Les indignés de France

Forum des Indignés de France


    Conscience Initiale - 1

    Partagez

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 24

    Message par Tiersi le Ven 15 Juil - 13:22

    Quoi qu’il cherche, en lui et à l’extérieur de lui, l’homme ne trouvera, au bout du compte, que de l’énergie. C’est-à-dire: quasiment rien.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 25

    Message par Tiersi le Sam 16 Juil - 13:50

    Observons que l’énergie ne constitue pas la Conscience Initiale. Elle est seulement un complément. Sa seconde face. Le moyen de transformer un savoir en pouvoir. Une faculté «magique» Lui permettant de créer à volonté. Avec elle, tout devient possible.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 26

    Message par Tiersi le Dim 17 Juil - 13:47

    D’une certaine façon, la conscience de l’être terrestre pourrait se comparer à la programmation d’un logiciel, restant toujours invisible à son utilisateur. Une constitution fondamentale qui réunit les règles primordiales permettant de préserver l’organisme. Lois de la nature primitive assurant l’autonomie: savoir qu’on vit, savoir qu’on doit prolonger sa vie en effectuant des actes indispensables (manger, boire, excréter, se protéger des conditions météorologiques extrêmes, dormir dans un lieu sûr…), savoir s’il faut fuir ou affronter l’attaquant, savoir ne pas perdre sa vie au cours du combat, savoir qu’il faut perpétuer son espèce… Lois impérieuses quand il s’agit de garantir la biologie de chaque individu, à commencer par les organismes rudimentaires. S’agissant des êtres plus avancés sur l’échelle de l’évolution, observer les règles «morales», dont ils sont pourvus, reste facultatif. Liberté fondamentale octroyée à l’homme.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 27

    Message par Tiersi le Lun 18 Juil - 12:49

    La conscience de l’insecte étant rudimentaire, elle ne risque guère de varier durant son existence. Chez les animaux évolués, elle changera éventuellement, sur des points limités.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 28

    Message par Tiersi le Mar 19 Juil - 8:19

    Avec l’homme, la progression de la conscience peut être grande, en fonction de ses efforts. L’animalité s’imprègne peu à peu de moralité. Au fil du temps, apparaissent des notions telles que le bien et le mal. La conduite réformée de l’homme modifie sa conscience et en retour celle-ci, amendée, modifie sa conduite.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 29

    Message par Tiersi le Mer 20 Juil - 8:23

    On pourrait dire que l’homme, par introspection, «reprogramme» sa conscience. Ses motivations instinctives subissent l’influence de l’altruisme, de la bonté… Une harmonisation psychique et comportementale qui défie la cruauté foncière des communautés primaires.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 30

    Message par Tiersi le Jeu 21 Juil - 13:39

    Dieu peut tout, sauf une chose: ne pas être Dieu. Sa conscience n’étant jamais née, il Lui est impossible de disparaître. Idem pour l’énergie.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 31

    Message par Tiersi le Ven 22 Juil - 14:11

    La conscience de l’être terrestre, similaire à celle de la Conscience Initiale, ne peut cesser d’exister. Cette conscience, par contre, est capable de se modifier, de se perfectionner. Elle peut même se développer par l’assemblage d’une multitude de consciences élémentaires (passage d’insectes aux gros animaux). Tout comme un cadavre animal de grande taille, absorbé par nombre de bestioles, permettra d’animer d’autres animaux volumineux.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 32

    Message par Tiersi le Sam 23 Juil - 13:57

    Quand l’homme meurt, son cadavre se dissocie, mais l’énergie qui le constitue ne disparaît pas. Sa conscience ne disparaît pas non plus. Après le dernier soupir, l’essence du psychisme individuel de chaque être perdure «quelque part». Reprenons l’analogie informatique. La conscience (programmation logicielle) serait alors comme le contenu du disque dur d’un ordinateur hors d’usage. Contenu conservé dans le «cloud», transférable dans une machine neuve…

