieuse est faite concernant le total des points du gagnant, ainsi que ses déclarations sur l’honneur.
    Les autres participants à la loterie sont contrôlés d’une façon aléatoire.

    Annulation
    Pour toute imposture, le gain du tricheur est annulé.
    Il suffit d’une seule fausse déclaration volontaire, un seul mauvais comportement grave, pour annuler l’obtention d’un lot, du gros lot.
    L’annulation d’un lot, du gros lot, n’empêche pas de recevoir ultérieurement des billets de la loterie révolutionnaire. Il suffit que l’individu respecte désormais le comportement citoyen du vivre ensemble.

    JEUNES
    Jeunesse
    Une loterie révolutionnaire est réservée uniquement aux jeunes. Elle vise les jeunes de tout niveau social.

    Riche
    Si sa richesse parentale est trop élevée, le jeune très riche n’obtient aucun gros lot. Ce gros lot est remplacé par une somme «incitative».

    Compte
    L’argent du gros lot est placé sur un compte dont bénéficiera le jeune à sa majorité.

    Majorité
    Avant sa majorité, le jeune peut utiliser l’argent du gros lot, s’il existe une bonne raison. Exemple: payer ses frais d’études.
    Si le jeune interrompt ses études, la somme du gros lot ne lui est pas accordée.
    Pour toucher l’intégralité du gros lot, le jeune doit poursuivre des études longues.
    Si le jeune n’obtient aucun diplôme, seule une petite fraction du gros lot lui est accordée.

    Parents
    L’empêchement d’obtenir un lot qui touche le jeune, s’applique simultanément à chaque parent.

    Pression
    Un comportement antisocial annule tout lot.

    Annulation
    Si l’individu gagnant commet un acte délinquant, criminel, avant d’encaisser, à sa majorité, le gros lot, celui-ci est annulé.

    Bizutage
    Durant l’attente probatoire du jeune, en cas de bizutage exercé, accepté, le gros lot est annulé.

    NON-EXCLUS
    Pression
    Une loterie révolutionnaire vise les non-pauvres.

    Riche
    Si sa richesse est trop élevée, le non-pauvre ne gagne aucun gros lot. Ce gros lot est remplacé par une somme «incitative».

    FONCTIONNEMENT
    Participation
    Sans avoir à le demander, tous les Français participent aux tirages de l’une des trois loteries révolutionnaires.

    Bonne moralité
    Les lots sont réservés aux personnes ayant une bonne moralité.

    Art
    Pour l’obtention d’un lot, il faut pratiquer au moins une activité artistique.

    Une fois
    Durant sa vie, l’individu qui a gagné le gros lot d’une loterie révolutionnaire, quelle qu’elle soit, ne peut plus gagner le gros lot d’une autre tranche.

    Antisocial
    L’antisocial, privé du gros lot, s’il n’a commis aucun délit grave, reçoit un petit peu d’argent.

    Dettes
    Si l’antisocial a des dettes – faites avant l’annonce – le montant du gros lot refusé sert au remboursement de ses créanciers.
    Après remboursement de telles dettes, s’il reste de l’argent, celui-ci retourne au budget des loteries révolutionnaires.

    Contrôle
    L’activité de contrôle appliquée aux loteries révolutionnaires constitue un travail s’inscrivant dans le cadre du programme anti-pauvreté.

    Empêchement
    Tout empêchement de gagner le gros lot, le moindre lot, d’une loterie révolutionnaire demeure tant que l’individu ne change pas son comportement antisocial.

    Pression
    L’acte délinquant, selon sa gravité, implique un comportement intègre variablement long avant que l’individu coupable ne puisse gagner le gros lot, le moindre lot, d’une loterie révolutionnaire. L’acte criminel implique un comportement intègre très très long.

    PRESSION
    Moyens de pression
    Pour un acte délictueux, le jeune subit une sanction financière, à laquelle il fait ajouter celle de ses parents.
    Pour un acte délictueux, le parent subit une sanction financière, à laquelle il fait ajouter celle de son ou ses enfant(s).

    Didactisme
    Par didactisme, chaque antisocial tiré au sort pour un lot est informé de sa privation.
    Etre prévenu que vous auriez gagné le gros lot, le moindre lot, d’une loterie révolutionnaire si votre comportement avait été conforme au vivre ensemble produit un effet didactique.

    Etat
    Ce puissant effet didactique ne coûte presque rien à l’Etat.

    Renouveler
    Pour un même individu, cette expérience didactique peut se renouveler.

    Contenu sponsorisé

    Re: ECO REV

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 6:40