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 33

    Message par Tiersi le Dim 24 Juil - 13:06

    Au moment où la conscience du défunt donne la vie cérébrale à un nouvel organisme, cette conscience est en partie «effacée». Plus exactement, l’intellect ne dispose plus de toutes les informations caractérisant son moi passé. Pour autant, l’individu reste-t-il le même? A la fois, oui et non. Situation semblable à celle de l’amnésique. Après avoir perdu la mémoire, il n’est pas devenu quelqu’un d’autre. Il garde sa sensation d’exister. Subsistent ses goûts, son langage, des aptitudes consécutives à de longs apprentissages, des règles de vie... Son caractère profond demeure. Débarrassée de l’accablant fardeau d’un ego dépassé qui entraverait son développement, la conscience «réinitialisée» est en mesure d’améliorer la progression de l’entité humaine.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 34

    Message par Tiersi le Lun 25 Juil - 12:54

    La conscience siège dans l’inconscient. Elle communique avec l’intellect en empruntant des moyens détournés: rêve, actes manqués, réactions instinctives, intuition… Elle agit aussi sur les émotions, les sentiments.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 35

    Message par Tiersi le Mar 26 Juil - 13:15

    Quand l’intellect est «buggé» par des errements chroniques, la conscience détermine une conduite «apparemment» préjudiciable au sujet. Les défauts de l’ego: cupidité, impatience, hubris, colère, brutalité, cruauté.., privés de frein, se transforment en instrument expiatoire. L’individu «hors de lui», ne se «dominant» plus, néglige toute retenue, commet l’irréparable. Il devra ensuite en supporter longtemps les conséquences, permettant la suppression du «bug».

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 36

    Message par Tiersi le Mer 27 Juil - 13:21

    Les pensées de l’être terrestre dépendent de la conscience. Si l’on garde l’analogie informatique, cela pourrait se comparer à des phrases produites dans l’ordinateur grâce au traitement de texte. Il va sans dire que, contrairement aux traitements de texte du commerce, chaque conscience est unique. L’application ne conçoit pas le texte. Sans être créées par la conscience, les pensées, qu’engendre l’intellect par l’entremise du cerveau, peuvent subir, plus ou moins, son influence.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 37

    Message par Tiersi le Jeu 28 Juil - 13:02

    Dès sa conception, la conscience assure l’existence de l’être terrestre qui lui échoit en le conduisant à tuer d’autres êtres, par nécessité. Période durant laquelle les «scrupules» ne servent à rien. Tenir pour coupables les tueurs serait inapproprié.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 38

    Message par Tiersi le Ven 29 Juil - 12:52

    Au fil du temps, le psychisme des individus évolue. Leur sensibilité augmente peu à peu. La conscience instille des rudiments moraux qui transforment les groupes. La notion de «mal» apparaît. Afin d’obtenir ce qu’il convoite, l’individu sans principes se comporte comme un tricheur et/ou une brute. Les mêmes mobiles s’observent partout dans le monde: nourriture, terres, troupeaux, femmes, esclaves, armes, propriétés, position sociale, richesses, pouvoir… Renforcés par les mêmes dysfonctionnements psychiques: volonté de nuire, désir de vengeance, orgueil démesuré confinant à l’hubris, démence, perversité…

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 39

    Message par Tiersi le Sam 30 Juil - 13:59

    Le summum du mal est la cruauté. Elle devient le rêve «insurpassable du démon» quand on la met au service d’un «idéal»: faire le mal au nom du bien, y a pas plus jouissif. Doctrinaires mabouls et religieux obscurantistes s’en font une spécialité.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 40

    Message par Tiersi le Dim 31 Juil - 13:04

    Le bien consiste à évacuer de l’intellect humain tous les aspects archaïques appartenant à son animalité primitive. Egoïsme pathologique intolérable dans une société civilisée. L’individu amendé dédaigne les tentations énoncées précédemment. Il s’oppose au mal sous toutes ses formes. L’amélioration de l’homme appelle celle de la société. La première facilite la seconde tandis que la seconde accélère la première. Pour cela, il faut prioritairement instaurer un cadre économique permettant de supprimer la misère. Il faut ensuite instaurer des règles sociétales qui offrent à tous les individus des chances permanentes d’améliorer leur situation. Exemple: SYAPA.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 41

    Message par Tiersi le Lun 1 Aoû - 13:34

    Le bonheur personnel est une chimère s’il procède du malheur des plus faibles que soi.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale – 42

    Message par Tiersi le Mar 2 Aoû - 13:10

    Comment comprendre qu’une chose puisse exister sans avoir ni début ni fin? Pour l’homme, c’est inconcevable car son expérience quotidienne du temps contredit une telle idée. Il se trouve dans la situation d’un lointain ancêtre auquel on affirmerait que deux individus peuvent se faire face, l’un ayant la tête en bas, sans que l’acrobate ne s’accroche à un support. Pourtant, rien de plus banal dans un vaisseau spatial.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 43

    Message par Tiersi le Mer 3 Aoû - 13:14

    Absence de début et de fin se traduisent par: éternel présent. Si la volonté créative instaure un temps, celui-ci ira dans tous les sens, s’arrêtera, au gré de sa fantaisie. Chaque spectateur en fait l’expérience avec le temps intrinsèque d’un enregistrement audio-vidéo modifié par la télécommande.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 44

    Message par Tiersi le Jeu 4 Aoû - 13:25

    Derrière la barrière de l’inconscient, notre conscience peut entrer en relation avec d’autres consciences. Elle peut «consulter» des «stocks de mémoire», des sources cognitives du monde invisible. L’analogie informatique serait un smartphone se connectant à divers sites de l’Internet. Une telle faculté, certes, ne repose sur aucune preuve tangible, mais l’intuition n’en comporte pas davantage, qui joue pourtant un rôle notoire au sein de l’humanité. Cette faculté fonctionne, le plus souvent, à l’insu de l’intellect.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 45

    Message par Tiersi le Ven 5 Aoû - 14:32

    La Conscience Initiale diffère de la conscience humaine par son essence. La conscience de l’homme réfléchit la conscience divine. De même que la lumière lunaire renvoie le rayonnement solaire. Emetteur et récepteur ne sont pas du même ordre. Compatibles mais pas équivalents. Comparables mais pas identiques.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 46

    Message par Tiersi le Sam 6 Aoû - 14:04

    Exemple concret pour comprendre ce phénomène. Bien que le corps humains soit composé de poussières d’étoiles, l’homme n’est pas un soleil.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 47

    Message par Tiersi le Dim 7 Aoû - 13:31

    La conscience de l’homme est souvent le jouet d’émotions et de sentiments rebelles que génère l’ego indompté. Le chaos mental règne alors. Apaiser les instincts primitifs prend beaucoup de temps. Cela se fait petit à petit. La Conscience Initiale repose sur une sérénité absolue accompagnée d’une joie extrême, de façon permanente. La Conscience Initiale et l’homme, cela fait deux.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 48

    Message par Tiersi le Lun 8 Aoû - 13:00

    Certains esprits qui parviennent, lors de recueillements profonds, à un grand calme mental et à une immense allégresse, voudraient «se fondre en Dieu» après leur mort, afin de prolonger indéfiniment cet état. La chose est pourtant impossible. Le reflet lunaire ne peut se transformer en rayonnement solaire. Métaphorisons cette impossibilité au moyen d’un exemple trivial: «le dentifrice pressé ne peut rentrer dans son tube».

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 49

    Message par Tiersi le Mar 9 Aoû - 12:57

    Même problème présenté autrement. Imaginons. Dans le futur, un ingénieur génial, toujours heureux, fabrique des robots ultra-perfectionnés, aux facultés affectives proches des nôtres, qui sont capables de ressentir, par moments, un grand calme mental et à une profonde allégresse. Certains, parmi ces humanoïdes, voudraient sans doute, eux aussi, que fusionne leur intelligence artificielle avec l’esprit du technicien, après leur «mort». Requête tout autant inenvisageable.

    Tiersi

    Messages : 3103
    Date d'inscription : 22/03/2013

    Conscience Initiale - 50

    Message par Tiersi le Mer 10 Aoû - 13:33

    A supposer la chose possible, l’Un qui engloberait une autre conscience, ou plusieurs autres, ne serait plus un.

    Contenu sponsorisé

    Re: Conscience Initiale - 1

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 7:22